mercredi 22 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Communiqué de presse de Sud Education Bourgogne

Comme à chaque fin d'année scolaire, le temps des incertitudes revient pour les AESH (accompagnant d'élève en situation de handicap), les enfants concernés et leurs parents. Alors que le gouvernement se targue sur toutes les ondes d'avoir entrepris un « vaste chantier de rénovation de l'accompagnement des élèves en situation de handicap », l'incertitude et la précarité demeurent la norme pour tous. Tous les AESH sont dans l'attente d'une réponse quant au renouvellement ou non de leur contrat. Pour les parents, le tout est de savoir si la décision d'accompagnement de leur enfant pourra bien être effective à la rentrée suivante. Quant aux enfants, ils ont aussi besoin d’être préparés s’ils doivent changer d’AESH.

Concrètement, les collègues AESH souhaitent savoir le plus tôt possible si leur contrat va être reconduit, quel.s élève.s ils/elles accompagneront et par conséquent, dans quel établissement ils/elles seront affecté-es. Mais obtenir ces simples informations relève du parcours du combattant, et bien souvent les collègues se heurtent au mutisme de l'administration. Du silence au mépris, il n'y a qu'un pas. Pas largement franchi par l’administration qui avait pourtant promis aux intéressé.es depuis le mois de mai de répondre à leurs légitimes attentes. Mais celles et ceux qui osent insister se voient ignoré-es quand ils/elles ne sont pas purement et simplement vertement rabroué-es pour leur « impatience ».

En ce début juillet, de nombreux AESH sont laissés dans une situation de grande incertitude voire de détresse, situation qui reflète le peu de considération que leur témoigne l’administration. Le manque d’effectif au rectorat est une donnée du problème, l’autre étant le développement de méthodes de management qui font peu de cas de l’humain et de sa situation personnelle. Derrière les missions à pourvoir, il y a des hommes et des femmes qui demandent un minimum de respect et d’informations quant à leur futur, d’autant plus qu’ils et elles sont placé.es par l’institution scolaire dans une précarité subie. Bien loin du ministère de l’Education nationale où M. Blanquer parlait en grande pompe de créer un emploi pérenne à 35 heures avec professionnalisation du métier pour les AESH, la réalité est toute autre pour les collègues concernés. Dans « l’école de la bienveillance » si chère au ministre, le minimum serait qu’elle s’applique aussi envers les personnels qui la font vivre.



Sud Education Bourgogne

contact@sudeducbourgogne.org / 07 80 03 28 70 / https://www.sudeducbourgogne.org/

ELECTIONS EUROPÉENNES : La candidate Sylvie Guillaume est venue à la rencontre des socialistes mâconnais

Sylvie_Guillaume_PSMâcon_040520190002.jpg
Les socialistes mâconnais accueillaient Sylvie Guillaume hier, députée européenne et n°2 de la liste « Envie d’Europe » (PS, Nouvelle Donne, Place Publique et PRG) aux prochaines élections européennes. Pour l’occasion, un café-débat à la rencontre des associations de soutien aux migrants était organisé.

BENJAMIN DIRX : « Il faut bien prendre en compte la réalité économique et la réalité écologique »

Benjamin-DIRX.jpg
Suite à l’allocution présidentielle de jeudi dernier et concernant les mesures annoncées, alors que le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, le député LaRem a bien voulu répondre à nos questions.

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.

MUNICIPALES 2020 : Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 est entré en campagne

Citoyen2020 (1).JPG
Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 a tenu sa première réunion publique au centre Paul Bert ce jeudi.

POLITIQUE : Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire, s'oppose à la proposition de loi «Anti casseurs»

Il était chef de file du texte pour le groupe socialiste et républicain au Sénat.

FRANCE : L'Eglise catholique ouvre une "opération-vérité" suite aux témoignages de victimes d''abus sexuels

Monseigneur Benoît Rivière, évêque d'Autun, vient de signer, avec les autres membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, un message adressé aux fidèles catholiques. Ce message évoque aussi le Carême et la conversion.

EXPRESSION CITOYENNE : "Le Vallon de la honte"...

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg
macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants. Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.