mardi 23 octobre 2018

CAVE LUGNY VIGNIFICATION SULFITE.jpg

La Cave de Lugny a choisi la vinification sans sulfite pour son Mâcon-Péronne, lieu-dit "En Chassigny". Une première dans le Mâconnais pour un vin blanc d’une coopérative.

Cette stratégie nouvelle de « bioprotection » n’élimine pas tout sulfitage, mais réduit en conséquence l’apport de soufre. Le début d’un mouvement de fond pour les blancs du Mâconnais ?

La Cave de Lugny récolte et vinifie désormais son Mâcon-Péronne "En Chassigny", lieu-dit du Nord du Mâconnais, en protégeant les jus de raisins biologiquement. Promoteur d’une œnologie « raisonnée et raisonnable », Grégoire Pissot, l'œnologue de la cave, reconnaît que c’est un « sujet tendance ». De nombreuses caves particulières se sont déjà lancées. Pour certaines de ces dernières, « ce n’est pas la même problématique, explique-t-il, car en vendanges manuelles, les raisins sont emmenés entiers dans le pressoir et ainsi préservés au niveau du fruit ». Et plus communément en vins rouges puisque certains cépages rouges tanniques le permettent plus facilement. En chardonnay, « nous, c’est une dizaine de viticulteurs avec chacun ses techniques culturales et 1.000 hl en 2017 vendangés à la machine ».

De plus, les blancs de bourgogne, et ceux du Mâconnais, sont en effet des vins « sympa à boire jeunes », bénéficiant de rotation rapide sur certains circuits de distribution et, dans le même temps, ils sont parfois conservés plusieurs années et ne doivent pas alors décevoir (donc ne pas faire l'objet d'oxydation).

Des viticulteurs impliqués

Pour arriver à un résultat satisfaisant, la cave a donc « impliqué davantage encore » ses vignerons en partant sur de la « bioprotection » à la vigne.

Lors des vendanges, Grégoire Pissot et son équipe préparent le matin même un levain à base de levures non fermentaires (non Saccharomyces). En pratique, le viticulteur vendange à la machine, verse sa première benne dans la remorque, ajoute alors le levain et continue par la suite à remplir normalement sa remorque. A la réception de la vendange, aucun ajout de SO2 n’est alors réalisé. Pour autant, les raisins suivent un itinéraire de vinification "classique" : pressurage pneumatique, écoulement dans une maie (en contact donc avec de l’oxygène), transfert des jus dans une cuve, débourbage…

« Normalement, on est dans une stratégie de protection donnant des jus jaunes clairs, voire verts. Là, les jus sont plutôt jaunes dorés », constate Grégoire Pissot.

Lors de la vinification, avec un recul de deux campagnes sur trois vins différents (dont deux bourgognes rouges issus de pinot noir), l’œnologue est satisfait de voir ces fermentations se dérouler « sans souci ». « Les cinétiques de fermentations alcooliques sont sans écueil et les fermentations malolactiques (FML) s’enclenchent derrière sans rien faire, de façon régulière et assez rapide », détaille-t-il.

Un sulfitage après FML

C’est après FML que va intervenir le « seul sulfitage », en différé donc. 10-20 j après la fin de FML, à la dégustation, 4g/hl de SO2 est ajouté pour assurer la stabilité microbiologique et protéger le vin contre l’oxygène. « Comme dans la littérature, j’ai constaté qu’ensuite, les teneurs en SO2 – libre, total – ne bougent plus et restent très stables, contrairement à un itinéraire classique où on sulfite régulièrement et réajuste les doses », lui qui vinifie 250 cuves sur le site de Lugny. Une stabilité de « bioprotection » qui permet de marquer sur la bouteille « Vinification sans sulfite » tout en mentionnant - sur la contre-étiquette – la présence de SO2. Ainsi, la quantité de sulfites finale a été réduite de 50%.

Pureté aromatique

Cette technique permet de dévoiler des aspects aromatiques parfois masqués par l’amertume des sulfites, révélant un vin tendu et fruité. A doses "élevées" - bien que toujours dans le respect des doses règlementaires - le SO2 a en effet son lot d’inconvénients provoquant un côté olfactif piquant désagréable, donnant de l’amertume aux vins ou des impressions de sécheresse et, globalement, aura tendance à masquer les arômes du vin. D’où, une « utilisation maîtrisée du SO2 » dans tous les cas, prônée par Grégoire Pissot. « A terme, j’espère que nous irons de plus en plus dans cette voie car, au niveau gustatif, les vins retrouvent une certaine pureté aromatique, même tôt, tout en ayant une bonne capacité de conservation ». Et l'œnologue de se dire confiant sur le potentiel de garde.

Le sans sulfite fait vendre

« Nous nous sommes penchés sur les sulfites car - un peu comme les intrants à la vigne - ils sont pointés du doigt », rappelle Marc Sangoy. Pour le président de la Cave de Lugny, vinifier sans sulfite est aussi « un élément qui fait vendre en grande distribution comme chez les cavistes… de plus en plus sensibles » à cet argument. Si les vertus du SO2 sont reconnues depuis l’Antiquité pour conserver les vins, les sulfites sont aujourd’hui incriminés par certains dans les médias, à l’image du gluten. « Aucun lien n’a été prouvé - scientifiquement ou médicalement - avec les maux de tête mais des gens sont plus ou moins sensibles et le SO2 est classé dans les allergènes », nuance Grégoire Pissot, sans prendre parti.

La cave ouvre en tout cas la voie à d’autres. « D’autres caves coopératives sont titillées », sourient les deux hommes qui livrent volontiers leur expérience. « Le frein aujourd’hui, c’est la logistique : préparer le levain, le distribuer sous forme liquide en bidon par viticulteur et pour leur nombre de bennes puis, à la fin de la journée, collecter les bidons et ce, en pleines vendanges. Nous sommes en attente de solutions plus simples », réclame Grégoire Pissot à ses fournisseurs.

En attendant, la dynamique est néanmoins lancée à la Cave de Lugny qui n’exclue pas d’étendre cet itinéraire. En cours de conversion bio, le Domaine de la Croix Salain bénéficiera d’une vinification sans sulfite puisque ces mêmes levures sont autorisées en Agriculture biologique (AB).

Cedric Michelin

Notre partenaire L'Exploitant Agricole

 

TRANSPORTS EN COMMUN : Face aux incivilités, le personnel du réseau Tréma renforce sa collaboration avec la police

rencontre police personnel Tréma (2).JPG
Des représentants de la Police Nationale et de la Municipale de Mâcon ont rencontré les contrôleurs et les conducteurs des bus Tréma pour échanger sur la façon de collaborer et réagir face aux incivilités et délits quotidiens.

MACON : C'est signé pour « Cœur de ville, coeur de vie »

signature convention action coeur de ville Mâcon (92).JPG
Jean-Patrick Courtois, maire, et Jérôme Gutton, préfet, les financeurs et tous les partenaires institutionnels et privés qui participeront aux différents projets en centre-ville les cinq prochaines années, ont signé ce lundi la convention qui donne le coup d'envoi des opérations.

Clin d’œil : Beau succès pour la 2ème Soirée Blind Test au Phenix

blind test Phenix (14).JPG
Ce vendredi 19 octobre 2018, près d’une quarantaine de personnes étaient présentes pour une soirée spéciale Blind Test à la brasserie-bar le Phénix, place de la Barre à Mâcon.

LYCÉE RENÉ CASSIN : Une nouvelle équipe pour le CVL Cassin

CVL LYCEE CASSIN.jpg
Le Lycée René Cassin de Mâcon dispose depuis quelques jours d’une nouvelle équipe d’élus au conseil de la vie lycéenne.

XAVIER EMMANUELLI À MÂCON : "Nous vivons dans un monde en manque de consolation"

Collage portes ouvertes Le Pont.jpg
Visite des locaux de l'association Le Pont et rencontre avec les travailleurs sociaux et les résidents pour le fondateur du SAMU social.

MIGRANTS À MÂCON : Le préfet suit avec attention la situation

migrants albanais 2018 (1).JPG
Il s'exprime ce jour dans une longue déclaration transmise à la presse.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : « Mâcon Sud Bourgogne », une marque touristique et une nouvelle stratégie

MBA tourisme (50).JPG
Les grandes lignes de la stratégie touristique de la communauté d'agglomération Mâconnais-Beaujolais, adoptée en juin 2018, ont été présentées en conférence de presse ce jeudi.

SAONE-ET-LOIRE - Tourisme : Bienvenue sur la... « Route 71 » !

route 71 (27).JPG
Le logo et la signalétique de la future application gratuite à destination des touristes en Saône-et-Loire ont été dévoilés à la presse ce jeudi par le président André Accary et Elisabeth Roblot, vice-présidente chargée du tourisme.

MACON : Les syndicats des retraités ne lâchent pas l'affaire

manifestation retraités Mâcon octobre 2018 (71).JPG
Une nouvelle manifestation s'est déroulée ce jeudi à l'appel de l'intersyndicale des retraités à Mâcon, avec quelques dizaine de manifestants.

MÂCON : L’opération "Mon Sang pour les Autres" revient vendredi 26 octobre

sang rotary .jpg
En plein milieu des vacances de la Toussaint, une nouvelle collecte événementielle est organisée au centre-ville de Mâcon offrant aux mâconnais l’opportunité de donner leur sang facilement.

PHOTOS : Pleins feux sur la 2ème journée du cross au collège Pasteur

Collage cross pasteur Mâcon.jpg
Mercredi matin au vallon des rigolettes, les 250 élèves des classes de 4ème et de 3ème du collège Pasteur ont couru en vue de la qualification pour le cross du district de Mâcon.

SAÔNE-ET-LOIRE – Visite d’élus au Vatican : « Pas en notre nom » selon l’Observatoire départemental de la Laïcité

Le Bureau de l'association « Agir pour la Laïcité et les valeurs Républicaines, Observatoire départemental de la laïcité » réagit à la visite de trente élus du département au Vatican.

MÂCON - Conseil municipal : Une séance extraordinaire pour la signature de la convention "Action Cœur de Ville".

Le maire Jean-Patrick Courtois a annoncé l'objet de ce conseil extraordinaire et la satisfaction qu'il a du travail qui a été accompli depuis des années pour arriver à la concrétisation de ce plan.

MÂCON : Ils ont marché pour dire "non" à la misère

ADTQM.jpg
ATD (agir tous pour la dignité) - Quart-Monde et ses troupes ont proposé mercredi après-midi, une marche festive pour marquer la journée mondiale du refus de la misère. L'association fait partie du Forum de la solidarité qui regroupe une quinzaine d'associations de toute tendance travaillant sur l'humanitaire ou sur les droits de l'homme. Patrick Hubert, membre d'ATD-Quart-Monde et organisateur…

SAÔNE-ET-LOIRE : L’épuisement parental évoqué en réunion-débat en novembre

Collage épuisement parental.jpg
Une série de réunions publiques est proposée au mois de novembre aux parents du département pour mieux comprendre et éviter l'épuisement qui frappe de plus en plus de familles.

MÂCON : Myriam Akkari, commissaire de police, se présente à Femme Avenir

Collage FEMME AVENIR.jpg
Myriam Akkari, Commissaire divisionnaire à Mâcon, était l'invitée d'honneur de "Femme Avenir" ce mardi à l'Hôtel Escatel, pour la réunion mensuelle des adhérents-tes.

MÂCON - Jean-Patrick Courtois : « Plus de 20 millions d'investissements en 2019 »

MACON 2019 JEANPATRICK COURTOIS - 1.jpg
« Mâcon est une ville en chantier » a soutenu Jean-Patrick Courtois lors de sa conférence de presse de rentrée.

MÂCON : Le cross du collège Pasteur en images (2)

Collage cross pasteur 2.jpg
Plus de 400 élèves des classes de 6ème et 5ème du collège Pasteur, ainsi que des classes de CM2 des écoles Henri Matisses, Les Perrières, Grand Four et Brassens étaient présents ce matin au vallon des Rigolettes.

MÂCON : Le cross du collège Pasteur en images (1)

Collage cross pasteur 1.jpg
Plus de 400 élèves des classes de 6ème et 5ème du collège Pasteur, ainsi que des classes de CM2 des écoles Henri Matisses, Les Perrières, Grand Four et Brassens étaient présents ce matin au vallon des Rigolettes.