lundi 17 décembre 2018
  • CHRISTMAS_IN_NEWYORK_MBA_-_1.jpg
  • MARCHE NOEL 2018 CLUNY.jpg
  • MAISON CHAROLAIS.jpg
  • CONTES ET LUMIERES 2018.jpg

Communiqué

Alors que les négociations sur le reste-à-charge zéro en santé touchent à leur fin, l’UFC-Que Choisir dévoile aujourd’hui son étude sur un volet crucial et pourtant trop discret de la réforme : les complémentaires santé. Forts de plus de 40 milliards d’euros de cotisations, les organismes complémentaires d’assurance maladie (OCAM) vont voir leur rôle encore se renforcer avec les évolutions envisagées. Or, notre étude montre, à partir de l’analyse des documents commerciaux de 29 organismes et de 207 avis d’échéance, les nombreuses défaillances du secteur. C’est pourquoi l’UFC-Que Choisir appelle les pouvoirs publics à une action résolue pour s’assurer qu’une concurrence raffermie remette au service des consommateurs le secteur de l’assurance santé. Une hausse des cotisations trois fois supérieure à l’inflation depuis 2006 La cotisation moyenne à une complémentaire santé s’élève en 2017 à 688 € par an, soit 47 % de plus qu’en 2006.

 

Les cotisations complémentaires ont ainsi progressé trois fois plus vite que l’inflation sur la dernière décennie. Si des hausses de fiscalité sur les contrats sont intervenues, elles ne justifient que moins du tiers de la progression des cotisations. L’explication est donc également à chercher du côté des frais de gestion.

 

 

L’inquiétante dérive des frais de gestion et de communication

 

Les organismes complémentaires ont en effet dépensé 7,2 milliards d’euros en 2016 pour leurs frais de gestion, soit 20 % des cotisations hors taxes. Sur ce total, plus de 2,8 milliards d’euros ont été consacrés aux frais d’acquisition, notamment en publicité et communication. Sur certains contrats, c’est même plus.

 

Aidée par les consommateurs qui ont répondu à son appel, l’UFC-Que Choisir a décortiqué plus de 200 avis d’échéance d’assurance santé. Il en ressort une très grande variabilité des frais de gestion des contrats santé individuels, qui s’étalent de 9 % à 42 % des cotisations. Et ces dépenses semblent hors de contrôle : depuis 2010, les frais ont augmenté deux fois plus vite que les remboursements accordés aux assurés ! Les économies d’échelle promises par les OCAM, dont le nombre diminue à grande vitesse depuis quinze ans, ne sont pas au rendez-vous.

 

 

Un taux de redistribution de moins des deux-tiers en assurance individuelle

 

Si l’on y ajoute les taxes et la marge des organismes assureurs, les consommateurs sont donc loin de s’y retrouver. En moyenne, seulement 70 % des cotisations reviennent à la communauté des assurés sous forme de prestations, et même 66 % pour les contrats individuels. Pour les contrats avec le plus de frais, le taux de redistribution des cotisations descend même sous les 50 % : moins d’un euro cotisé sur deux revient alors aux assurés.

 

 

Lisibilité des garanties : les promesses de Gascons des OCAM

 

Ces dérives ont prospéré, protégées par l’illisibilité de bon nombre de garanties santé, ce qui en empêche largement la comparaison et donc atténue la concurrence. Ainsi, après avoir passé au crible les documents commerciaux de 29 des principaux OCAM de la place, notre étude montre que les engagements pris en 2010 par la profession ne sont pas tenus. 80 % des OCAM n’utilisent pas le vocabulaire commun défini, 38 % jouent de la confusion entre les remboursements de l’assurance maladie et les leurs, et 62 % continuent à utiliser des pourcentages de remboursement au-delà de 100 % (jusqu’à 300 %, 400 % voire 500 %) pour les soins dentaires. Comment s’étonner alors qu’un sondage exclusif1 nous apprenne que 37 % des consommateurs estiment difficiles à comprendre leurs garanties santé, et que 48 % ne soient pas en mesure de connaître à l’avance leur remboursement pour des soins importants non récurrents ?

Alors qu’en l’état, la réforme du reste-à-charge zéro va pousser à la hausse les cotisations de complémentaires santé, l’UFC-Que Choisir rappelle au gouvernement ses engagements en faveur d’une intensité concurrentielle renforcée sur ce marché pour contrer cet effet néfaste, et demande :

 

  • l’encadrement par la réglementation de la lisibilité et la comparabilité des offres d’assurance complémentaire santé ;

  • la publication de l’arrêté prévu par la loi Hamon (2014), pour que soit publiée dans les brochures d’assurance santé une liste standardisée de remboursements, exprimés en euros ;

  • une meilleure transparence sur les frais de gestion, avec en particulier une information sur le taux de redistribution disponible avant la souscription.

 

1 Sondage IFOP pour UFC-Que Choisir. Les informations ont été recueillies auprès d’un échantillon national représentatif de 1002 individus âgés de 18 ans et plus, dont 948 équipés d’une complémentaire santé. L’échantillon a été structuré selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé et du chef de ménage, région et catégorie d’agglomération). L’étude quantitative a été réalisée en ligne et auto-administrée dans le cadre de l’OMCAWI, du mercredi 30 Mai au vendredi 1er Juin 2018.

CONTES & LUMIÈRES : Un spectacle féerique dans le ciel de Mâcon !

Envol ballons.jpg
Une soixantaine de lanternes magiques ont illuminé le ciel de mâcon, ce dimanche soir.

MACON : Joie et bonne humeur au rendez-vous du 8ème Réveillon de la Solidarité du CCAS

Réveillon_solidarité_CCAS_15122018_photoaccueil0001.jpg
Samedi 15 décembre 2018 a eu lieu la 8ème édition du Réveillon de la solidarité au Tinailler du Château d’Azé, organisé par le Centre Communal d’Action Sociale de Mâcon.

CONTES & LUMIÈRES : La compagnie « Ballons Pirates » invite la population à la fabrication de lanternes magiques

Lanterne.jpg
La compagnie « Ballons Pirates » propose pour la deuxième saison des ateliers de fabrication de montgolfières artisanales, en papier de soie, toute la journée.

MÂCON : 2019, une année riche de projets

JP COURTOIS 15DEC VOEUX - 6.jpg
C’est en ces termes que le maire Jean-Patrick Courtois a conclu son allocution ce samedi matin lors de ses vœux à la presse.

MÂCON : C’était la traditionnelle vente des soupes des chefs étoilés

Collage soupe Zonta.jpg
Ce samedi, à l’espace Carnot et sur l’Esplanade Lamartine, le Zonta club Bourg Mâcon proposait la traditionnelle soupe des chefs étoilés à emporter, action caritative traditionnelle du mois de décembre.

GILETS JAUNES : Nouvelle mobilisation à succès à Crêches-sur-Saône

GILETS JAUNES MACON CRECHES SUR SAONE 15DEC - 28.jpg
Après Auchan ce matin, les gilets jaunes ont pris la direction du rond-point des Bouchardes et de Carrefour à Crêches-sur-Saône.

VIE DES CLUBS : L'Entente Athlétique Mâconnaise fête la fin d'une année réussie

Collage apéro EAM 2018.jpg
Vendredi soir l'EAM Entente Athlétique Mâcon, fort du succès de l'année écoulée, a convié parents, athlètes et bénévoles pour un apéritif de fin d'année.

COLLÈGE SCHUMAN : Un petit déjeuner pour bien démarrer la journée

petit-déjeuner pour tous collège Scuman (2).jpg
Ce vendredi 14 décembre, de 8h à 9h, les 114 élèves de sixième ont bénéficié d’un petit déjeuner complet dans le cadre d’une action menée par le Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté du collège Robert Schuman de Mâcon.

SAINT-AMOUR : Echanges culturels avec des étudiants en cuisine et pâtisserie de Tokyo !

DSC_0117 _ saint-amour2.jpg
Entre la commune de Saint-Amour-Bellevue et le Japon, c'est une grande histoire de gastronomie et de vin qui dure !

MÂCON - Manifestation de la CGT : La tension sociale ne baisse pas

Collage manifestation CGT.jpg
Des militants CGT de Mâcon et alentours étaient dans la rue ce vendredi pour demander plus de pouvoir d’achat pour les salariés et les retraités, et pour protester contre la politique du gouvernement et du président Macron.

HÔPITAL DE MÂCON : La CGT se mobilise aussi à l'hôpital

Hôpital Grêve.jpg
Des représentants du personnel soignant du centre hospitalier de Mâcon ont manifesté leur mécontentement ce vendredi matin.

Gilets jaunes : 2/3 des commerçants de Saône-et-Loire impactés par le mouvement

Enquête CCI 71 gilets jaunes- (1).jpg
La CCI de Saône-et-Loire a réalisé une enquête flash auprès des commerçants du département pour mesurer les impacts du mouvement des gilets jaunes sur leur activité. 146 réponses ont été dépouillées, représentatives de l’ensemble du territoire et de l’ensemble des secteurs d’activité.

Saône-et-Loire : 35 médailles « Jeunesse-sport et engagement associatif », échelon bronze, remis en préfecture

Médailles (19).JPG
Le 12 décembre 2018 sera pour beaucoup de dirigeants-tes d’associations et de clubs en Saône-et-Loire, une journée remarquable.

MÂCON : L’office de tourisme de Mâcon a ouvert ses portes aux adhérents

Collage OT Mâcon.jpg
L’office de tourisme du Mâconnais Sud Bourgogne a organisé ce jeudi une journée portes ouvertes pour permettre aux adhérents intéressés de découvrir les locaux et de rencontrer l’équipe.

SAÔNE-ET-LOIRE - Coup de balai sur les déchets dangereux : Plus que 2 jours pour en profiter

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat et ses partenaires organisent un déstockage ouvert aux artisans, artisans-commerçants et entreprises de Saône-et-Loire qui produisent des déchets dangereux en petite quantité

GILETS JAUNES À MÂCON : De nouvelles actions en préparation

AG Gilet Jaune.jpg
Les gilets jaunes ont tenu une nouvelle assemblée générale ce mercredi soir. ACTUALISÉ : l'action à la CAF et à l'URSSAF n'a pu avoir lieu.

MÂCON : Plein succès pour l’arbre de Noël des quartiers Saugeraies-Gautriats-Murgerets

Arbre_Noel2018_Gautriats_Saugeraies_Murgerets (31).jpg
Il a eu lieu ce mercredi après-midi à la salle familiale des Saugeraies en présence de 160 enfants et parents.

MÂCON : Les plateaux techniques au lycée René Cassin modernisés pour plus de 3 millions d’€

Collage lycée Cassin.jpg
La fin des travaux de restructuration des ateliers d’électrotechnique, arts graphiques, énergétique, maçonnerie, charpente, pistolage a été marquée par un moment festif ce mercredi au lycée Cassin.

MACON : Un bilan positif pour la MJC des Blanchettes en 2018

Collage AG MJC Blanchettes.jpg
L’assemblée générale de la maison des jeunes et de la culture du quartier des Blanchettes a confirmé l’évolution de l’activité générale pour la saison 2017-2018.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une inter-syndicale de l'Education nationale appelle à la mobilisation le 14 décembre

Sept syndicats participent à cette inter-syndicale. Ils sont opposés à la réfomre du bac, la réforme de la voie pro et demande le retrait de Parcoursup