vendredi 16 novembre 2018
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS MACON 20183 - 1.jpg
  • compostelle MJC HERITAN2.jpg
  • SEQUANE MACON HABITAT NOV2018.jpg
  • BURN OUT PARENTS CD.jpg

Mâconnais

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg

Que de misère sociale et morale en ce bas monde… Christian M., enfance flinguée par un père alcoolique qui l’emmenait dans les bars, abandonné à 13 ans, sombre à son tour dans les affres de l’alcool, à 13 ans !

Comment construire une vie à peu près normale avec des bases pareilles ?! Impossible pour Christian, 37 ans, habitant de La Clayette. Il a essayé pourtant, fort de deux CAP, l’un de cuisinier, l’autre de plaquiste ; quatre enfants (avec trois femmes différentes), le quatrième avec sa dernière femme, S.D., avec qui il vit a priori « calmement » depuis 4 ans.

 

Mais elle ne veut plus vivre avec lui et lui a fait savoir. Ce 15 juin, il ne supporte pas cette réalité et commence à boire à 10h30. Il fait la tournée des supermarchés pour acheter de la bière.

Puis ils se disputent. A 12h, il part voir son copain Damien, qu’il retrouve dans un bar. Sa femme, de retour de l’école, passe par là et entre dans le bar, avec leur fils de deux ans et une demoiselle de 6 ans. La dispute reprend de plus belle. « Je vais t’enterrer vivante ! » lui lance-t-il. Damien leur intime de ne pas se disputer devant lui et les enfants (sa femme a donc une fille de 6 ans, d’une précédente union), mais ils n’écoutent pas. C.M. attrape sa femme par le coup, Damien est obligé d’intervenir pour les séparer.

Elle ira voir le médecin et sortira de sa consultation avec un certificat médical lui accordant 14 jours d’interruption temporaire de travail, mentionnant des troubles anxieux et une cervicalgie. En revanche, pas de trace de coups.

 

En début de soirée, rebelote. Cette fois S.D. appelle les gendarmes, qui viennent l’interpeller alors qu’il fait de la moto (une 125), sans casque.

Tout se passe bien avec les gendarmes, jusqu’au retour de l’hôpital où il était conduit pour faire une prise de sang, qu’il refuse. Dans la camionnette, s’est aux gendarmes qu’il s’en prend. Menotté, il aurait eu l’intention d’étrangler le conducteur. « Pas du tout », se défend-il, « je m’accrochais à l’appui-tête c’est tout. Le geste a été mal interprété. » Quoi qu’il en soit, les gendarmes se défendent et lui portent quelques coups pour le neutraliser. Il vient de les menacer de mort… « je suis un gitan, tu connais mon casier, tu sais de quoi je suis capable. Je vais te saigner, je sais où tu habites ! »

En effet, le casier est impressionnant : 24 mentions. Et des condamnations à la prison. Ce qui justifiera la comparution immédiate de ce lundi 18 juin.

 

Les gendarmes et S.D. se sont portées parties civiles. S.D. ne demande pas de dommages et intérêts, simplement de la tranquillité. Les gendarmes en revanche, demandent des réparations, 1000€ chacun.

Le ministère public réclame 18 mois de prison dont 10 avec suris, et maintien en détention (il a été incarcéré le 17 juin suite à sa garde à vue). « Il nécessaire de le sevrer par la détention » soutient la substitut du procureur. Phrase qui fera bondir l’avocate de la défense, maître Bouillot-Meilhac. « La prison n’est pas un centre de soin ! »

Mettant en doute le sérieux du certificat médical et soulignant la mauvaise interprétation de son geste dans la camionnette des gendarmes, elle tentera par une longue plaidoirie de lui faire échapper à la prison, soulignant également cette enfance baignée dans l’alcool. En vain.

 

Le tribunal le déclare coupable et le condamne à 18 mois de prison dont 10 avec sursis, assortis d’un sursis mise à l’épreuve de 3 ans ; obligation de formation et de soin ; réparation ; interdiction de paraître à La Clayette ; amendes et maintien en détention.

Rodolphe Bretin

 

      

TRIBUNAL DE MÂCON : A 54 ans, rangé, une vieille dette de stup le rattrape

DROGUE TRIBUNAL MACON.jpg
Cet après-midi, Eric, 54 ans, comparaissait devant le tribunal de Mâcon pour acquisition, détention, cession de produits stupéfiants, le tout en récidive. Egalement usage illicite.

ST-LEGER-SOUS-LA-BUSSIÈRE : Le silo de la menuiserie Laffay brûle

FEU TRAMAYES MENUISERIE LAFFAY - 4.jpg
Ce mardi après midi, peu après 17h, le silo de sciure de bois de la menuiserie Laffay a pris feu.

MÂCON ET SA RÉGION : La nuit de la glisse sur les routes ?...

Deux accidents de la route sont survenus cette nuit bien arrosée.

AUTOROUTE A6 : Un poids-lourd en feu à hauteur de La Chapelle-de-Guinchay

FEU POIDSLOURD LACHAPELLEGUINCHAY A6 - 6.jpg
ACTUALISÉ : 8 km de bouchons étaient annoncés dans les deux sens. L'accès à l'autoroute par Mâcon-Sud a été fermé. A VOIR AUSSI : Notre vidéo

PONT-DE-VAUX : Un blessé grave dans une violente collision au niveau du pont de Fleurville

ACCIDENT PONTDEVAUX - 25.jpg
Dimanche en fin d'après midi, les sapeurs-pompiers sont intervenus au pont de Fleurville où une collision venait d'avoir lieu. ACTUALISÉ MARDI Á 11H : Le pronostic vital du chauffard n’est pas engagé.

SAÔNE-ET-LOIRE - RCEA : Deux blessés dans une collision entre un poids-lourd et une voiture

CLERMAIN RCEA AOUT2018.jpg
L'accident s'est produit à hauteur de Clermain ce début d'après-midi. La poids lourd a fini sa course en contre-bas.

SANCÉ : Quatre blessés sur la D906 ce jeudi après-midi

Accident_Sance_020818 (8).jpg
ACTUALISÉ VENDREDI MIDI : Les blessures des quatre victimes sont minimes.

CHAINTRÉ : Le camion de pompier s'embrase

FEU CAMION POMPIER CHAINTRE - 8.jpg
Les pompiers de Chaintré font appel à la solidarité des habitants.