CLUBENTREPRISESMACONNAIS.jpg

 

Contrainte par des coupes budgétaires sans précédent, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saône-et-Loire a anonncé mardi soir aux chefs d'entreprises qu'elle continuerait à soutenir les clubs.

 

La question taraudait les membres des clubs du Tournugeois et du Mâconnais présents mardi soir dans ses locaux pour le rendez-vous mensuel. Habitués à travailler avec Gérald Dirickx depuis de longues années, et celui-ci fesant valoir son droit à la retraite cet été, la question était de savoir avec qui et comment la CCI allait poursuivre son soutien aux différents clubs d'entreprises, animation qui incombait à Gérald Dirickx. Question d'autant plus légitime que la CCI doit faire face à une baisse des aides de l'état depuis 2013, la baisse atteingnant 37% en cumulé à l'horizon 2017. Conséquence directe de cette baisse des ressources, la suppression de 75 postes à la CCI régionale.

Les réponses du président Bernard Echalier et du directeur Pascal Leyes furent claires : « Nous tenons à l'existence des clubs, qui permettent aux chefs d'entreprise de voir du monde, d'entretenir un réseau, de rompre l'isolement bien connu des patrons. Nous serons toujours derrière vous. »

 

Si aucun nom n'a été donné pour assurer le travail quotidien de Gérald Dirickx, le directeur a rappelé qu'une personne s'occupe aussi beaucoup des clubs, en assurant notamment l'intendance : Nadège André. Celle-ci va donc continuer à assurer sa mission. L'animateur des clubs en Charolais pourra aussi donner un coup de main sur le Mâconnais. « Nous n'avons aucune volonté de désengagement des clubs » a insisté Pascal Leyes.

Et si personne n'a été évoqué en tant qu'animateur de terrain, la solution est recherchée. Le directeur rappelait que le départ de Gérald Dirickx intervenait à un moment où les CCI sont en pleine réorganisation dans le cadre de la fusion des Régions, fusion qui sera effective après les élections régionales de décembre. Les Régions ayant la compétence économique, c'est bien d'elles dont va dépendre la future CCI Régionale et, a fortiori, les CCI départementales.

La difficulté est donc une difficulté de réorganisation. Un nouveau schéma directeur de CCI Bourgogne Franche-Comtédoit être présenté le 31 octobre.

 

Dans le même temps, histoire de bien montrer que la CCI croit en la philosophie et l'efficacité des clubs, Pascal Leyes annonçait la création d'un club départemental des créateurs d'entreprise à l'horizon du 1er septembre.

Les clubs n'ont donc pas de soucis à se faire. Les réseaux et rencontres informelles (Mégalodons, café des Start Up) devront néanmoins se trouver un nouvel animateur. A moins que Gérald Dirickx n'emploie une partie de sa retraite à entretenir ces rendez-vous très appréciés et courus des entrepreneurs.

Rodolphe Bretin

 

REUNIONCLUBENTREPRISESMACON.jpg