jeudi 24 janvier 2019

Communiqué

C’est en pleine nuit et dans la plus grande discrétion qu’un amendement, dans le cadre de la réforme des institutions, avait été adopté pour sortir le terme « Sécurité Sociale » de plusieurs articles de la Constitution Française, et le remplacer huit fois sur neuf par le terme « Protection Sociale » qui n’a aucune définition juridique.

La Sécurité Sociale est basée sur la solidarité financière entre cotisants et redistribue des prestations en fonction des besoins des personnes pour la maladie, les accidents du travail, l’invalidité, la retraite. Quelque soit le secteur d’activité, l’ensemble de la population est couvert par un régime de Sécurité Sociale.

Les suppressions concernées visaient nettement à préparer le terrain pour l’attaque des modalités de financement de la Sécurité Sociale, que le gouvernement veut banaliser et livrer aux règles du marché qui s’appliquent à de nombreux secteurs de la protection sociale. Il s’agit bien de remettre en cause les fondements de la Sécurité Sociale, qui repose essentiellement sur des droits financés par des cotisations : « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins ».

Suite à la pression de l’opposition et des syndicats dès le lendemain l’amendement contesté a été retiré. Le chef du Gouvernement est monté au créneau évoquant « une incompréhension et qu’il fallait lever tous les malentendus…  il ne s’agit pas de mettre en cause la  Sécurité Sociale  en aucune façon ». Suite à la fronde de nombreux parlementaires, l’étude du texte est remise à la rentrée. L’exécutif et sa majorité libérale risque de ne pas en rester là. A l’automne, c’est le P.L.F.S.S. (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale) qui viendra en discussion au Parlement et il nous faudra être très vigilants sur les orientations retenues.

Nous aurons besoin de toutes nos forces pour déjouer les mauvais coups du Gouvernement et de sa majorité, pour préserver ce qui reste comme l’un des plus grand acquis  social de ce pays : LA SECURITE SOCIALE.

L’A.M.I. appelle ses adhérents et tous ses sympathisants à se joindre à toutes actions qui ne manqueront pas d’être prises pour défendre ce CONQUIS SOCIAL.  

 

 

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : La France Insoumise du Mâconnais lance sa campagne vendredi soir

Une réunion publique en présence de la candidate bourguignonne Isabelle Michaud

EXPRESSION CITOYENNE : Réflexions et propositions d'une Azéenne pour le grand débat national

macon-infos donne la parole à toutes celles et ceux qui souhaitent s'exprimer à l'occasion du grand débat national. Yolande Paon, citoyenne d'Azé, nous a adressée ses réflexions, que nous publions intégralement. Vous pouvez vous aussi envoyer votre contribution à maconinfosrb@gmail.com.

EXPRESSION CITOYENNE : "La Pologne pleure… Une démocratie en danger !"

POLOGNE CHARNAY - 2.jpg
Un Charnaysien, également Polonais, réagit après l'assassinat de Pawel Adamowicz.

EXPRESSION CITOYENNE - Gare de Mâcon-Ville : "Non, à Mâcon, nous ne sommes pas en train !"

Le comité pour la mise en accessibilité de la gare de Mâcon Ville réagit aux annonces de SNCF Réseau.

EXPRESSION CITOYENNE : "Non, monsieur le Président des grandes fortunes, vous n'avez pas compris"...

Capture d’écran 2018-12-28 à 16.59.24.png
Les gilets jaunes de Crêches-sur-Saône s'adressent à Emmanuel Macron. Ils ont bien voulu en donner la primeure à macon-infos. La lettre des "premiers de corvée" au "premier de cordée" en intégralité.

CONSEIL REGIONAL : L'opposition demande l'annulation de la hausse des tarifs du TER et la baisse du prix des cartes grises

CR OPPOSITION.jpg
Le président du groupe de la droite et du centre, François Sauvadet, n'y est pas allé de main morte ce mardi en conférence de presse d'avant session...

GILETS JAUNES - Intervention du chef de l'Etat : Pour les Socialistes de Saône-et-Loire, le compte n’y est pas !

Les socialistes de Saône-et-Loire, réunis ce lundi 10 décembre en Conseil fédéral à Chalon-sur-Saône, ont adopté à l’unanimité la résolution suivante...

EXPRESSION POLITIQUE : Quelles réponses donner aux gilets jaunes ? Et si l’on prenait exemple sur les élus ruraux...

Communiqué de presse de l’Union des Maires des Communes Rurales de Saône-et-Loire

POLITIQUE - Marie-Noëlle Liennemann à Mâcon : Ils veulent recomposer la gauche !

Conf_Causes_communes_061218 (2) (Copier).JPG
Marie-Noëlle Lienneman, Sénatrice ex Parti Socialiste (PS), et Bastien Faudot, Porte-parole du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), étaient à Mâcon ce mercredi soir pour présenter leur projet de parti politique qui fédérerait l’actuel MRC et le mouvement « Après ».

EXPRESSION CITOYENNE : Les Foulards rouge demandent "le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles"

Le mouvement des foulards rouge est né en réaction au mouvement des Gilets jaunes. Ils s'expriment par communiqué transmis à macon-infos.

POLITIQUE : Marie-Noëlle Lienemann à Mâcon ce mercredi soir

MNLienneman_CausesCommunes.jpg
ACTUALISÉ : Le congrès fondateur est annoncé en Saône-et-Loire

CONSO - Garantie légale: "L’effectivité du droit français est en danger" selon un collectif d'associations

Les ministres des 28 Etats membres se prononceront ce jeudi 6 décembre sur le sort qui sera réservé à la garantie légale de conformité.