mardi 16 juillet 2019
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg
  • Pub-web_TDF_410x270px.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg

Untitled Laurent Bonneau.jpg

Laurent Bonneau a animé un atelier autour de l’univers de la BD. En face de lui, une dizaine d’adolescents, tous grands lecteurs de bande dessinée et même auteurs pour certains, mais qui n'étaient pas forcément familiers du travail ce cet auteur confirmé de la nouvelle génération de la BD française.

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (14).JPG

C’est une manière appropriée d’aborder la richesse de cet objet culturel, de voir les techniques et de montrer des exemples. Egalement de voir les possibilités de narration en parlant de mon expérience, et d’inviter les participants à créer une planche de bande dessinée sur place. Car pour réussir dans ce domaine, il faut lire beaucoup et faire soi-même.

Plus tard dans la soirée, lors d'une rencontre avec le public, Laurent Bonneau a parlé de son travail (qui ne se limite pas à la BD, mais aborde aussi le cinéma de court-métrage), ainsi que des coulisses de l'industrie de la bande dessinée.

Il a sorti deux albums cette année : un sur Bruxelles (photo et dessins), qui a été pré-sélectionné pour le Prix Club de la Presse au rendez-vous du Carnet de voyage à Clermont Ferrand, et un autre "On sème la folie" (BD), chez Bamboo édition (Charnay). Toujours en 2018, il a reçu cette année le prix Tournesol au festival d’Angoulême (prix de la BD écologique) pour l'album "Et il foula la terre avec légèreté".

rencontre public laurent Bonneau (3).JPG

L’album On sème la folie a été réalisé autour des faits réels passés lors d’un weekend avec des amis à moi. J’ai beaucoup filmé lors de ces retrouvailles. J’ai opéré comme un documentariste et pris beaucoup de sons pour avoir une base très dense de documentation dans laquelle j’ai pu piocher pour m’approcher le plus de ce qui dégagent les personnages dans leurs paroles et gestes.

rencontre public laurent Bonneau (5).JPG

L’album Nouvelles graphiques d’Afrique est né à la suite de plusieurs voyages pour des différentes raisons. Plusieurs années après je me suis dit que j’avais accumulé pas mal de dessins, films et souvenirs et que je pourrais faire quelque chose avec elles. A travers des courtes histoires, parfois muettes, j’ai voulu raconter, transmettre les sensations que j’ai pu avoir sur l’Afrique d’aujourd’hui. Dans ma démarche il n’y a pas la dimension politique claire, mais, dès qu’on parle de l’Afrique, inévitablement on parle de migration, corruption, guerre. Je voulais juste parler de l’humain et du temps dilaté, suspendu, tellement différent par rapport à la notion du temps qu’on peut avoir nous en France.

rencontre public laurent Bonneau (7).JPG

Et il foula la terre avec légèreté est un album de fiction fait à partir d’un scénario de Mathilde Ramadier qui est connue pour son travail sur le philosophe norvégien Arne Naess et son concept d’écologie profonde. Pour cet album je me suis rendu en Norvège pour me documenter sur les paysages, la culture de ce pays. C’est une BD à la fois sur la Norvège et sur les idées de ce philosophe qui parlent de la mise en pratique dans la vie de tous les jours des principes de l’écologie.

rencontre public laurent Bonneau (6).JPG

Bruxelles est un album sorti avec ma compagne Marie Demunter qui est photographe et qui est Bruxelloise. On allie la photographie et le dessin fait sur place, non retouché pour un voyage sensoriel sur 250 pages dans la ville. C’est aussi agrémenté de témoignages de divers Bruxellois dont on est allés à la rencontre dans la rue. Les musées de Lyon qui fusionnent m’ont demandé de faire un album similaire sur la ville qui sortira en automne 2019.

rencontre public laurent Bonneau (10).JPG

Une BD aborde à la fois le dessin, la technique de découpage, de narration, les outils graphiques. C’est tellement riche comme médium. Il y a des BD reportage, BD intimistes. Ca n’a jamais été aussi riche que de nos jours. Ca parle de plus en plus aux jeunes et aux adultes. Et c’est pour cela qu’il est bien de comprendre ce qu’il y a autour, de voir les origines, les techniques. Nous sommes baignés dans l’image. Les jeunes ne font même plus la différence entre le livre et le numérique. Car la BD est apparue au moment où on a pu la reproduire en l’imprimant. (...) Les auteurs de BD gagnent moins de nos jours, mais c’est normal. C’est comme dans le cinéma, la littérature. Plus on est nombreux, plus il y a des choses et moins ça reste. C’est un équilibre. On gagne nettement moins que les auteurs il y a 20 ans, mais on peut tout faire, il y a une vraie ouverture envers la créativité des auteurs.  Et les lecteurs peuvent tout trouver dans les librairies et les médiathèques. C’est difficile aujourd’hui de dire je n’aime pas la BD, tellement il y a des styles et sujets différents.

rencontre public laurent Bonneau (8).JPG

Le manga (BD japonaise) a aidé au succès de la BD aujourd’hui. Puis, la BD a beaucoup évolué elle-même. Il y a plein d’albums pour les adultes, des albums d’auteur, des albums de BD reportages…Ce qui a permis de toucher un public qui ne lisait pas des BD avant. Il y a aussi les politiques éditoriales qui ont changé. Les éditeurs veulent remplir les librairies et pensent en termes de quantité. Donc il fallait avoir plus d’auteurs. Les écoles d’art sont aujourd’hui accessibles et l’image de la BD a évolué au sein de ces milieux. Il y a 20 ans la BD était mal vue, tandis qu’aujourd’hui c’est encouragé de faire de la BD d’auteur. Il y a un engouement de la part du public, des artistes, des libraires, de la critique. L’art de la BD est reconnu comme un vrai art, on l’a mis dans les musées. Il y a de moins en moins de séries de BD, on privilégie les BD livres objets, en terme de papier, de couverture. Sans pour autant que la BD classique disparaisse. Au contraire.

Laurent Bonneau travaille sur un nouvel album BD qui sortira en mars prochain chez Bamboo édition. Les brulures est un mélange de polar et histoire intime d’amour réalisé avec le scénariste Zidrou (co-créateur du fameux personnage l’élève Ducobu).

Cristian Todea

 

 

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (2).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (8).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (24).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (32).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (35).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (36).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (45).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (37).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (43).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (28).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (29).JPG

Laurent Bonneau atelier BD Mâcon (49).JPG

rencontre public laurent Bonneau (4).JPG

rencontre public laurent Bonneau (11).JPG

rencontre public laurent Bonneau (13).JPG

rencontre public laurent Bonneau (12).JPG

rencontre public laurent Bonneau (14).JPG

rencontre public laurent Bonneau (1).JPG

TOUR DE FRANCE À MÂCON : En expo, l'imposante maquette de Didier Bouillard en hommage à Bernard Thevenet

DBouillard.jpg
À admirer à l'espace Carnot, à côté de la mairie de Mâcon. Didier Bouillard raconte son amour pour le vélo, pour le Tour de France, et son admiration pour Bernard Thévenet. Témoignage.

EXPO : Vers le soleil avec Alessandro Montalbano, à la galerie Mary Ann

GALERIE MARY ANN MONTALBANO2 - 1.jpg
La galerie accueille pour la deuxième fois le peintre et sculpteur Alessandro Montalbano.

THÉÂTRE : Les Aventuriers, une pièce dédiée aux migrants présentée à Charnay

Aventuriers.jpg
La salle du Vieux Temple de Charnay-lès-Mâcon a accueilli, ce vendredi, la Compagnie Arc en scène venue présenter sa pièce de théâtre participative sur le thème des migrants.

PHOTOS - Écoles qui dansent : Les écoliers.ères du Mâconnais initiés.es à la danse contemporaine

dansécole.jpg
Deuxième volet de notre reportage sur la restitution des écoles qui dansent.

MACON : Un spectacle autour des structures sonores « Baschet », pour sensibiliser à la musique

spectacle structures sonores Baschet.jpg
L’auditorium du conservatoire de musique et de danse de Mâcon accueillait vendredi un spectacle offert par plusieurs classes de primaire pour faire découvrir l’univers de l’expression musicale.

DANSE : Avec To Da Bone, le collectif (La)Horde donne une scène au Jumpstyle

jumpstyle performance Mâcon.jpg
Une démonstration de danse urbaine Jumpstyle a été présentée, ce mercredi, par deux danseurs du collectif (La)Horde devant la médiathèque de Mâcon pour annoncer leur spectacle à la Scène Nationale, vendredi 17 mai.

MACON - Collège Bréart : Quand la danse est chez elle au collège

compagnie Chatha collège Bréart 2019.jpg
Une centaine de collégiens ont assisté ce vendredi à un spectacle de danse contemporaine de la compagnie Chatha, dans le cadre du dispositif « Parcours chorégraphiques en collège » porté par le Conseil départemental de Saône-et-Loire. A voir aussi en vidéo

PEINTURE : La 6ème Biennale d'art naïf de Mâcon rend hommage à Lamartine

ArtNaif.jpg
Hervé Reynaud, adjoint à la culture, a inauguré ce vendredi, la 6ème Biennale d'art naïf en présence des 27 artistes invités.

RAP : Bousta Bouzihaine, de retour des Etats-Unis, termine son 2e album solo

BOUSTA _ CLIP1.jpg
Le rappeur, originaire de Mâcon, revient d'un périple de près de trois semaines aux États-Unis où il est parti tourner son nouveau clip, en vue de la sortie de son prochain album solo, Les Chroniques de Bousta. ACTUALISÉ.

MÂCON : Isabelle Féraud présente ses "Vibrations colorées" à la galerie Mary-Ann

MACON expo feraud 11.JPG
Jusqu’au 28 avril, la galerie Mary-Ann accueille l'exposition photo intitulée « Vibrations colorées », proposée par l’artiste, Isabelle Féraud.

EXPO : Peinture, pixellisation, plastique avec Christine Vadrot à la Galerie Mary-Ann

vernisage Christine Vadrot.jpg
La galerie Mary-Ann accueille l'exposition intitulée « Multitude », proposée par l'artiste plasticienne Christine Vadrot.

MJC DE L'HÉRITAN - Scènes Pop  : Un magistral « Cabaret des résistances » en clôture du festival !

CabaretRésist.jpg
La Compagnie du Petit Chêne Théâtre de Hébé Lorenzo a clos les Scènes Pop de la MJC de l'Héritan ce dimanche.

MÂCON - 150 ans de la mort de Lamartine : Pleins feux sur un personnage historique et sa statue

expo Lamartine musée Ursulines.jpg
Grande affluence, hier soir, jeudi 28 février, au musée des Ursulines, lors de l'exposition inaugurale dans le cadre de la Commémoration du 150e anniversaire de la mort de Lamartine.

PEINTURE : Mâcon revisitée avec le regard de Bernardo Narea, artiste plasticien Chilien

BernardoNarea (5).JPG
Bernardo Narea, artiste plasticien Chilien, a débuté depuis la mi-février la réalisation d'une fresque à l'ancienne sur le thème de Mâcon.

CONCERT : Ludivine Filaro, une chanteuse mâconnaise au stade de France !

LUDIVINE FILORO MACON.jpg
Ludivine Filaro fait partie du plus grand groupe de rock du monde qui se produira lors d'un concert unique au stade de France en juin.

THÉÂTRE : Le Crescent a fêté la St Valentin avec « La chose », une création musicale & théâtrale 

LaChose.jpg
Le Crescent avait programmé une belle soirée de théâtre musical à l'occasion de la St Valentin.

MUSIQUE : Le mâconnais Djaya a sorti son deuxième album !

Djaya_2ealbum_100219 (1) (Copier).JPG
Nous l’avons rencontré avant son concert de samedi soir au bar de la Levée (Replonges).

LIVRE : Sortie prochaine du nouveau thriller de l'auteur mâconnais Mickaël Koudero

KOUDERO Mickael1.jpg
La faim et la soif, aux éditions Hugo & Cie, est le deuxième roman de ce jeune auteur et scénariste qui est né et a grandi à Mâcon.

EXPO : Patricia Rimbert et Alain Cordier, une alchimie d'artistes et de matières à la galerie Mary Ann

Mary Ann 15 janvier 1.JPG
La galerie accueille jusqu'au 3 février une exposition des oeuvres de deux artistes, l'un travaillant le fer, l'autre la terre.

LIVRE : « Jours tranquilles à Damas », un ouvrage qui pose un autre regard sur la guerre en Syrie

Damas (2).JPG
La MJC de l'Héritan a accueilli, ce lundi, le journaliste indépendant, Belge, François Janne d'Othée dans le cadre de Planète Voyage, venu présenter son livre de chroniques « Jours tranquilles à Damas ».

EXPO : Duo de dames à la salle François Martin

Expo Salle Fraçois Martin.jpg
Jusqu’au 20 janvier, peintures et sculptures sont les deux facettes de cette exposition !

MUSIQUES ACTUELLES : Hocine Bénameur, ou le jazz oriental à la portée de tous

HOCINE BENAMEUR MACON HEEDJAZZ1.jpg
Du talent, il en a ; de la tâche travail, il en accomplit sans relâche ; de l'amour pour la musique et les gens, il en regorge ! Mâconnais d'origine, il vous invite au voyage au son du oud.

MÂCON - Contes & lumières : Inédit, un atelier de création de grimoires pour la plus grande joie des enfants !

PapierMâché (6).JPG
Muriel Paquet, sculptrice papier, originaire de Chalon, est venue présenter pour la première fois à Mâcon la réalisation de grimoires en papier mâché.

ART PERFORMANCE : Un projet créatif pour réfléchir au devenir du centre-ville de Mâcon

expériment artistique Mâcon (40).JPG
Des espaces commerciaux transformés en ateliers artistiques interactifs, voilà la plus récente création de Gil Cépède, membre du « Collectif Grise Connexion » de Mâcon.

MÂCON - Contes & lumières : Céramobile, toujours présente !

ceramobile 5.JPG
C'est en habitués que Sandra et Laurent Castelain ont installé leur céramobile devant l'espace Carnot pour 2 jours.

MACON - Contes et lumières 2018 : Un stage de peinture au musée des Ursulines, une première !

Collage stage musée peinture.jpg
L’exposition temporaire sur le peintre Antoine Villard a permis au musée des Ursulines d’organiser pour la première fois un stage de peinture à destination des familles.

THÉÂTRE : « Blanches », une magnifique création, tendre & touchante à la MJC de l'Héritan !

Blanches.jpg
La compagnie théâtrale Mâconnaise « La Malle aux Sardines », créée en 1999, a joué vendredi soir à la MJC de l'Héritan, et pour la première fois en Saône & Loire, un spectacle jeune public.

LIVRE : Thomas Thévenoud dédicace à Mâcon son livre "Taxi(s) !"

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0005.jpg
Samedi après-midi, Thomas Thévenoud était à la librairie le Cadran Lunaire, rue Franche, pour y dédicacer son livre Taxi(s) ! paru aux éditions du Cherche-Midi. Sur place, il a retrouvé plusieurs de ses amis, heureux de prendre de ses nouvelles, mais aussi de nombreux anonymes qui ont fait la queue pour avoir leur dédicace. Entretien.

SYMPHONIES D’AUTOMNE À MÂCON : Les finalistes du concours international de chant lyrique sont connus

Collage demi-finales.jpg
Le jury et le public ont pu admirer 20 superbes voix de jeunes femmes et hommes ce mercredi après-midi à l’auditorium du conservatoire de Mâcon, lors des demi-finales de la compétition.