jeudi 24 janvier 2019

Communiqué de Presse

Compétence Eau-assainissement

La Haute Administration en passe d’imposer ses vues ?

 

En 2017, le Sénat avait proposé que les communes puissent conserver les compétences eau et assainissement, qu’elles exercent depuis très longtemps. En Saône-et-Loire, 439 stations ou lagunes sur 600 sont sous gestion communale ou d’un syndicat de proximité (quelques communes).

La proposition de loi portant transfert de compétences sur l’eau et l’assainissement vers l’intercommunalité était à l’ordre du jour de la séance du 17 mai de la Commission Mixte paritaire (CMP), qui réunit des représentants des deux assemblées. La Commission devait statuer à partir des points d’accord précédents entre les deux assemblées.... La réunion s’est finalement soldée par un échec. La proposition de loi sera à nouveau examinée par l’Assemblée Nationale en principe le 28 Juin prochain.

Les Maires ruraux continuent à demander que la compétence eau-assainissement ne soit pas transférée automatiquement vers les communautés de commune; les communes doivent garder la liberté de choisir ou non de s’appuyer sur l’échelon intercommunal en fonction des contextes locaux.

L’Assemblée Nationale doit pouvoir prendre ses distances par rapport à l’avis technocratique du Conseil Général à l’Environnement et au Développement Durable (CGEDD), une des nombreuses officines gouvernementales, productrices de notes et rapports déconnectés de toute connaissance du terrain.

En Saône-et-Loire, alors que la loi n’est pas encore votée, certains Sous-préfets sont à la manœuvre pour démarcher les Maires et leur expliquer qu’il faut se désaisir de la compétence eau-assainissement ! On nous explique notamment que les communes n’investiraient pas assez... ! Par quel miracle la capacité d'investir sera renforcée en transférant les compétences « eau » et « assainissement » aux agglomérations et intercommunalités ? En quoi ceux qui auront la compétence auront plus de moyens ?.... alors même que les Agences de l’eau, gouvernement après gouvernement ont vu leurs crédits diminués de 25%.

Nous n’aurons pas forcément une eau de meilleure qualité ou une meilleure gestion de l’assainissement, parce que nous aurons centralisé, massifié, et éloigné la décision du terrain....Les agents techniques qui travaillent aujourd’hui dans les syndicats de proximité ou les communes rurales n’ont pas moins de compétence que ceux qui vont les remplacer et qui passeront plus de temps dans leur bureau à quinze ou trente kilomètres de réseaux, qu’ils connaitront mal. Il ne faut pas faire un pied de nez à tous les élus locaux qui ont exercé ces compétences avec engagement, et qualité.

Dans ce dossier technique et politique à la fois, les Maires ruraux dénoncent les arguments convoqués au service d’une idéologie de la centralisation et de la dépossession des élus de proximité. Chaque cas est particulier, certains Maires sont satisfaits des services techniques communautaires, d’autres Maires -avec raison- peuvent estimer devoir conserver la compétence eau-assainissement.

JF Farenc et le Bureau de l’U.M.C.R. 71 (Union des Maires des communes rurales de Saône-et-Loire)

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : La France Insoumise du Mâconnais lance sa campagne vendredi soir

Une réunion publique en présence de la candidate bourguignonne Isabelle Michaud

EXPRESSION CITOYENNE : Réflexions et propositions d'une Azéenne pour le grand débat national

macon-infos donne la parole à toutes celles et ceux qui souhaitent s'exprimer à l'occasion du grand débat national. Yolande Paon, citoyenne d'Azé, nous a adressée ses réflexions, que nous publions intégralement. Vous pouvez vous aussi envoyer votre contribution à maconinfosrb@gmail.com.

EXPRESSION CITOYENNE : "La Pologne pleure… Une démocratie en danger !"

POLOGNE CHARNAY - 2.jpg
Un Charnaysien, également Polonais, réagit après l'assassinat de Pawel Adamowicz.

EXPRESSION CITOYENNE - Gare de Mâcon-Ville : "Non, à Mâcon, nous ne sommes pas en train !"

Le comité pour la mise en accessibilité de la gare de Mâcon Ville réagit aux annonces de SNCF Réseau.

EXPRESSION CITOYENNE : "Non, monsieur le Président des grandes fortunes, vous n'avez pas compris"...

Capture d’écran 2018-12-28 à 16.59.24.png
Les gilets jaunes de Crêches-sur-Saône s'adressent à Emmanuel Macron. Ils ont bien voulu en donner la primeure à macon-infos. La lettre des "premiers de corvée" au "premier de cordée" en intégralité.

CONSEIL REGIONAL : L'opposition demande l'annulation de la hausse des tarifs du TER et la baisse du prix des cartes grises

CR OPPOSITION.jpg
Le président du groupe de la droite et du centre, François Sauvadet, n'y est pas allé de main morte ce mardi en conférence de presse d'avant session...

GILETS JAUNES - Intervention du chef de l'Etat : Pour les Socialistes de Saône-et-Loire, le compte n’y est pas !

Les socialistes de Saône-et-Loire, réunis ce lundi 10 décembre en Conseil fédéral à Chalon-sur-Saône, ont adopté à l’unanimité la résolution suivante...

EXPRESSION POLITIQUE : Quelles réponses donner aux gilets jaunes ? Et si l’on prenait exemple sur les élus ruraux...

Communiqué de presse de l’Union des Maires des Communes Rurales de Saône-et-Loire

POLITIQUE - Marie-Noëlle Liennemann à Mâcon : Ils veulent recomposer la gauche !

Conf_Causes_communes_061218 (2) (Copier).JPG
Marie-Noëlle Lienneman, Sénatrice ex Parti Socialiste (PS), et Bastien Faudot, Porte-parole du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), étaient à Mâcon ce mercredi soir pour présenter leur projet de parti politique qui fédérerait l’actuel MRC et le mouvement « Après ».

EXPRESSION CITOYENNE : Les Foulards rouge demandent "le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles"

Le mouvement des foulards rouge est né en réaction au mouvement des Gilets jaunes. Ils s'expriment par communiqué transmis à macon-infos.

POLITIQUE : Marie-Noëlle Lienemann à Mâcon ce mercredi soir

MNLienneman_CausesCommunes.jpg
ACTUALISÉ : Le congrès fondateur est annoncé en Saône-et-Loire

CONSO - Garantie légale: "L’effectivité du droit français est en danger" selon un collectif d'associations

Les ministres des 28 Etats membres se prononceront ce jeudi 6 décembre sur le sort qui sera réservé à la garantie légale de conformité.