lundi 1 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

 

Communiqué

La loi pour l’agriculture et l'alimentation marque la victoire de l'agro-alimentaire et de l'agro- chimie contre la santé, contre les animaux, contre l'environnement, contre l'attente des citoyens. Elle conforte un modèle agricole et agro-industriel dénoncé, notamment par des scientifiques preuves à l’appui : destruction de l’environnement et de la biodiversité, dégradation de la santé du monde paysan, hausse de l’obésité chez nos enfants.

 

Alors que déjà un enfant sur six est en surpoids, des élus de la République ont voté contre l'interdiction de la publicité pour les produits trop gras, trop sucrés ou trop salés visant les moins de 16 ans, voté contre l'obligation de l'étiquetage nutritionnel « NutiScore ». Les mêmes ont voté contre un périmètre de protection autour des habitations en cas d'épandage de pesticide et contre la mise dans la loi de l'interdiction du glyphosate. Ils ont aussi voté pour le broyage des poussins vivants, pour les poules pondeuses en cage, pour le transport d'animaux vivants sur de longues durées, contre l'étourdissement des animaux destinés à l'abattoir, etc.

Mais où étaient nos députés de Saône et Loire lorsqu'il s'agissait de défendre la santé publique ? Les citoyens attendent plus de leurs élus qu'un vote final convenu. Ils attendent du courage et des convictions, des débats qui ouvrent des perspectives, des prises de position qui ne soient pas de simples postures.

 

Quand un porte parole gouvernemental met en cause l'utilité et l'efficacité des lois, quand un ministre s'en remet à la bonne volonté des secteurs concernés, quand des élus votent contre l'intérêt de leurs administrés, quand l'utilité de l'opposition est mise en doute par l'absentéisme de ceux qui la composent, alors oui la démocratie est en danger.

 

Marie-Claude Colin-Cordier

Porte parole EELV 71

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.