manufacture-d-idees-hurigny-2018-2é.jpg

Le coup d'envoi de la 7e Manufacture d'idées a été donné ce mercredi soir au Théâtre-Scène nationale de Mâcon.

Le thème de ce festival 2018, « les usages du mondes », propose d'explorer les différentes façons d'habiter, de penser, de changer le monde. De le raconter, aussi, tâche qui incombe, en partie, aux journalistes.

 

Florence Aubenas, grand reporter au quotidien « Le Monde », et Carolin Emcke, journaliste à l'hebdomadaire « Die Zeit », sont venues parler de leur profession, de leur vocation, pourrait-on dire en les écoutant. Correspondantes de guerre, elles sont allées sur le terrain, au cœur des affrontements, rendre compte de la situation des nations en conflit : Rwanda, Kosovo, Irak, Afghanistan…

 

« C'est un métier que j'aime, j'espère ne jamais en changer », affirme Florence Aubenas. « Il représente une source inépuisable d'intérêts, de plaisirs, de curiosité, même si aujourd'hui il très compliqué à exercer. Ce qui m'intéresse, c'est d'aller quelque part et de vous emmener tous avec moi au Rwanda, au Kosovo, vous montrer ce qu'il s'y passe. » Et aussi ce qu'il se passe en France, chez les petits, les sans-grade, ceux qui sont « plutôt le fond de la casserole » et dont elle a partagé le quotidien pour écrire son livre « Le Quai de Ouistreham ».

 

Pour Carolin Emcke, « rendre compte de ce qui se passe en bas de chez moi comme au Kosovo » est une nécessité, une « décision réflexe ». Auteur de « Contre la haine - Plaidoyer pour l'impur », la journaliste philosophe allemande constate qu'aujourd'hui « la haine, une haine décomplexée, s'exprime dans la sphère publique sans vergogne. Ce livre est une réaction à ce qu'il se passe non seulement en Allemagne mais à travers le monde. »

 

« Je voudrais être journaliste. Quels conseils pourriez-vous me donner ? », interroge une jeune fille.  Réponse instantanée des deux invitées : « Ne jamais prendre en considération les conseils des reporters ! » « Mon seul conseil », ajoute Florence Aubenas, « c'est : lancez-vous ! C'est vous qui allez nous apprendre comment faire maintenant. Heureusement qu'il n'y a pas une voie pour le journalisme toute tracée, une méthode que je vais vous livrer là tout de suite. La voie, c'est vous qui allez l'inventer. La façon d'écrire, d'enquêter a changé, elle tâtonne, elle n'est pas parfaite, tant mieux ! Vous avez la chance d'être dans une période où l'invention est possible, parce que les supports sont autres. Vous avez une sacrée chance, saisissez-la, lancez-vous. Désapprenez tout ce que vous savez afin de trouver votre propre voie et le courage de l'exprimer. » Une belle leçon de journalisme…

 

Rendez-vous pour la suite du festival à partir de 10 h 30 au château d'Hurigny.

Renseignements, réservations sur www.lamanufacturedidees.org

 

R. A.

 

 

manufacture-d-idees-hurigny-2018-1.jpg

manufacture-d-idees-hurigny-2018-5.jpg

manufacture-d-idees-hurigny-2018-4.jpg

manufacture-d-idees-hurigny-2018-3.jpg