mardi 14 août 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • UN ETE SPORT ET LOISIRS PISCINE MBA.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

BAR 1901 GALERIE CARREFOUR.jpg

Le non-renouvellement de leur bail leur a été stipulé en novembre 2017. Depuis, ils se battent pour obtenir une indemnité de préjudice qui leur permettrait de « se retourner ».

ACTUALISÉ VENDREDI Á 11h30 : Selon les co-gérants, « aucune négociation n’est en cours. » Ils comptent entamer une grève de la faim mardi prochain.

Le groupe Carmila a respecté la procédure (voie d’huissier) et le délai légal (six mois) pour les informer du non-renouvellement de leur bail. Au 31 mai prochain, ils cesseront leur activité si un accord amiable est trouvé.

Sinon, le Tribunal de Commerce de Mâcon décidera des suites à donner dont le fameux droit d’éviction (indemnité pour le préjudice).

« Aucun montant précis n’est fixé par la loi. De nombreux éléments peuvent entrer en compte tels que le chiffre d’affaires, les indemnités de déménagement et de licenciement des personnels, etc » nous expliqué Valérie Wenger et Jean-Claude Hilarion, les co-gérants du bar 1901 depuis octobre 2008.

Maître Thierry Giraud (Aix-en-Provence) suit ce dossier. La négociation n’en est pas moins compliquée : « Carmila nous a fait une première offre en dessous du chiffre d’affaires annuel début février (Ndlr : l’indemnité est souvent d’un an de chiffre d’affaires dans les procédures de ce type). Suite à l’article de Mâcon Infos, une deuxième offre avec une enveloppe complémentaire a vu le jour début avril » selon Jean-Claude Hilarion.

« Le compte n’y est toujours pas. Nous demandons 15 000 euros supplémentaires pour pouvoir retrouver une autre activité professionnelle, payer l’avocat et différents frais de fin d’activité. On leur a fait part de cette requête mi-avril. Depuis, pas de réponse. On ne comprend pas qu’un groupe tel que Carmila soit à 15 000 euros près… ».

« L’échéance de fin mai approche dangereusement. On ne sait pas sur quel pied danser. On nous prend pour des pions ! » estiment les co-gérants.

Ces commerçants reçoivent régulièrement le soutien moral des syndiqués de l’hypermarché Carrefour jouxtant leur bar. « Nous ne pouvons pas remettre en cause leur business mais nous souhaitons être traités dignement. »

Valérie Wenger et Jean-Claude Hilarion avaient refait leur bar en août 2016 en investissant pour 18 000 euros en mobiliers et peintures notamment. « On l’a fait car le bar en avait besoin. Le groupe Carrefour avait alors pris un engagement moral… ».

Âgé d’environ 50 ans, les co-gérants ont une fille de neuf ans à nourrir. « On n’a pas plus rien à perdre. Au bout de dix ans d’exploitation de ce bar, on souhaite avoir quelques mois pour se retourner. On n’a pas en tête de s’enrichir avec le droit d’éviction ! »

Joint par téléphone ce soir, les relations presse du groupe Carmila, gestionnaire de la galerie commerciale Carrefour de Crèches, ont réagi à cet article.

Selon eux, « les négociations sont en cours entre les avocats des deux parties à propos du montant de l’indemnisation. Le dossier n’est pas figé. Des points sont encore en discussion dont des impayés. »

 

ACTUALISÉ VENDREDI Á 11h30

Le dossier n’a pas avancé depuis notre article. Pire, il semblerait que la réponse du groupe Carmila soit erronée : « les tractations ne sont pas en cours. Certains de nos mails ne sont même pas ouverts. On ne demande pourtant pas une somme faramineuse. Ce n’est plus vivable, ils vont trop loin » dénonce les co-gérants.

Si rien n’avance d’ici mardi matin, le bar 1901 tirera le rideau et les co-gérants entameront une grève de la faim dans l’enceinte de la galerie commerciale.

 

 

Éric Bernet

 

 

 

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

SAONE-ET-LOIRE : Téléchargez Voie Verte 71 et laissez-vous guider

VOIE_VERTE_MACON_CHALON_JUIN_UNE.jpg
Publi-information - Amateurs de vélo, sillonnez les Voies Vertes de Saône-et-Loire en toute liberté et laissez-vous surprendre par ses paysages, ses villages au petit patrimoine typique, ses châteaux, ses artisans d’art… et bien plus encore !

VITICULTURE - Dephy tour 2018 : Des engrais vraiment verts, c'est possible

ENGRAIS BIO 71.jpg
En essai sur un ha, le domaine expérimental à Rully a réussi -70 % de phytosanitaires malgré la pression maladie de l’année. En parallèle, Bio Bourgogne a présenté un OAD pour réduire les doses de cuivre.

VINZELLES-LOCHÉ : Les vignerons font de la pédagogie

VINZELLES LOCHE VIGNERONS.jpg
A l'invitation du maire Yves Andreux, une centaine d'habitats est venue en juillet échanger sur les pratiques viticoles, en présenc de Jacques Tourny, maire délégué de Loché et conseiller départemental de Saône-et-Loire, et Jérôme Chevalier, président de l'UPVM.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le département en double alerte orange météorologique

Double_vigilance_meteo_070818.png
Le département de Saône et Loire est placé en vigilance orange orage, situation qui s’ajoute à la vigilance orange canicule restant en cours.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : L’Office de Tourisme à la rencontre des touristes et des habitants

Office_Tourisme_Maconnais_communication_060818 (2).JPG
L’idée est de diffuser l’information touristique en dehors des bureaux situés Place St Pierre.

NUIT DES ETOILES : Saturne en vedette hier soir à Cenves

SATURNE CENVES ASTROSAONE.jpg
L’association AstroSaône a connu un beau succès avec des téléscopes placés sur un plateau sur les hauteurs.