vendredi 26 avril 2019

 

NOUS N’EN POUMONS PLUS !

En Saône et Loire, la pollution cause 9 fois plus de morts que les accidents routiers

 

Selon des études récentes (Santé Publique France, OMS) c’est près de 50 000 personnes qui meurent chaque année en France en raison de la pollution atmosphérique. Pour le département de Saône et Loire, si l’on rapporte ce chiffre à sa population, 400 décès seraient concernés.  Soit près de 9 fois le nombre de tués sur ses routes en 2017. Et pour l’agglomération mâconnaise, on pourrait évaluer ce chiffre à 55 personnes.

 

D’après les scientifiques, Les particules fines pénètrent au plus profond de nos poumons, dans les alvéoles,  dans la circulation sanguine et attaquent les cellules dans n’importe quel organe et ainsi causent des maladies respiratoires et cardiovasculaires, cancers, maladies neurologiques… sans parler des naissances prématurées, des troubles de la reproduction et du développement de l’enfant…

 

Mais pourquoi n’en parle-t-on jamais ? Peut-être parce que les morts de la pollution ne sont pas visibles, qu’ils ne tombent pas dans la rue subitement. Et que les particules fines sont par définition invisibles à l’œil.  Les élus prennent parfois des mesures lors de pics de pollution, alors qu’il ne faut pas les attendre pour réagir, car c’est l’exposition à la pollution quotidienne et dans la durée qui a l’impact le plus important sur la santé, les pics de pollution ayant un effet marginal (source : Santé Publique France).

 

Et puis on ne dit jamais de quelqu’un qu’il est mort d’avoir trop respiré, comme on peut le dire d’un mort qui a trop fumé, ou trop bu. Ne pas poser de mots sur la cause de la mort la rend inexistante.

 

Et que peut-on y faire ?

Mâcon voit passer des millions d’automobilistes français et étrangers par an sur l’A6 et la Nationale. Doit-on alors se résigner à compter les morts dus à la pollution ? Non, les habitants de l’agglomération contribuent également à la pollution et l’on sait que les trajets courts sont très consommateurs de carburant. Selon l’ADEME, la moitié des déplacements intra-urbains sont inférieurs à 3 km.

Le vélo est dans cette configuration une alternative intéressante : il ne pollue pas et est le moyen de transport le plus rapide. Et se déplacer à vélo constitue l'un des plus sûrs moyens d'avoir sa dose quotidienne d'activité physique... et de s'offrir ainsi une garantie santé.

 

Mathieu Le Saux pour M2V

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.

MUNICIPALES 2020 : Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 est entré en campagne

Citoyen2020 (1).JPG
Le Collectif Mâcon Citoyens 2020 a tenu sa première réunion publique au centre Paul Bert ce jeudi.

POLITIQUE : Jérôme Durain, sénateur socialiste de Saône-et-Loire, s'oppose à la proposition de loi «Anti casseurs»

Il était chef de file du texte pour le groupe socialiste et républicain au Sénat.

FRANCE : L'Eglise catholique ouvre une "opération-vérité" suite aux témoignages de victimes d''abus sexuels

Monseigneur Benoît Rivière, évêque d'Autun, vient de signer, avec les autres membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, un message adressé aux fidèles catholiques. Ce message évoque aussi le Carême et la conversion.

EXPRESSION CITOYENNE : "Le Vallon de la honte"...

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg
macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants. Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.

MÂCON : Un débat citoyen, en marge du Grand débat

DSC00727 _ DEBAT CITOYEN.jpg
Une cinquantaine de personnes est venue participer ce vendredi 1er mars, en soirée, à un débat organisé par un "collectif de citoyens", salle Pavillon.