lundi 25 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Communiqué de l'association "Bien Vivre à Charnay 2020" (BVC2020)

 

Alors que le Conseil Municipal de rentrée donnait l’occasion à la municipalité de communiquer clairement sur l’avenir de notre commune, il n’en a rien été, et BVC2020 tient à exprimer son inquiétude.

 

Pour améliorer la circulation : des annonces sans suite

Dès le début de sa mandature, la majorité actuelle annonçait « élaborer un plan de circulation respectueux de la vie Charnaysienne pour mettre fin aux engorgements rendus dangereux dans certains quartiers ». A défaut d’avoir des réalisations, où en sont les projets annoncés ?

En 2016 / 2017, nous avons eu un nouveau PLU qui présentait par un nouveau tracé (entre autres) un axe routier de désengorgement, avec l’assurance d’avoir très rapidement les finances nécessaires. Quel espoir peut-on donner aujourd’hui aux riverains et aux automobilistes de la Grande Rue de la Coupée aux heures de pointes ? Aucun dans l’immédiat ! Cet axe routier de plusieurs millions d’euros ne peut rester à la charge de la commune, et BVC2020 déplore l’absence de plan de financement, alors que Monsieur le Maire était très confiant sur l’avancement rapide de ce projet lors d’une réunion publique en 2017.

À plusieurs reprises, notre association a interpelé la municipalité, mais, face à cet enjeu, le conseil municipal a voté sur la réalisation d’un rond-point… Coup de théâtre à l’occasion des questions diverses du Conseil Municipal du 1er octobre 2018 : Monsieur le Maire annonce que le giratoire de la rue des Petits Champs ne se fera pas ! Annoncé à l’occasion de ses vœux à la population en janvier 2018, ce projet, qui devait être l’amorce de la voie structurante du futur quartier La Ronze – Malcus – Petits Champs est donc arrêté…

Pendant combien de temps encore les Charnaysiens devront-ils subir cette hausse du trafic au cœur de notre Commune ? Un budget avait été prévu pour financer ce rond-point. Que deviendra cette enveloppe ? Cette voie de contournement est décidément pleine d’embûches !

 

Economies de fonctionnement : réduction de l’éclairage nocturne et salle de la Verchère

BVC2020 regrette l’absence de projet d’ensemble sur les énergies pour utiliser tous les moyens proposés par l’administration et les opérateurs d’énergie. Réduire l’éclairage nocturne n’est pas vraiment à la hauteur des enjeux, mais personne ne peut s’opposer à des économies raisonnables. En revanche, les Charnaysiens interpellent fréquemment les membres de BVC2020 sur des situations «anormales » : éclairage allumé en plein jour, rues plongées dans l’obscurité dès 21h… La situation est-elle sous contrôle ? BVC2020 attend impatiemment les résultats de l’enquête publique.

Par rapport aux rénovations de la Verchère, nous regrettons également la position de la Mairie. Pourquoi l’optimisation des dépenses d’énergie lors de ces travaux n’a pas été recherchée ? Les gains futurs procurés par les économies d’énergie auraient amorti une partie de l’investissement. C’est dommage que la municipalité n’ait pas sauté sur l’occasion pour s’engager dans des économies raisonnables lors de ce projet…

 

Les surprises de la Rentrée des Associations

Pour l’édition 2018, chacun espérait un déroulement serein, comme en 2017, mais la municipalité avait réservé des surprises pour les associations !

Sans consultation avec les associations, le lieu retenu fut celui d’un nouvel acteur privée qui propose des activités de loisirs. Bien entendu, on ne peut que se réjouir de l’implantation d’une nouvelle entreprise, mais pourquoi avoir choisi ce lieu ? Il y a eu les conséquences suivantes :

Très peu d’associations ont pu organiser des démonstrations afin de faire découvrir la passion qui les animent. En effet, les infrastructures qu’offrent le site de la Bâtie étaient absentes

Certaines associations n’ont pas compris le choix de ce lieu. Un échange entre la municipalité et les acteurs associatifs aurait été profitable pour tous, au lieu d’imposer un choix connu peu de temps avant l’évènement

Au lieu de profiter d’un tel évènement pour soutenir financièrement ses associations, la municipalité a donné l’image de les manipuler ! Par exemple, aucune association de la commune n’a récolté les bénéfices de la buvette alors que c’était l’OMS en 2017 ! Faut-il rappeler que, depuis 2014, le budget consacré aux subventions des associations a baissé de 30%. Souhaitons que le salon de la BD organisé le 6 Octobre ne laisse pas une telle image.

 

Une rentrée dans la continuité…

Les Charnaysiens se désolent de voir une équipe qui perd son cap, et l’image donnée cette année n’est guère rassurante. Ils peuvent compter sur le soutien des membres de BVC2020

 

Florian DUVERNAY, Président de BIEN VIVRE A CHARNAY 2020, et Richard PALUK

 


{loa 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.