RALLYE DES VINS SAMEDI (6).jpg

C’est sans surprise que David Salanon (Ford Fiesta WRC) s’est offert les six meilleurs temps disputés ce samedi. Pour sa première en terre mâconnaise, le pilote de Montrond-les-Bains devance Christophe Vaison (Peugeot 307 WRC) et le local de l’étape, Laurent Lecki (Skoda Fabia R5).

 

 

Attendu à la bagarre avec Salanon, JeanMarie Cuoq (Citroën C4 WRC) a du renoncer sur un problème mécanique. Pour une première apparition en Championnat de France des Rallyes 2è division, au volant de la Porsche Cayman GT4, Candice et Olivier Desrayaud mènent la danse dans le ‘GT’.

 

LES FAITS MARQUANTS

- C’est la 35è édition du rallye des Vins Mâcon, sixième manche du Championnat de France des Rallyes 2è division. Vainqueur l’an passé, Jean-Charles Beaubelique (DS 3 WRC) est absent. Benoit Vaillant (DS 3 R5) arrive en leader du championnat avec trente cinq points d’avance sur Mickaël Faucher (Skoda Fabia R5) et quarante et un points sur Lionel Comole (Ford Fiesta R5).

En manque de grip tout au long de la journée, Benoit Vaillant donne la priorité au Championnat ne prenant aucun risque. Malgré tout, au terme de la première étape, ses performances lui permettent de pointer au pied du podium et de marquer de précieux points, là où ses concurrents les plus proches sont relégués au neuvième rang : Stéphane Pustelnik (DS 3 WRC) et Lionel Comole (Ford Fiesta R5) à la quatorzième place au général.

- Pour sa première participation sur les bords de Saône, David Salanon (Ford Fiesta WRC) fait office de grandissime favori avec sa puissante World Rally Car. Le duel avec JeanMarie Cuoq promet beaucoup, mais dans le troisième chrono de la journée, l’ardéchois est contraint à l’abandon sur problème mécanique. Le pilote de Montrond-les-Bains n’a pas d’opposition malgré l’excellence du plateau proposé par les organisateurs. Il prend la mesure de la concurrence dès les premiers mètres et accélère la cadence lors du second tour avec des notes plus précises.

- Second l’an passé, Laurent Lecki (Skoda Fabia R5) vient pour marquer de précieux points dans l’optique de la Finale de la Coupe de France à Chalon-sur-Saône. Thierry Monnet (Skoda Fabia R5) et Nicolas Hernandez (Skoda Fabia R5) veulent en faire de même. Longtemps second, le pilote de Péronne pointe sur la dernière marche du podium au terme de la première étape, rattrapé dans l’ultime chrono de la journée par la puissance de la Peugeot 307 WRC de Christophe Vaison.

- La nouveauté vient de la catégorie ‘GT’ avec l’apparition d’une allemande estampillée ‘GT4’, une première dans l’hexagone. Olivier Desrayaud s’est fait un petit plaisir en allant la chercher chez Gilles Nantet. Il dispute ici sa toute première course au volant de la Porsche Cayman un changement radical après deux années derrière le volant de la Peugeot 306 F214. Après les abandons successifs de Deplatière, Clément et Barbier, le pilote d’Attignat s’offre les commandes de la catégorie et doit encore tout assimiler de sa monture.

 

QUELQUES DECLARATIONS

David Salanon (Ford Fiesta WRC) : « Le premier tour nous a permis de valider les notes. Le second passage a offert des pistes de progression en se rapprochant des temps de 2013 à l’époque du Championnat de France 1ère division.

Laurent Lecki (Skoda Fabia R5) : « Je n’ai pas à rougir de mes performances dans la mesure où je suis troisième derrière deux World Rally Car, et leader de la classe ‘R5’. Demain le passage dans mon village devrait offrir de belles émotions. »

Christophe Vaison (Peugeot 307 WRC) : « C’était une spéciale à moteur et j’ai une voiture très performante de ce côté là. Cela faisait un an que je n’avais pas roulé avec la WRC et sur la dernière spéciale cela m’a donné des ailes. Au fur et à mesure de la journée, l’écart s’est réduit avec David, j’ai su lors du dernier passage mettre l’auto au bon endroit et freiner à bon escient pour grappiller le temps qu’il fallait pour passer en seconde position. »

 

MEILLEURS TEMPS Salanon - Rebut (Ford Fiesta WRC) : 6

LEADERS ES 1 à 6 : Salanon - Rebut (Ford Fiesta WRC)

PRINCIPAUX ABANDONS Cuoq (Citroën C4 WRC) : mécanique / Chavet (Skoda Fabia R5) : sortie de route sans gravité / Jolivot (Porsche 996 Cup) : mécanique / Clément (Porsche 911 GT3) : mécanique / Barbier (Porsche 996 GT3) : sortie de route sans gravité / Deplatière (Porsche 996 GT3 RS) : sortie de route sans gravité...

 

VHC

Cinquième manche du Championnat de France des Rallyes VHC, la doublure de l’épreuve moderne, a offert une nouvelle fois un beau spectacle. Sur vingt cinq équipages engagés, ils étaient quinze à être inscrits dans le cadre du championnat, une première ! Au terme des six épreuves spéciales disputées, Pascale et Pascal Eouzan (BMW M3) occupent la tête de l’épreuve. Auteurs de quatre meilleurs temps, les licenciés de l’ASA Océane devancent François Foulon et Sébastien Mattei (Ford Sierra Cosworth) de 22.9s, embêtés par des problèmes de direction assistée et Jean-Pierre Del Fiacco et Alain Godin (Renault 5 Turbo) de 1m45.1s. Patrick Vernet (Renault 5 GT Turbo) qui découvrait le parcours, se classe au pied du podium.