jeudi 22 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Communiqué :

 

A l’occasion de la discussion sur le projet de loi de finances pour 2019, Jean Paul Emorine est intervenu, en séance publique, pour interpeller le ministre Didier Guillaume sur la gravité de la situation dans laquelle se trouve le monde agricole qui vit une crise structurelle depuis plusieurs années. 

Il a regretté la baisse globale des crédits de la mission agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales de 260 à 300 millions, à laquelle va s’ajouter vraisemblablement une baisse des aides de la PAC.  

Jean Paul Emorine a mis en exergue que le revenu mensuel moyen d’un tiers des agriculteurs était, en 2017, de 360 euros et que sur la période 2007-2018, le secteur de l’agriculture a connu de nombreux suicides, phénomène dont l’opinion publique commence à prendre conscience.

En plus de toutes ces difficultés, en 2018, la sécheresse a posé un problème majeur, même si des dispositions ont été prises par les collectivités locales et le ministère pour apporter des concours financiers, qui ne demeurent toutefois que des palliatifs.

 

Jean Paul Emorine a regretté également que la loi EGALIM n'ait pas atteint son objectif de redonner du pouvoir d'achat aux agriculteurs, notamment en s’appuyant sur une démarche de contractualisation qui aurait permis une meilleure maîtrise de la détermination des prix.  

Il a demandé au ministre de faire valoir que l’agriculture, qui couvre 80% de notre territoire si on y intègre la forêt, est un patrimoine national qui offre à nos concitoyens une qualité tant environnementale qu'alimentaire.

 

Pour l’avenir, il faut assurer aux agriculteurs un revenu décent qui leur permette de faire vivre leurs familles correctement, a-t -il affirmé en conclusion.

 

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.