mardi 21 août 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • UN ETE SPORT ET LOISIRS PISCINE MBA.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

Capture d’écran 2017-11-24 à 23.30.06.png

En parlant de désengagement de l'Etat au sujet des forces de l'ordre pour Chalon dans la rue, Gilles Platret a allumé un incendie avec le Préfet Jérôme Gutton qui lui répond. La Député Raphaël Gauvain y va aussi de sa déclaration.

Communiqué  de Gilles Platret (envoyé aux médias à 10h32)

 
Sécurité du festival Chalon dans la Rue : Jusqu’où ira le désengagement de l’État ?

 

L’État se désengage d’une façon inacceptable de la sécurisation du festival Chalon dans la Rue. 

Alors que cet événement attire chaque année 250.000 visiteurs, qu’il est le plus important de Bourgogne Franche-Comté pendant tout l’été et le plus important de Saône-et-Loire sur toute l’année, nous apprenons aujourd’hui que l’État refuse d’allouer les moyens humains nécessaires pour accompagner les effectifs locaux chargés du maintien de l’ordre.
Il y a trois semaines, nous avons commencé par avoir la désagréable surprise d’apprendre que l’État voulait monnayer la mise à notre disposition d’une demi-compagnie de CRS. Il est déjà inadmissible que l’État assure sa mission régalienne de sécurité en la tarifant. Ceci aurait coûté 30.000 € pour 35 effectifs de CRS du vendredi au dimanche soir seulement. Contraints et forcés, nous avions, dans l’intérêt du public, accepté d’être rançonnés.
Or, en début de semaine, nous apprenions que cette demi-compagnie de CRS ne viendrait finalement pas sur Chalon !
Et ce matin, nous sommes informés de la même façon que les renforts départementaux de Police nationale alloués à la sécurisation du festival se réduiront à... deux effectifs le samedi soir seulement !
Bien sûr, nous nous louons du zèle des policiers nationaux du commissariat de Chalon, ainsi que des hommes du dispositif Sentinelle coordonnés par le délégué militaire départemental, qui font de leur mieux avec les effectifs insuffisants qui sont les leurs.
Bien sûr, les agents de notre Police municipale sont sur le pont : 20 policiers municipaux, à quoi s’ajoutent quatre opérateurs du centre de supervision urbain (vidéoprotection), sont mobilisés chaque jour du festival de 7h30 jusqu’à 3h du matin, voire plus si nécessaire.
Il n’en demeure pas moins qu’il est totalement inadmissible que l’État abandonne la population de Chalon et les visiteurs du festival en n’assurant pas la part qui lui revient de leur sécurité, par un bon dimensionnement des effectifs chargés du maintien de l’ordre, à l’occasion d’un événement réunissant une telle concentration de public, à fortiori dans une période aussi dangereuse que celle que nous traversons. ??En signe de protestation, j’ai décidé ce matin que les services de la Ville boycotteraient la conférence de presse qui était prévue sur la sécurisation du festival. Nous n’avons en effet pas vocation à servir de faire-valoir à un État incapable d’assurer ses missions premières.
J’écris ce jour au ministre de l’Intérieur pour lui exprimer le vif mécontentement qui est le nôtre d’être ainsi abandonnés par l’État et lui réclamer d’allouer séance tenante les moyens nécessaires afin d’assurer la sécurité des festivaliers et de l’ensemble de la population de Chalon.

Gilles Platret,
Maire de Chalon-sur-Saône

Lettre de Gilles Platret au Préfet (envoyé aux médias à 18h43) :

 
 
 
Communiqué de Raphaël Gauvin
(adressé aux médias à 19h27) :

«La mise en cause des services de l’État en matière de sécurité pour « Chalon dans la rue » par M. Platret est irresponsable. Elle nuit au bon déroulement du festival. Surtout, elle fragilise la pérennité d’un évènement culturel incontournable à Chalon depuis plus de 30 ans, auquel les chalonnais sont attachés et qui favorise notre vivre ensemble.
Il ne sert à rien de cliver et de vociférer en permanence. Il convient au contraire de rassembler au-delà de toute attache partisane, et de travailler au service de tous. Depuis de nombreuses années, la ville est le jouet d’ambitions personnelles. Elle souffre d’un sectarisme qui ne fait que dresser les uns contre les autres. Je ne peux que le regretter».
Raphaël Gauvain
Député de Saône et Loire

Déclaration du Préfet de Saône-et-Loire
en réponse à Gilles Platret
(courrier adressé aux médias à 19h58)
 

FINLANDE : Contrôle d'alcoolémie positif pour le pilote de ligne !

Alors qu'il devait prendre les commandes du vol Helsinki-Rome, un pilote de la compagnie Finnair a été contrôlé avec 1,5 g d'alcool par litre de sang.

INDONÉSIE : Un nouveau tremblement de terre frappe l'île de Lombok

Deux semaines après un séisme qui a fait au moins 480 morts, l'île indonésienne de Lombok est de nouveau touchée par un séisme de magnitude 6,9.

L'Armée de Terre recrute : Adressez-vous au CIRFA de Saône-et-Loire

ARMEE DE TERRE RECRUTE CIRFA MACON 2018.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DEPARTEMENT

CHARNAY : 158 200€ de travaux d'aménagement à l'aire d'accueil des gens du voyage des Belouses

AIRE ACCUEIL GENS VOYAGE BELOUSES1.jpg
L'aire d'accueil a fermé ses portes pour quelques semaines, le temps de réaliser des travaux d'aménagement d'envergure.

PHOTOS : Pleins feux sur le travail des artificiers à Reyssouze

feu-d-artifice-reyssouze-2018- - 28.jpg
Ce mardi soir, la commune a tiré son feu d'artifice.

FUISSÉ : Véritable bibliothèque du vin, l'œnothèque Georges Burrier permet de découvrir le vin au fil des millésimes

oenotheque-fuisse - 4.jpg
Depuis 14 ans, l'œnothèque Georges Burrier à Fuissé fait découvrir les grands vins de Bourgogne du Sud, du Mâconnais et du Beaujolais issus des domaines viticoles (43 ha) de la famille Burrier.

SANCÉ : Un éblouissant spectacle son et lumière au château Lapalus a émerveillé le public

SANCE SON ET LUMIERE LAPALUS2018.jpg
Soirée très conviviale et ambiance chaleureuse au château Lapalus en ce mardi 14 août pour célébrer la traditionnelle fête du château, qui perdure depuis bientôt six ans comme l'explique Roger Moreau, maire de Sancé et membre fondateur des Amis du château...

SAÔNE-ET-LOIRE : La sécheresse se renforce

Un nouvel arrêté préfectoral pour limiter la consommation d'eau vient d'être pris.

TELE : "Bienvenue à Marly-Gomont" en tête des audiences

"Bienvenue à Marly-Gomont" est l'histoire d'un médecin noir s'installant dans une village français dans les années 70. Le film parle de ses difficultés à se faire accepter et être reconnu en tant que médecin.

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

SAONE-ET-LOIRE : Téléchargez Voie Verte 71 et laissez-vous guider

VOIE_VERTE_MACON_CHALON_JUIN_UNE.jpg
Publi-information - Amateurs de vélo, sillonnez les Voies Vertes de Saône-et-Loire en toute liberté et laissez-vous surprendre par ses paysages, ses villages au petit patrimoine typique, ses châteaux, ses artisans d’art… et bien plus encore !