mercredi 15 août 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • UN ETE SPORT ET LOISIRS PISCINE MBA.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

 

Communiqué :

Conférence régionale de la santé
et de l’autonomie Bourgogne-Franche-Comté :
Avis favorable au
projet régional de santé 2018-2022

 

La CRSA de Bourgogne-Franche-Comté réunie en séance plénière à la chambre de commerce et d’industrie de Besançon le 26 avril, a rendu un avis définitif favorable au projet régional de santé (PRS) 2018-2022.

Cet avis rédigé à partir des travaux des quatre commissions spécialisées de la conférence, mais également des huit conseils territoriaux de santé (CTS), s’organise en cinq thèmes :


1. La co-construction du PRS 2018-2022
La CRSA a mené ses travaux en concertation avec l’ARS et ce en lien avec les partenaires concernés pour les 4 volets du projet.


2. La pertinence des orientations stratégiques et des objectifs généraux
La CRSA approuve les orientations et les objectifs présentés dans un projet fondamental pour la région et fruit d’un important travail. La conférence souligne que la précision et l’exhaustivité du document le rendent paradoxalement peu lisible et donc difficile d’accès. Elle regrette par ailleurs que l’absence de chiffrage financier ne permette pas de dégager les priorités sur lesquelles il est urgent d’agir (démographie des professionnels de santé, prévention et promotion de la santé).


3. La territorialisation de la politique régionale de santé
L’avis souligne l’enjeu de la territorialisation de la mise en œuvre du PRS. La CRSA invite l’ARS à s’appuyer davantage sur les acteurs locaux qui connaissent et vivent au quotidien les difficultés locales et sont souvent à l’origine de dispositifs expérimentaux et innovants à valoriser.
Les services de santé participant à l’aménagement du territoire, la CRSA sera vigilante à ce que certaines actions de transformation ou d’évolution de ces services prévues dans le PRS n’aient pas de conséquences sur les autres services ou activités offerts à la population.
La CRSA manifeste son inquiétude sur les objectifs affichés en termes d’implantations ou de « désimplantations » de services de soins, du fait de la présentation proposée sous forme de "fourchettes d'unités comprises entre un minimum et un maximum".


4. Les différentes formes d’articulation (intersectorialité entre les politiques publiques, coordination entre les acteurs, transversalité)
La CRSA note que la réflexion commune doit être poursuivie et propose que l’organisation de l’offre de santé soit pensée globalement en intégrant les notions de qualité et de gradation des soins mais en reconnaissant aussi toute leur place aux hôpitaux de proximité ou aux soins de ville.
La coordination des acteurs locaux est essentielle dans la mise en œuvre des parcours. La coordination peut être développée grâce aux technologies innovantes et en particulier la e- santé. La CRSA sera attentive à ce que ce déploiement n’aggrave pas la problématique de la raréfaction de l’offre mais constitue au contraire un outil complémentaire au bénéfice des professionnels et des usagers.


5. La communication et l’information sur le PRS
La CRSA souligne la nécessite d’aller au-devant du grand public et des élus pour expliquer la politique régionale de santé dans les territoires.
Pour rendre le PRS plus lisible et accessible aux citoyens, la conférence suggère qu’un document synthétique, moins technique et plus facile d’accès, soit mis à la disposition du public.
La CRSA et les CTS en tant qu’instances de démocratie en santé souhaitent qu’une réflexion soit engagée avec l’ARS pour améliorer leur information sur les décisions et le suivi des avis donnés par ces instances.

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

CONSEIL REGIONAL BFC : 99,7 millions d'€ d'aides engagés par la commission permanente

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 6 juillet. Les élus régionaux ont examiné 111 rapports. Au cœur des priorités : l’emploi et la formation, la culture et la fraternité, mais aussi l’environnement.

ACADEMIE DE DIJON : 79,6% des candidats ont été reçus au bac au 1er tour

BAC 2018 LYCEE LAMARTINE MACON - 8.jpg
La réussite des Bourguignons est en hausse par rapport à l'année dernière.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.