lundi 20 août 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • UN ETE SPORT ET LOISIRS PISCINE MBA.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

inspection travail  (3).JPG

Les inspecteurs du travail constatent que les entreprises qui ne respectent pas la législation changent de stratégie : la dissimulation des heures de travail remplace le travail au noir.

C’est le constat fait par l’Inspection du travail du département qui a présenté, lors d’une conférence de presse, le bilan de son activité en 2017.

« Dans le domaine du bâtiment on rencontre désormais plutôt des défauts de déclarations. Il s’agit de dissimulation des heures du travail, faux statuts, marchandage. On est ainsi obligés d’adapter notre méthodologie, parfois nous devons faire preuve d’imagination pour pouvoir prouver nos soupçons. Dans l’agriculture, pendant les vendanges et les récoltes en général, on trouve souvent le manque des déclarations préalables à l’embauche ou des problématiques de prestations de services étrangères. Et il ne s’agit pas toujours de mauvaise foi, mais aussi de la méconnaissance de la législation », a expliqué Gwénaël Frontin, directeur du Pôle travail de Saône-et-Loire.

Éric Farrugia, responsable d’une des deux unités de contrôle départementales avoue : « Les cas de travail illégal sont moins nombreux mais plus complexes. Rarement on trouve une grosse équipe non-déclarée dans le bâtiment ou l’agriculture. En revanche, il y aura des problèmes avec la déclaration des heures de travail les dimanches, de nuit ».

Plus de 650 contrôles et près de 400 enquêtes ont été réalisés par les contrôleurs du travail en 2017. 50 % des actions ont été réalisées sur le secteur du bâtiment et travaux publics et 40% sur les prestations des entreprises étrangères.

19 dossiers ont été transmis au tribunal dont 8 pour travail dissimulé (41 salariés concernés), un pour dépassement de la durée de travail dans le cas d’un mineur, 3 pour travail illégal (15 salariés concernés), 6 pour des raisons de sécurité et santé. Une seule amende a été infligée à une entreprise étrangère (un salarié concerné) et une pour une entreprise française (un salarié concerné).

Le travail détaché

Les entreprises étrangères qui ont réalisé des travaux en Saône-et-Loire en 2017 ont eu un total de 2068 prestations, la grande majorité dans le BTP, l’industrie et l’agriculture.

Les entreprises espagnoles sont intervenues surtout dans l’agriculture avec 2 861 salariés déclarés. Dans l’industrie il y a eu 516 salariés italiens détachés en Saône-et-Loire, tandis que dans le bâtiment et les travaux publics on a compté 2187 travailleurs portugais détachés.

Du côté des autorisations de travail accordées à des étrangers, la plupart concernaient des profils de salariés qualifiés et très qualifiés.

Les priorités des contrôleurs du travail sont les mêmes cette année qu’en 2017 : la prévention des chutes de hauteur, le travail illégal, les fraudes aux prestations de services internationales (entreprises étrangères sur le territoire français), la protection contre l’amiante. Un accent est mis cette année sur la surveillance des situations des apprentis mineurs dans les boulangeries et pâtisseries en ce qui concerne les conditions de travail et le respect de la durée du travail (35 heures).

Baisse d’effectifs

Les unités de contrôle départementales sont concernées par la réduction d’effectifs avoue Gwénaël Frontin : « Les départs non remplacés qui nous obligent de réorganiser nos structures. Chacun des inspecteurs va récupérer des secteurs plus grands. Le département reste quand même parmi les seuls en France qui ont trois sites de l’inspection du travail à Mâcon, Chalon et Montceau-les-Mines. Et la question de leur réorganisation n’a pas encore été posée ».

Les deux unités de contrôle ont en ce moment 18 agents (14 inspecteurs du travail et 4 contrôleurs du travail) pour les 14 510 entreprises avec 141 859 salariés de tout le département.

Cristian Todea

photo d'accueil : Gwénaël Frontin et Éric Farrugia

 

FINLANDE : Contrôle d'alcoolémie positif pour le pilote de ligne !

Alors qu'il devait prendre les commandes du vol Helsinki-Rome, un pilote de la compagnie Finnair a été contrôlé avec 1,5 g d'alcool par litre de sang.

INDONÉSIE : Un nouveau tremblement de terre frappe l'île de Lombok

Deux semaines après un séisme qui a fait au moins 480 morts, l'île indonésienne de Lombok est de nouveau touchée par un séisme de magnitude 6,9.

L'Armée de Terre recrute : Adressez-vous au CIRFA de Saône-et-Loire

ARMEE DE TERRE RECRUTE CIRFA MACON 2018.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DEPARTEMENT

CHARNAY : 158 200€ de travaux d'aménagement à l'aire d'accueil des gens du voyage des Belouses

AIRE ACCUEIL GENS VOYAGE BELOUSES1.jpg
L'aire d'accueil a fermé ses portes pour quelques semaines, le temps de réaliser des travaux d'aménagement d'envergure.

PHOTOS : Pleins feux sur le travail des artificiers à Reyssouze

feu-d-artifice-reyssouze-2018- - 28.jpg
Ce mardi soir, la commune a tiré son feu d'artifice.

FUISSÉ : Véritable bibliothèque du vin, l'œnothèque Georges Burrier permet de découvrir le vin au fil des millésimes

oenotheque-fuisse - 4.jpg
Depuis 14 ans, l'œnothèque Georges Burrier à Fuissé fait découvrir les grands vins de Bourgogne du Sud, du Mâconnais et du Beaujolais issus des domaines viticoles (43 ha) de la famille Burrier.

SANCÉ : Un éblouissant spectacle son et lumière au château Lapalus a émerveillé le public

SANCE SON ET LUMIERE LAPALUS2018.jpg
Soirée très conviviale et ambiance chaleureuse au château Lapalus en ce mardi 14 août pour célébrer la traditionnelle fête du château, qui perdure depuis bientôt six ans comme l'explique Roger Moreau, maire de Sancé et membre fondateur des Amis du château...

SAÔNE-ET-LOIRE : La sécheresse se renforce

Un nouvel arrêté préfectoral pour limiter la consommation d'eau vient d'être pris.

TELE : "Bienvenue à Marly-Gomont" en tête des audiences

"Bienvenue à Marly-Gomont" est l'histoire d'un médecin noir s'installant dans une village français dans les années 70. Le film parle de ses difficultés à se faire accepter et être reconnu en tant que médecin.

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

SAONE-ET-LOIRE : Téléchargez Voie Verte 71 et laissez-vous guider

VOIE_VERTE_MACON_CHALON_JUIN_UNE.jpg
Publi-information - Amateurs de vélo, sillonnez les Voies Vertes de Saône-et-Loire en toute liberté et laissez-vous surprendre par ses paysages, ses villages au petit patrimoine typique, ses châteaux, ses artisans d’art… et bien plus encore !

VITICULTURE - Dephy tour 2018 : Des engrais vraiment verts, c'est possible

ENGRAIS BIO 71.jpg
En essai sur un ha, le domaine expérimental à Rully a réussi -70 % de phytosanitaires malgré la pression maladie de l’année. En parallèle, Bio Bourgogne a présenté un OAD pour réduire les doses de cuivre.

VINZELLES-LOCHÉ : Les vignerons font de la pédagogie

VINZELLES LOCHE VIGNERONS.jpg
A l'invitation du maire Yves Andreux, une centaine d'habitats est venue en juillet échanger sur les pratiques viticoles, en présenc de Jacques Tourny, maire délégué de Loché et conseiller départemental de Saône-et-Loire, et Jérôme Chevalier, président de l'UPVM.