samedi 16 février 2019

 

Communiqué

Face à l’injustice et à la répression, rassemblons-nous !

 

Partout en France des revendications de justice sociale et environnementale se sont exprimées pacifiquement mais avec la détermination du désespoir. Ce désespoir est le produit de la politique du président des riches, injuste et méprisante.

Le ridicule des mesurettes annoncées cette semaine prouve une fois de plus que l’exécutif est coupé des classes moyennes et populaires. Et toute la semaine, la précipitation des députés à voter des mesures qui s’attaquent encore à nos acquis sociaux démontre une véritable fébrilité et la crainte de ne pas pouvoir « finir le travail ».

 

Aujourd’hui, nous, membres des groupes d’action de la France Insoulise du Mâconnais sommes révoltés face à la surdité de l’Etat et à l’inconscience dont il fait preuve.

Surdité face à un monde qui court à la catastrophe si nous ne changeons pas nos comportements, tous autant que nous sommes. L’écologie sera populaire ou ne sera pas.
Mais ces changements doivent être accompagnés et soutenus par les pouvoirs publics et non imposés sous forme de pures mesures restrictives.

Surdité totale aussi face à l’immense mouvement populaire qui s’exprime aujourd’hui avec les « gilets jaunes », les infirmiers, les pompiers, les ambulanciers, les tribunaux…

 

Nous partageons beaucoup avec ces gens, insoumis à des décisions injustes. Leurs revendications sont, pour la plupart, celles que nous portons depuis longtemps et nombre d’entre elles ont été proposées par nos députés à l’Assemblée Nationale avant d’être systématiquement balayées :

- Référendum d’initiative populaire permettant de proposer/abroger une loi, révoquer les élus
- Plafonnement des salaires à 20 fois le salaire minimum
– la fin des niches fiscales anti-écologiques (kérosène aérien, fioul des bateaux de croisière, gazole routier)
– la fin de l’injustice fiscale par l’établissement de 14 tranches d’impôts
– la re-nationalisation des autoroutes
– la réaffectation des 40 milliards du CICE à la transition écologique, notamment de façon prioritaire vers la rénovation thermique des 7 millions de logements « passoires »
- Interdiction du glyphosate
- Gratuité des premières quantités d’eau/gaz/électricité, biens communs dont nul ne peut se passer
- Taxe sur les ventes de logements à plus d’un million d’euros pour financer la rénovation des logements mal isolés
- …

 

Les lycéennes et lycéens se mobilisent eux aussi depuis près d’une semaine pour défendre leurs conditions de vie et d’études. Menacés par la réforme du bac comme par celle du lycée professionnel, subissant les réductions de postes et appréhendant la sélection via ParcourSup, leur colère est légitime.

 

Face à toutes ces contestations, le gouvernement a choisi de répondre par l’usage sans retenue de la force et de l’intimidation. Faire peur, annoncer des batailles rangées avec des mots qui fonctionnent comme une incitation, donner à voir une concentration affolante de moyens de force. Ce sont 8000 agents dans Paris et 89 000 dans tout le pays qui seront mobilisés avec des véhicules blindés. La banalisation de l’usage de flash-balls et les coups portés sur des citoyens à terre sont autant de dérives intolérables d’un pouvoir qui n’existe plus que par sa politique de répression à tout va.

En voulant museler le peuple, le gouvernement fait une grave erreur. La répression ne sera jamais une bonne réponse à l’inquiétude envers l’avenir.

 

Il va de soi que la violence ne peut guère nous aider. Elle donnera des images contre les mouvements et ceux qui agissent sur le terrain. Elle divisera les participants à l’action et elle écartera de celle-ci tous ceux pour qui la violence est un repoussoir quelle qu’en soit la raison.

La France Insoumise appelle à manifester pacifiquement demain, ou que vous soyez, pour plus de justice environnementale avec la marche pour le climat et plus de justice sociale en soutenant notre jeunesse et les « Gilets jaunes »

 

Groupes d’action de la France Insoumis du Mâconnais Clunisois

 

 

MUNICIPALES À MÂCON : Un collectif de gauche lance un appel pour une campagne participative avec Eve Comtet-Sorabella

MUNICIPALES 2020 MACON GAUCHE ECOLOGISTES.jpg
Ce mercredi 13 février, des citoyennes et citoyens, organisations, mouvements et associations de gauche, unis par des valeurs communes, ont lancé un appel aux Mâconnaises et Mâconnais afin de construire et de porter ensemble un véritable projet écologique et solidaire pour Mâcon.

GRAND DEBAT NATIONAL : La CFDT appelle à un "Grenelle du pouvoir de vivre"

Les militants CFDT du département se sont réunis mardi 12 février à Chalon pour apporter leur contribution au grand Débat.

EXPRESSION POLITIQUE : "Où est la cohérence du gouvernement ?" s’insurge FNE BFC

L'association gouvernementale ne comprend pas que "le gouvernement prône la transition écologique, encourage le débat… mais supprime les enquêtes publiques environnementales". Elle précise sa position dans un communiqué.

GILETS JAUNES - Thierry Lichet : « Justice fiscale et réappropriation démocratique sont les 2 grands axes de revendications »

Thierry-Lichet_Consultation_GJ_100219.jpg
Docteur en Sociologie et ancien responsable associatif étudiant, ce Mâconnais a soutenu les gilets jaunes dès le début du mouvement. Il a surtout travaillé en back-office sur des travaux réflexifs visant à comprendre ce phénomène inédit. Il livre à macon-infos sa vision des politiques et les résultats de sa grande consultation.

EXPRESSION POLITIQUE : Les enseignants de collège crient leur ras le bol au Président Macron

Suite à la mobilisation de jeudi soir au collège de Vonnas, les enseignants de plusieurs collèges de Bresse et du Val de Saône expriment leur désespoir dans une lettre ouverte.

EXPRESSION CITOYENNE : "Ensemble, libérons 9 milliards de pouvoir d’achat !"

La contribution de l'UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire au grand débat national.

POLITIQUE : Le temps au centre des voeux du député Benjamin Dirx

Voeux Dirx 1.JPG
Les invités étaient réunis ce vendredi 25 janvier, dans les locaux de l'Académie de Mâcon.

POLITIQUE : Isabelle Michaud, candidate de la France insoumise aux élections européennes, est passée par Mâcon

IMichaudFI (1).JPG
Les groupes d'actions du Mâconnais de la France insoumise a organisé, vendredi soir à la salle du pavillon, une réunion participative pour le lancement de la campagne d'Isabelle Michaud, candidate de la France insoumise, aux prochaines élections européennes.

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : La France Insoumise du Mâconnais lance sa campagne vendredi soir

Une réunion publique en présence de la candidate bourguignonne Isabelle Michaud

EXPRESSION CITOYENNE : Réflexions et propositions d'une Azéenne pour le grand débat national

macon-infos donne la parole à toutes celles et ceux qui souhaitent s'exprimer à l'occasion du grand débat national. Yolande Paon, citoyenne d'Azé, nous a adressée ses réflexions, que nous publions intégralement. Vous pouvez vous aussi envoyer votre contribution à maconinfosrb@gmail.com.

EXPRESSION CITOYENNE : "La Pologne pleure… Une démocratie en danger !"

POLOGNE CHARNAY - 2.jpg
Un Charnaysien, également Polonais, réagit après l'assassinat de Pawel Adamowicz.

EXPRESSION CITOYENNE - Gare de Mâcon-Ville : "Non, à Mâcon, nous ne sommes pas en train !"

Le comité pour la mise en accessibilité de la gare de Mâcon Ville réagit aux annonces de SNCF Réseau.

EXPRESSION CITOYENNE : "Non, monsieur le Président des grandes fortunes, vous n'avez pas compris"...

Capture d’écran 2018-12-28 à 16.59.24.png
Les gilets jaunes de Crêches-sur-Saône s'adressent à Emmanuel Macron. Ils ont bien voulu en donner la primeure à macon-infos. La lettre des "premiers de corvée" au "premier de cordée" en intégralité.

CONSEIL REGIONAL : L'opposition demande l'annulation de la hausse des tarifs du TER et la baisse du prix des cartes grises

CR OPPOSITION.jpg
Le président du groupe de la droite et du centre, François Sauvadet, n'y est pas allé de main morte ce mardi en conférence de presse d'avant session...

GILETS JAUNES - Intervention du chef de l'Etat : Pour les Socialistes de Saône-et-Loire, le compte n’y est pas !

Les socialistes de Saône-et-Loire, réunis ce lundi 10 décembre en Conseil fédéral à Chalon-sur-Saône, ont adopté à l’unanimité la résolution suivante...