jeudi 24 janvier 2019

VINZELLES LOCHE VIGNERONS.jpg

A l'invitation du maire Yves Andreux, une centaine d'habitats est venue en juillet échanger sur les pratiques viticoles, en présenc de Jacques Tourny, maire délégué de Loché et conseiller départemental de Saône-et-Loire, et Jérôme Chevalier, président de l'UPVM.

Le maire a souhaité cette rencontre avant que ne naissent ou ne s'installent trop de malentendus et de polémiques. A ses côtés, Jacques Tourny, maire délégué de Loché, et de nombreux vignerons dont Richard Goyat, président de la cave coopérative opérant sur les deux communes.

 

C’est donc Benjamin Alban, responsable du service Vigne et Vin à la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire qui ouvrit le débat avec un historique pour rappeler les bases du métier. La "vigne", c’est une histoire qui dure depuis au moins 8.000 ans ! Les terres en Bourgogne sont largement occupées par leur exploitation. Le travail manuel représente à l’année 350 heures par hectare et seulement, 35 heures pour la partie mécanique !

 

Après avoir rappelé ces repères pour que tout le monde est les mêmes bases pour discuter, Jérôme Chevalier, président de l’Union des producteurs de vins mâcon (UPVM) et président délégué de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) entra dans la partie délicate des traitements. Avec cette question centrale pour tous : comment bien vivre ensemble ?

Car évidemment, la pierre d'achoppement à l'heure actuelle porte sur les traitements phytosanitaires et plus particulièrement sur les effets possibles des produits sur la santé (environnement, humain...). Il est pourtant nécessaire de rappeler que les vignerons ne traitent pas par plaisir mais par obligation. La vigne sans traitement produirait de faibles volumes et de qualité médiocre. Ce qui signerait la fin des bonnes bouteilles sur nos tables...

 

Plus de droit à l'erreur

 

Concrètement, les traitements sont indispensables. Ils s’étalent  sur une centaine de jours avec une moyenne de sept à huit passages en conventionnel, selon la pression maladies, ravageurs.... Avec une météorologie compliquée ces dernières années, les vignerons connaissent d'ailleurs de plus en plus de difficultés à lutter contre les maladies de la vigne. Cette année à mildiou le confirme. Evidemment, les vignerons ne font pas ces traitements de gaîté de coeur et ils sont informés et conscients des conséquences.

Tout en traitant moins ou mieux, ils cherchent simplement à préserver leur récolte. Reste que, à Vinzelles et à Loché comme ailleurs, il arrive qu’il y ait - quelques fois - un manquement aux règles en la matière.  Une charte départementale et une charte régionale, chacune signée par différents organismes de la viticulture en Saône-et-Loire ou en Bourgogne et Franche-Comté, sont là pour le rappeler à tous les vignerons et... citoyens.

 

Ces chartes se veulent le début d’un dialogue constructif. Appliquées avec bon sens, elles pourraient être l’amorce d’une meilleure pratique des traitements avec le souci de protéger l’environnement, les écoles,  les personnes sensibles.... Là encore, il faut remettre le travail sur l'ouvrage en respectant les règles de base: respecter la météo. Le vent tout particulièrement est devenu un ennemi redoutable lors des pulvérisations. Le matériel est aussi parfois dans le collimateur. Le pulvérisateur à canons devrait disparaître, selon la CAVB !

 

Au cours du débat avec le public, plusieurs questions avaient leur importance : notamment, celle de pouvoir dialoguer avec les occupants proches des vignes. Communiquer avant de traiter et jouer la transparence. Le « bio » est-il l’avenir ? Mieux connaître le produit et sa dangerosité ! Que sont ces fameux médicaments de la vigne ? Pourquoi sont-ils encore en service. ?Benjamin Alban et Jérôme Chevalier répondirent d’une même voix : " aujourd’hui nous n’avons pas d’alternative, les laboratoires intensifient leurs recherches, les ministères de l’agriculture et de la santé sont en alerte. Le risque sanitaire existe ".

 

Les maires de Vinzelles et Loché sont conscients de cette situation et sont d’accord pour renouveler, si besoin, ce genre de réunion avec les populations des deux communes afin de permettre ainsi, à tous, de suivre la progression de la protection de nos villages et de notre santé.

Michel Moreau

 

VINZELLES LOCHE VIGNERONS22.jpg

VINZELLES LOCHE VIGNERONS42.jpg

 

SAÔNE-ET-LOIRE - Agriculture : Le marché des protéines végétales en pleine expansion

DSC_0081 _ extrusel.JPG
Dans le cadre des élections à la chambre consulaire, les producteurs de céréales du département, travaillant avec Bourgogne du Sud, se sont retrouvés dans les locaux de la coopérative à Chalon-sur-Saône le vendredi 18 janvier. L’occasion de présenter les projets de diversification, avec notamment le développement du marché des protéines végétales en alimentation humaine.

SAÔNE-ET-LOIRE : La RN 79 (RCEA) coupée dans les deux sens suite à un accident de poids-louds

"L’épisode neigeux entraîne des difficultés sensibles de circulation sur le réseau routier du département" déclare ce matin le préfet de Saône-et-Loire. ACTUALISÉ : Les poids-lourds bloqués sur 1,5 km de chaque côté de l'accident. Une oépration de levage et de dépannage est en cours.

REGION DE MÂCON : Des vœux pleins d’optimisme pour le tourisme dans le Mâconnais-Beaujolais en 2019

voeux 2019 office tourisme.jpg
Les membres du conseil d’administration de l’Office de Tourisme du Mâconnais Beaujolais, ainsi que des nombreux collaborateurs, étaient réunis à l’espace d’accueil de Mâcon ce mardi pour échanger voeux et partager la galette.

SAÔNE-ET-LOIRE : L’État mobilisé sur les réponses à apporter aux personnes vulnérables

Le préfet rappelle dans un communiqué que 44 personnes qui stationnaient place de la Barre à Mâcon ont été mises à l'abri, et que 106 personnes bénéficient d'un logement en maison-relais sur le département.

MÂCON : Les services com & RH de la mairie ont accueilli les terminales STMG du Lam

MairieLAM (2).JPG
Les terminales STMG en section Ressources Humaines et Communication du lycée Lamartine ont été reçus dans le grand salon de l'Hôtel de ville, ce mardi en fin d'après-midi.

LYCÉE LAMARTINE : Coup d'envoi des actions sur la cyber-citoyenneté !

CyberCitoyen (1).JPG
Madame Hanifi, proviseure adjointe, a mis en place ce mardi des interventions sur la cyber – citoyenneté avec le réseau Canopé pour toutes les classes de seconde du lycée.

HURIGNY : Happy birthday les A.HUR.I !!

Sample-0023AHURIS.jpg
Les A.HUR.I. (Les Amateurs Hurigny de l'Improvisation) fêteront en 2019 leurs noces de cristal avec le théâtre d’improvisation. Oui, déjà 15 ans d'amour entre les deux tourtereaux.

SANCÉ : Une nuit de la lecture toute en gaieté et en partage à la médiathèque

IMG_5228 _ nuit de la lecture.jpg
50 personnes sont venues participer à la Nuit de la lecture à la médiathèque de Sancé, samedi 19 janvier.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bientôt une marque de lait départementale ?

DSC_0043_redim _ juste vendéen.jpg
Dans le cadre des élections de la chambre d’agriculture, la section lait de la FDSEA a tenu une réunion mardi 15 janvier dernier, au lycée de Fontaines. Au programme notamment, la réflexion autour de la création d’une marque départementale de producteurs.

MÂCON : Cinq médecins entrent en exercice cette semaine au centre départemental de santé

CENTRE DEPARTEMENTAL SANTE MACON - 7.jpg
Dès ce mardi, les premiers rendez-vous sont possibles pour les patients.

PIERRECLOS : Les médecins tant attendus sont arrivés !

CDS PIERRECLOS 2019.jpg
Il y a 3 ans, le S.O.S. lancé par la commune de Pierreclos faisait la Une des médias pour illustrer la désertification médicale en milieu rural...

MÂCON : Une visite thématique et inédite au musée des Ursulines...

visite thématique Musée Ursulines.jpg
C’est dans l’après-midi de dimanche que Marion Neumond, guide conférencière, a accueilli un groupe de 25 personnes au Musée des Ursulines pour les amener à la découverte de l’histoire de la construction du couvent des Ursulines et les transformations successives de l’édifice jusqu’au XXe siècle.

LYCÉE DUMAINE : Vernissage du projet artistique de la classe inclusive de CAP

VenissageDumaine (15).JPG
Ce lundi, en fin de matinée, le lycée Dumaine a inauguré le vernissage du projet artistique de la classe inclusive de CAP en présence de Stéphane Guiguet, Vice-président du Conseil régional.

JUSTICE : La rentrée du TGI de Mâcon en quelques mots bien choisis...

Rentrée_solennelle_2019_TGI_Mâcon_0007.jpg
C’est devant l’ensemble des autorités judiciaires, civiles, militaires, policières et les élus de Saône-et-Loire que Mahrez Abassi, Président du Tribunal de Grande Instance de Mâcon a déclaré, jeudi matin, l’audience solennelle de rentrée était ouverte. A lire aussi, la présentation du nouveau pôle social.

MÂCON : La Médiathèque a ouvert ses portes en nocturne pour sa première nuit de la lecture

NuitMédiathèque.jpg
La Médiathèque a proposé samedi soir une ouverture exceptionnelle en nocturne dans le cadre de la manifestation nationale de la Nuit de la lecture.

MÂCON : Inédit, l'Association Polysémie Contemporaine a lancé sa nuit de la lecture !

NuitLecEpinoches.jpg
Nicoletta Kara-Mitcho de l' Association Polysémie Contemporaine a présenté samedi soir, pour la première fois, la nuit de la lecture.

GILETS JAUNES - Acte X : Quand ceux de Mâcon rejoignent ceux de Crêches...

GJ rond point1 _ acte X.jpg
Dans la foulée de la marche, démarrée en début d'après-midi, ce samedi, dans les rues de Mâcon, c'est une trentaine de Gilets jaunes qui a poursuivi sa route pour parvenir jusqu'au rond-point de Crêches-sur-Saône en fin de journée.

ENSEIGNEMENT : Le mouvement des "stylos rouges" fait des adeptes à Mâcon

stylos rouges Mâcon.jpg
Plusieurs professeurs d’écoles, collèges et lycées de Mâcon et des alentours étaient sur l’esplanade Lamartine ce samedi, pour distribuer des stylos rouges dans des enveloppes à expédier au Président Emmanuel Macron.

MÂCON : C'était Portes ouvertes à L'ESMP & Ma Prépa Concours !

POASMP (7).JPG
L'École Supérieure des Métiers et de la Professionnalisation et Ma Prépa Concours ont organisé leurs portes ouvertes ce samedi matin.