lundi 22 avril 2019

Le 24 juillet dernier, une jeune femme de 22 ans, Marie Laguerre, a été victime d'une violente agression en pleine rue dans le XIXe arrondissement de Paris: harcelée par un passant, elle lui a répondu mais il lui a jeté un cendrier puis l’a frappée au visage en plein public. Après avoir déposé plainte, la jeune femme a relayé la vidéo de son agression sur les réseaux sociaux.

L’association Femmes Solidaires de Mâcon soutient toutes les femmes qui osent porter plainte contre le harcèlement de rue, comme vient de le faire Marie Laguerre, ou contre toutes autres formes de violences faites aux femmes, en public ou en privé, chez soi ou dans la rue, au travail et en vacances.

 

Car, malheureusement, les paroles et les actes sexistes ne s’arrêtent pas pendant l’été. Parfois même on essaie de les justifier sous prétexte de licence estivale... Les rassemblements publics, les fêtes et les festivals sont ainsi le lieu privilégié pour une certaine gente masculine de laisser libre cours à son machisme et aux violences qui en résultent. Et pas seulement dans le public mais aussi chez les acteurs ou chanteurs.

Citons ici, par exemple, les propos sexistes et violents du chanteur Niska qu’on programme et fait passer sur les ondes - parce qu’il plaît à la jeunesse? Rappelons certaines de ces paroles que nous rejetons : « C’est moi qui fais l’oseille, Pétasse, fais le ménage. Ramasse ! »

Ou : « Ma femme c’est ma princesse, ma Naomi Campbell. Y’a pas d’égalité, on frappe à la pelle »

 

Femmes Solidaires Mâcon se doit de répéter que, non, une femme victime d’un viol ne l’a pas « cherché » ; non, les violences faites aux femmes ne sont pas des faits divers ; non, les propos d’un chanteur sexiste ne sont pas que des mots mis en musique ; et, oui, frapper une femme dans la rue est un crime! Bravo aux femmes qui ont le courage de porter plainte après avoir été agressées. Et merci à ceux et celles qui interviennent et signalent toutes les agressions dont elles ou ils sont les témoins.

 

Marie-Hélène Dubost

pour Femmes Solidaires Mâcon

 

 

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.

MUNICIPALES 2020 : Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 est entré en campagne

Citoyen2020 (1).JPG
Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 a tenu sa première réunion publique au centre Paul Bert ce jeudi.

POLITIQUE : Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire, s'oppose à la proposition de loi «Anti casseurs»

Il était chef de file du texte pour le groupe socialiste et républicain au Sénat.

FRANCE : L'Eglise catholique ouvre une "opération-vérité" suite aux témoignages de victimes d''abus sexuels

Monseigneur Benoît Rivière, évêque d'Autun, vient de signer, avec les autres membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, un message adressé aux fidèles catholiques. Ce message évoque aussi le Carême et la conversion.

EXPRESSION CITOYENNE : "Le Vallon de la honte"...

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg
macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants. Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.

MÂCON : Un débat citoyen, en marge du Grand débat

DSC00727 _ DEBAT CITOYEN.jpg
Une cinquantaine de personnes est venue participer ce vendredi 1er mars, en soirée, à un débat organisé par un "collectif de citoyens", salle Pavillon.

EXPRESSION CITOYENNE – Grand débat national : Un citoyen présente son programme pour « un changement profond de notre société »

Face à « la mafia ENArchique qui tient les rênes » et au « lobbying qui sera là encore demain », Régis C., « citoyen lambda » comme il se qualifie, souhaite apporter sa contribution à un grand débat national « plein d’idées fausses et de rancoeurs » dont « il risque de n’en rien ressortir ».