vendredi 19 avril 2019

VINZELLES LOCHE VIGNERONS.jpg

A l'invitation du maire Yves Andreux, une centaine d'habitats est venue en juillet échanger sur les pratiques viticoles, en présenc de Jacques Tourny, maire délégué de Loché et conseiller départemental de Saône-et-Loire, et Jérôme Chevalier, président de l'UPVM.

Le maire a souhaité cette rencontre avant que ne naissent ou ne s'installent trop de malentendus et de polémiques. A ses côtés, Jacques Tourny, maire délégué de Loché, et de nombreux vignerons dont Richard Goyat, président de la cave coopérative opérant sur les deux communes.

 

C’est donc Benjamin Alban, responsable du service Vigne et Vin à la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire qui ouvrit le débat avec un historique pour rappeler les bases du métier. La "vigne", c’est une histoire qui dure depuis au moins 8.000 ans ! Les terres en Bourgogne sont largement occupées par leur exploitation. Le travail manuel représente à l’année 350 heures par hectare et seulement, 35 heures pour la partie mécanique !

 

Après avoir rappelé ces repères pour que tout le monde est les mêmes bases pour discuter, Jérôme Chevalier, président de l’Union des producteurs de vins mâcon (UPVM) et président délégué de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) entra dans la partie délicate des traitements. Avec cette question centrale pour tous : comment bien vivre ensemble ?

Car évidemment, la pierre d'achoppement à l'heure actuelle porte sur les traitements phytosanitaires et plus particulièrement sur les effets possibles des produits sur la santé (environnement, humain...). Il est pourtant nécessaire de rappeler que les vignerons ne traitent pas par plaisir mais par obligation. La vigne sans traitement produirait de faibles volumes et de qualité médiocre. Ce qui signerait la fin des bonnes bouteilles sur nos tables...

 

Plus de droit à l'erreur

 

Concrètement, les traitements sont indispensables. Ils s’étalent  sur une centaine de jours avec une moyenne de sept à huit passages en conventionnel, selon la pression maladies, ravageurs.... Avec une météorologie compliquée ces dernières années, les vignerons connaissent d'ailleurs de plus en plus de difficultés à lutter contre les maladies de la vigne. Cette année à mildiou le confirme. Evidemment, les vignerons ne font pas ces traitements de gaîté de coeur et ils sont informés et conscients des conséquences.

Tout en traitant moins ou mieux, ils cherchent simplement à préserver leur récolte. Reste que, à Vinzelles et à Loché comme ailleurs, il arrive qu’il y ait - quelques fois - un manquement aux règles en la matière.  Une charte départementale et une charte régionale, chacune signée par différents organismes de la viticulture en Saône-et-Loire ou en Bourgogne et Franche-Comté, sont là pour le rappeler à tous les vignerons et... citoyens.

 

Ces chartes se veulent le début d’un dialogue constructif. Appliquées avec bon sens, elles pourraient être l’amorce d’une meilleure pratique des traitements avec le souci de protéger l’environnement, les écoles,  les personnes sensibles.... Là encore, il faut remettre le travail sur l'ouvrage en respectant les règles de base: respecter la météo. Le vent tout particulièrement est devenu un ennemi redoutable lors des pulvérisations. Le matériel est aussi parfois dans le collimateur. Le pulvérisateur à canons devrait disparaître, selon la CAVB !

 

Au cours du débat avec le public, plusieurs questions avaient leur importance : notamment, celle de pouvoir dialoguer avec les occupants proches des vignes. Communiquer avant de traiter et jouer la transparence. Le « bio » est-il l’avenir ? Mieux connaître le produit et sa dangerosité ! Que sont ces fameux médicaments de la vigne ? Pourquoi sont-ils encore en service. ?Benjamin Alban et Jérôme Chevalier répondirent d’une même voix : " aujourd’hui nous n’avons pas d’alternative, les laboratoires intensifient leurs recherches, les ministères de l’agriculture et de la santé sont en alerte. Le risque sanitaire existe ".

 

Les maires de Vinzelles et Loché sont conscients de cette situation et sont d’accord pour renouveler, si besoin, ce genre de réunion avec les populations des deux communes afin de permettre ainsi, à tous, de suivre la progression de la protection de nos villages et de notre santé.

Michel Moreau

 

VINZELLES LOCHE VIGNERONS22.jpg

VINZELLES LOCHE VIGNERONS42.jpg

 

MACON : Les policiers rendent hommage à leurs collègues suicidés

rassemblement policiers Mâcon (8).JPG
De nombreux policiers du commissariat de Mâcon ont interrompu leur travail ce vendredi, avant midi, pour témoigner de leur solidarité à l'égard des familles en détresse.

MÂCON : La formation baby-sitting continue d’attirer les jeunes

formation baby-sitting.jpg
Mise en place chaque année par le Point Information Jeunesse de la mairie de Mâcon, la formation baby-sitting accueille cette semaine une dizaine de jeunes.

FEU VERT MÂCON - Roulez gagnant ! Jusqu'à 100€ offerts pour l'achat de pneus de grandes marques

100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg
Publi-information - A VOIR AUSSI, LE PACK BONNE ROUTE ET LE STUDIO FEU VERT...

MÂCON : La messe chrismale au lendemain de l'incendie de Notre-Dame de Paris

MESSE CHRISMALE MACON - 28.jpg
Une messe donnée par Monseigneur Rivière, évêques d'Autun.

GASTRONOMIE : La meilleure terrine mâconnaise est...

concours meilleure terrine Mâcon (37).JPG
La 1ère édition du concours de cuisine dédié à la terrine faite maison par les restaurateurs du centre-ville de Mâcon s'est déroulée ce mardi à l’hôtel de vill,e à l’initiative de l’association des commerçants du centre-ville, « Mâcon tendance ».

LYCEE LAMARTINE - Concours POTEs : Des lycéens engagés pour la transition énergétique

LYCEE LAMARTINE_ CONCOURS POTES9.JPG
Organisé par la Région Bourgogne-Franche-Conté, POTEs (Pionniers Ordinaires de la Transition Energétique) est un concours dans lequel les établissements participants doivent imaginer leur lycée de demain. Un lycée qui aurait réussi sa transition écologique, un lycée autonome... le lycée parfait !

LYCEE LAMARTINE : Des élèves de 1ère élaborent une exposition collective sur le quotidien de la 2de Guerre mondiale

LYCEE LAMARTINE _ EXPO ELEVES PREMIERE _ 02.jpg
La cohésion d’une classe, c’est comme la motivation : il s’agit d’une construction, entre différences et ressemblances. En travaillant autrement certains points particuliers du programme d’histoire de Première, deux classes du lycée Lamartine ont déroulé le fil conducteur qui lui a permis d’élaborer un projet commun.

MACON : Le siège de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de Saône-et-Loire a fait peau neuve

inauguration siège UMIH 71.jpg
Le résultat de plusieurs mois de travaux de restructuration des locaux de l’UMIH 71 a été inauguré ce lundi.

LEYNES - Biojoleynes : Du bio et nature, du gourmand, du local...

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES10.jpg
Pour cette 10e édition de la Fête du Vin et de la Bio, organisée ce week-end, l’association Biojoleynes avait une nouvelle fois invité vignerons en bio et nature et producteurs locaux à venir défendre leurs valeurs et leurs démarches.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION - Budget Transport en commun : Un excédent de plus de 4 millions d’€ qui trouble l’opposition

Elle avait saisi le préfet l'été dernier. ACTUALISÉ : Le montant des investissements en 2019

MÂCON : Le Fashion show s'invite en centre-ville

MACON street fashion show 1.jpg
Après le beau spectacle offert la veille à la médiathèque devant plus de 400 personnes, Mâcon Tendance et les commerçants organisaient samedi après-midi un nouveau défilé dans le centre-ville.

PRISSE : Record de participation pour la 5ème Rando-Tangos !

Prissé_Rando_Tangos_14042019_0012.jpg
La randonnée pédestre et VTT organisée par l'ESPM avait lieu ce dimanche à Prissé.

MÂCON : La communauté turque en fête

kermesse turques Mâcon 2019.jpg
Pour la première fois, la traditionnelle kermesse de l’association culturelle turque de Mâcon et la fête des enfants sont organisées ce weekend en même temps.

MÂCON : Le Grand Chariv’Handi en images

printemps handicap Macon 2019.jpg
L’Espace Carnot et la place Saint Pierre ont accueilli ce samedi, à Mâcon, les animations et les concerts de l’évènement phare de l’édition 2019 du « Printemps du handicap », organisé par l’association A.M.I 71.

MÂCON : Le Rotary offre la musique aux résidents de l’Hôtel Dieu

MACON rotary musique 5.jpg
L’inauguration d’une borne musicale, financée par les rotariens, a eu lieu ce jeudi en fin d’après-midi.

SPA MÂCON : Un regain d'adoptions en 2018 et un soutien croissant

SPAG19 (1).JPG
La SPA de Mâcon a tenu son assemblée générale ce samedi à la Grisière.