POLE SANTE CHARNAY SEPT - 1.jpg

Jean-Louis Andrès, maire de Charnay, a convié les habitants de sa commune à une réunion publique à la salle Ballard ce mardi 25 septembre pour faire le point sur ce dossier, lancéen 2014 "mais dont les procédures sont longues et compliquées" a-t-il dit.

La Ville de Charnay dispose d'un important espace foncier non bâti proche de l'hôpital et de la polyclinique, et ne voulait pas de constructions d'entreprises ou d'habitation, mais souhaitait valoriser quand même cet espace. "Nous voulions un projet qui nous permette de construire de nouveaux modèles et c'est en se rapprochant des médecins que nous avons pu aboutir à ce projet innovant. C'est un concept qui est né des intérêts de la collectivité et des besoins des Mâconnais."

 

Les acteurs de santé ont réfléchi sur les besoins du Mâconnais et du Sud Bourgogne  en matière d'accompagnement des patients, pour proposer une approche multi-professionnelle dans le contexte actuel de vieillissement,  d'appauvrissement, d'isolement des populations et du développement des pratiques ambulatoires.

Le pôle santé comprendra un centre de rééducation, un parcours de soins coordonnés, une hôtellerie pour opération ambulatoire, un centre d'accueil pour autistes et un habitat adapté.

 

Sur le plan administratif,le Plan Local d'Urbanisme a été modifié pour préserver le secteur de toute urbanisation au coup par coup.Des études de constructibilité ont été menées et, ce soir c'était la présentation de cette première étape qui permettra, après concertation, d'arrêter un périmètre opérationnel. Les missions de ces études préalables ont été confiées à la SEMA.

Monsieur Garaix a présenté les plans de la localisation provisoire du projet de pôle santé. Voie structurante et voies piétonnes, intégration d'un ruisseau dans le projet,réalisation de jeux pour les enfants, largeur des rues, stationnement et voies cyclistes.

 

Les délais

début 2019 : présentation du bilan et arrêt du périmètre opérationnel

2ème trimestre 2019 : choix du mode de réalisation

fin 2019 : début des phases opérationnelles, "mais ce n'est pas encore la réalisation" a précisé Jean-Louis Andrès

 

Le docteur Eric Blondet a présenté le projet médical : "On ne pouvait s'orienter vers des créations de lits" dit-il "mais on sait que plus on va vers l'Ouest du département, plus la population est défavorisée. L'offre de soins a suivi un axe Chalon/Mâcon et ce projet doit être un véritable enjeu d'équilibre départemental. Le tout hospitalisation n'est plus d'actualité mais on doit arriver à une juste durée d'hospitalisation."

Prenant le cas d'un patient qui viendrait avec une difficulté de marche, ce projet permettra un parcours pluridisciplinaire qui, pris à temps, réduira le risque de dépendance.

L'hôtellerie ne sera pas entièrement dédiée aux malades en soin ambulatoire mais sera aussi dédiée aux touristes. Le coût du séjour à l'hôtel sera pris en charge par la sécurité socialedans le cas de soins ambulatoires et pour un coût moindre à une nuit d'hôpital.

Ce projet répond aux demandes de l'ARS (agence régionale de santé) et aux demandes économiques actuelles.

Les questions ont surtout concerné l'aménagement des axes routiers et l'hôtellerie.

Danièle Vadot

 

 

POLE SANTE CHARNAY SEPT - 2.jpg