dimanche 31 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Alors que le rapport du groupe de travail sur l'amélioration de l'efficacité des procédures de retrait rappel des produits de consommation courant vient d'être adopté par le Conseil National de la Consommation, un nouveau rappel de produits vient d'être mis en œuvre pour des produits surgelés.

Les produits concernés ont fait l'objet d'une décision de rappel en Hongrie, pays de leur production, depuis le 29 juin dernier.

Les produits concernés sont très divers et de nombreuses grandes surfaces sont concernées et ont mis en œuvre le rappel des produits (Lidl, Carrefour, Auchan, Leclerc ou encore Intermarché). La liste des produits concernés est disponible sur le site de la DGCCRF : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf.

Début 2018, plusieurs produits avaient déjà été rappelés en France car étant potentiellement contaminés par la bactérie listeria: plusieurs lots de jambon en février ou de la mozzarella en mai.  

Ces produits contaminés sont susceptibles de provoquer la LISTERIOSE et sont à l'origine de 47 cas humains dont 9 décès.

Les personnes les plus à même de développer cette maladie sont des personnes fragiles: de plus de 80 ans, enceintes, souffrant de maladies lourdes (cancer, hémopathie, VIH...) et/ou sous traitement lourd (transplantation d'organes, chimiothérapie...). Elle peut provoquer des septicémies, des méningites ou encore un abcès cérébral.

Il convient de rappeler aux consommateurs les précautions à prendre pour l'utilisation de ces produits : cuisson pendant au moins 2 minutes à une température minimale de 70 °C.

Les préconisations du groupe de travail viennent donc à point nommé pour rappeler les insuffisances actuelles dans la procédure de rappel des produits contaminés qui ont été mises en évidence avec le lait LACTALIS et pour formuler des préconisations pour améliorer l'ensemble des mesures qui doivent être mises en œuvre pour assurer le rappel effectif de tous les produits susceptibles d'être contaminés et renforcer les contrôles sur les lieux de fabrication.

La CNL a approuvé ce rapport, comme l'ensemble des associations de consommateurs (à l'exception de l'INDEOSA CGT) et espère que les mesures préconisées seront mises en œuvre rapidement avec à l'appui les moyens humains et financiers nécessaires.

 

 

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.