vendredi 19 avril 2019

 

Fiscalité diesel : pas d’écologie sans justice sociale

 

Le mouvement du 17 novembre est l’expression d’une colère nourrie par un sentiment d’injustice que nous entendons d'autant que les principaux pollueurs : aviation, transports routiers sont exonérés de taxes. EELV n'appelle pas pour autant aux manifestations. En effet, la fiscalité écologique est un outil indispensable pour lutter contre le changement climatique, la pollution de l'air qui fait 48 000 décès/an et qui coûtent des milliards d'euros chaque année.

 

La fiscalité carbone est utile et nécessaire à condition d’être juste : il n’y a pas d’écologie sans justice sociale, ni de justice sociale sans écologie. Notre écologie refuse d’opposer la menace de la fin du monde à la crainte de la fin du mois. Si elle doit inciter au changement de comportement, la fiscalité écologique doit être redonnée aux citoyens, notamment les plus modestes, pour se déplacer facilement et autrement qu'en voiture individuelle.

 

Le choix actuel du Gouvernement est socialement et écologiquement irresponsable. Seulement 19% de la fiscalité carbone seront fléchés sur la transition énergétique : ce sont les plus vulnérables qui ressentent le plus violemment la hausse du prix du carburant, et sans financement sur les transports non polluants, la fiscalité ne fera pas baisser les émissions de CO2.

 

Pour répondre à l’urgence sociale, climatique et sanitaire, Europe Écologie – Les Verts propose :

– l’utilisation de 100% des recettes de la fiscalité carbone pour la transition des déplacements, l'isolation des bâtiments et le développement des énergies renouvelables

– la fiscalisation du kérosène et du fioul lourd actuellement subventionnés par l’État

– l’accompagnement des plus fragiles par le doublement du chèque énergie, de la prime à la conversion automobile sur des véhicules propres et d'une prime mobilité ciblée sur les transports en commun et la voiture partagée.

– Un moratoire sur les nouveaux équipements routiers et l’étalement urbain.

– Stopper les investissements dans l’extraction des ressources fossiles.

 

EELV Bourgogne

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.

MUNICIPALES 2020 : Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 est entré en campagne

Citoyen2020 (1).JPG
Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 a tenu sa première réunion publique au centre Paul Bert ce jeudi.

POLITIQUE : Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire, s'oppose à la proposition de loi «Anti casseurs»

Il était chef de file du texte pour le groupe socialiste et républicain au Sénat.

FRANCE : L'Eglise catholique ouvre une "opération-vérité" suite aux témoignages de victimes d''abus sexuels

Monseigneur Benoît Rivière, évêque d'Autun, vient de signer, avec les autres membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, un message adressé aux fidèles catholiques. Ce message évoque aussi le Carême et la conversion.

EXPRESSION CITOYENNE : "Le Vallon de la honte"...

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg
macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants. Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.

MÂCON : Un débat citoyen, en marge du Grand débat

DSC00727 _ DEBAT CITOYEN.jpg
Une cinquantaine de personnes est venue participer ce vendredi 1er mars, en soirée, à un débat organisé par un "collectif de citoyens", salle Pavillon.

EXPRESSION CITOYENNE – Grand débat national : Un citoyen présente son programme pour « un changement profond de notre société »

Face à « la mafia ENArchique qui tient les rênes » et au « lobbying qui sera là encore demain », Régis C., « citoyen lambda » comme il se qualifie, souhaite apporter sa contribution à un grand débat national « plein d’idées fausses et de rancoeurs » dont « il risque de n’en rien ressortir ».