jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Pour sortir de l'impasse, redonnons toute sa place à la société civile organisée

 

En ayant affaibli les corps intermédiaires, notamment les associations par la suppression des emplois aidés, en ayant refusé de négocier avec les syndicats dans les conflits sociaux, le président de la République a réussi à déstabiliser encore un peu plus une population qui doute des vertus de notre système républicain.

Ignorant la richesse de notre histoire républicaine, faite d’idéal, d’utopies, d’implication des associations, des syndicats et des partis politiques, de temps de luttes et de négociations pour trouver des compromis, le président a cru inventer une nouvelle forme de pouvoir. Celle-ci n’est en fait qu’une conception autoritaire totalement dépassée où seules des élites détiendraient la vérité.

 

Le mouvement des gilets jaunes traduit un profond mécontentement social d’expression spontanée, une défiance quant au fonctionnement de nos institutions, une aspiration à une nouvelle reconnaissance comme citoyens de celles et de ceux sont pénalisés par des politiques injustes et dont on a cru qu’ils étaient simplement devenus des consommateurs passifs et des contribuables inertes.

Ce Mouvement des gilets jaunes remet à l’ordre du jour le rôle essentiel des corps intermédiaires dans le fonctionnement de la démocratie.

 

Avec les enjeux climatiques, la révolution numérique, le changement de société, ce que nous vivons aujourd’hui, présente de grandes similitudes avec ce qui s’est passé lors de la révolution industrielle au XIXème siècle. Au fil du temps, en traversant des périodes douloureuses, nos prédécesseurs ont mis en place les conditions d’une vie démocratique équilibrée fondée sur la démocratie représentative et des forces sociales organisées en associations, en syndicats et en partis politiques. Ainsi, ils ont contribué à une société plus juste, plus humaine et plus libre.

 

Aujourd’hui, nous devons relever le même défi : inventer une nouvelle forme de vie démocratique en phase avec les nouvelles exigences de notre époque.

La Ligue de l’enseignement, ancrée sur tous les territoires de la République, y apportera sa contribution.

 

La Ligue de l'nseignement de Saône-et-Loire

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.