mercredi 20 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

Communiqué d’UFC Que Choisir et d’associations partenaires (Cf. liste des cosignataires)

  

Emmanuel Macron s’est engagé en novembre dernier à interdire le glyphosate en France « au plus tard dans trois ans », après la décision au niveau européen de prolonger de cinq ans l’autorisation de l’herbicide le plus vendu au monde. Pourtant, cet objectif n’est pour l’heure pas intégré au projet de Loi sur l’Agriculture et l’Alimentation, débattu à l’Assemblée nationale. Plusieurs organisations de la société civile s’inquiètent de ce qui semble être un rétropédalage de la part de la France et lancent une pétition pour que l’engagement du Président soit tenu.

Le projet de Loi Agriculture et Alimentation débattu à l’Assemblée nationale ce 22 mai 2018 offre l’opportunité de concrétiser la promesse d’Emmanuel Macron d’interdire le glyphosate en France d’ici fin 2020. Or le gouvernement semble rétropédaler et, à ce jour, cet objectif n’est pas intégré dans le texte du projet de Loi.

Le sujet de l’interdiction du glyphosate en France étant absent de la première version du texte, plusieurs députés ont déposé des amendements pour le réintégrer, mais ces initiatives n’ont pas passé le barrage de la Commission des Affaires économiques. En effet, même la proposition d’amendement du rapporteur de la Loi, M. Moreau, a été retirée, face à l’opposition du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert.

Pour nos organisations, c’est inacceptable. Rappelons que le glyphosate a été classé parmi les cancérigènes probables chez l’homme en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’Organisation mondiale de la santé.

Il est indispensable que l’opportunité qu’offre le projet de Loi Agriculture et Alimentation, pour graver dans le marbre l’interdiction sous 3 ans du Glyphosate, ne soit pas un rendez-vous manqué. Elles lancent donc aujourd’hui une pétition, pour que le principe de précaution soit respecté et que la France sorte du glyphosate comme annoncé, avec un plan d’accompagnement adapté pour les agriculteurs.

Les cosignataires :

Agir pour l’Environnement ; Alerte des médecins sur les pesticides ; ATTAC France ; Bio Consomacteurs ; Bloom ; CCFD-Terre Solidaire ; Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest ; Commerce équitable France ; Confédération Paysanne ; Fédération Artisans du Monde FNH ; Foodwatch ; France Nature Environnement ; Génération Futures ; Greenpeace ; Justice Pesticides ; La Ligue contre le cancer ; Les Amis de la Terre ; LPO ; Miramap ; Réseau Action Climat ; Réseau Environnement Santé (RES) ; Solidaires ; Syndicat National d’apiculture ; Terre d’abeilles ; UFC-Que Choisir ; Union Nationale de l’Apiculture Française ; WECF ; WeMove.eu.

 

 



COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.