dimanche 5 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Les points inscrits à l'ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 28 mai n'ont pas suscité de longues discussions, dont la clôture du budget annexe espace d'activités des Berthilliers, la demande de subvention au titre des amendes de police qui servira à la réalisation du carrefour giratoire rue des petits champs, la convention de mise à disposition des services techniques de la ville à la MBA pour la crèche Anita Tachot et l'exercice du droit de préemption urbain sur la parcelle AM86 pour l'aménagement du carrefour entre la rue Ambroise Paré et la rue des petits champs.

 

La liste "Bien vivre à Charnay" a voté contre la clôture du budget annexe des Berthilliers et une décision modificative au budget principal.

 

En questions diverses, le maire Jean-Louis Andres a annoncé :

 

  • Une hausse de 3% des tarifs de l'école de musique

 

  • La souscription à tarif préférentiel pour les habitants de Charnay pour la BD La grande guerre. Celle-ci est en cours d'impression. Les éditions Bamboo imprimeront 10 000 exemplaires qui seront vendus dans toute la France. 3000 exemplaires sont destinés à la ville. 600 seront donnés aux écoles, bibliothèques et archives, 2400 sont destinés à la vente. Une souscription au tarif préférentiel de 12€, au lieu de 14,50€, sera proposée aux Charnaysiens du 15 juin au 15 septembre. Les exemplaires seront disponibles le 6 octobre.

 

  • Anne-Marie Isabellon a félicité le maire pour l'immeuble Genetier et a demandé les horaires d'ouverture des salles et signalé l'absence de rampe et d'anti-dérapant sur les marches. Jean-Louis Andres souhaite que les horaires d'ouverture soient limitées pour éviter les dégradations. Les travaux mentionnés seront réalisés dans les jours qui viennent.

 

 

Puis Adrien Beaudet est intervenu en qualité de porte-parole des propriétaires de la Nouvelle Coupée :

 

« Monsieur le Maire, récemment j’ai rencontré des copropriétaires de la nouvelle coupée, qui m’ont interrogé suite à deux rencontres qu’ils ont eues avec vous et votre adjoint à l’urbanisme. Un programme initial de 477 logements dont 98 logements sociaux, 227 privés, et 152 en accession à la propriété PSLA (Prêt Social Location Accession).

 

Or, la SEMCODA transforme les logements accessibles à la propriété en logements locatifs sociaux. La commercialisation a été délaissée au détriment des autres tranches.

 

C’est pourquoi, les copropriétaires ainsi que les Charnaysiens sont inquiets du devenir de ce programme. N’avez-vous pas peur des incivilités, dégradations, et d’être exposé à certains problèmes d’insécurité ?

Qu’elle est votre position et votre projection sur l’évolution de ce programme ? »

 

Réponse de Jean-Louis Andres :

C'était pour moi une opération qui me posait beaucoup de soucis. Certains logements sont en location, pas tous en location sociale. La SEMCODA voudrait transférer ce qu'elle a réalisé dans le domaine public. Elle va continuer avec l'aménagement de la place de l'Europe en 2020/2021. Les propriétaires ont acheté en ayant un espace aménagé végétal et ceci ne correspond plus. J'ai reçu les propriétaires et les commerçants, le projet est mal pensé, il n'y a pas assez de places de parking, les commerçants sont dépités. J'ai écrit au préfet et à la SEMCODA.

 

C'est la propriété de la SEMCODA, je ne veux pas que la commune paie les places de parking sur ses deniers. C'est à la SEMCODA de répondre aux questions des propriétaires et des commerçants. Nous les appuierons mais c'est la SEMCODA qui doit intervenir.  C'est une question de droit privé. Je veux que ce quartier vive, je ne le laisserai pas abandonné. C'est une opération de trop grande importance pour la ville de Charnay mais ce ne doit pas être un obstacle à son développement. La SEMCODA a demandé de passer 96 logements en logements sociaux, seulement 11 ont été acceptés par l’État sur le reliquat de financement qui répond au PLH. Qu'on nous oblige à construire des logements sociaux c'est la loi, mais ici on voit construire 477 logements dans une ville d'un peu plus de 6000 habitants dont la population n'augmente que de 0,4%. C'est un programme de logements qui n'est pour l'instant pas terminé.

 

Concernant le droit de regard sur le choix des locataires, le maire a rappelé que la mairie participe uniquement à la commission d'attribution.

 

Danièle Vadot

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 et gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.