mardi 2 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Communiqué


Chapeau Stéphane Travert ! Ou comment aborder toutes les questions des filières agricoles en traçant un chemin entre les conservateurs et les excessifs de tout poil !
La Loi qui vient d'être votée à l'Assemblée Nationale en première lecture aborde pour la première fois tous les sujets, y compris les plus délicats : construction du prix, rééquilibrage des filières au profit des producteurs, qualité alimentaire, circuits courts, bien-être animal, avenir des abattoirs de proximité et des abattoirs mobiles,  sortie des herbicides (dont glyphosates) et des pesticides,etc.


Sur ce dernier point, l'objectif de l'Union Européenne (sorti en 5 ans) et celui du Président de la République (sorti en 3 ans) ont été rappelés et réaffirmés.


Ont été mis dans la Loi, seront mis dans les décrets et règlements et dans la Loi de finances, les moyens pour en sortir dans les meilleurs délais. Le Ministre a précisé dans le détail les travaux de recherche et d'expertise en cours et leur montée en puissance.
Sur ce point, comme sur d'autres, nous avons refusé, au grand dam des excessifs, une Loi qui se contenterait d'afficher une échéance et qui ne donnerait ni les voies, ni les moyens pour tenir les engagements. Les Lois d'affichage, ou les slogans, comme nous avons pu hélas les connaître au moment du Grenelle, par exemple sur les déchets dont les décharges illégales devaient disparaître avant 2012, ont laissé des souvenirs auprès des Elus et des professionnels.


L'engagement est pris, la Loi fixe la trajectoire et les moyens: c'est la bonne démarche.


D'une manière plus générale, il s'agit d'accompagner les filières d'un point A à un point B dans les meilleurs délais pour les inscrire bien davantage dans le développement durable qui allie mutations économiques, mutations environnementales et mutations sociales. Il ne s'agit pas, par des décisions et péremptoires et inconséquentes, de les mettre en difficulté et de les faire disparaitre, au profit de l'agriculture d'autres pays. Il faut être sérieux, responsable et coopératif.

Rémy Rebeyrotte,
Député de Saône et Loire

 

loadmodule mod_custom,Module pub adsens}

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.