Landerneau_CBBS.jpg

Comme le chante Jean-Louis Aubert “Voilà c’est fini”. Quelle magnifique saison ces Pinkies nous ont offerte. Hier soir, une centaine de supporters acharnés et pour Charnay, s’est retrouvée au sein du club-house du club de Tennis charnaysien, afin de suivre ce Landerneau-Cbbs sur écran géant. Ce n’était pas juste une illusion. Le tennis et le basket de Charnay s’étaient associés pour cette belle initiative, afin de proposer la retransmission de ce match, qui pouvait ouvrir une place en finale pour les Pinkies. En effet, l’ogre breton était poussé à un troisième match, face au petit poucet charnaysien.

Je ne vais pas vous raconter la rencontre comme d’habitude, mais juste dire qu’il a peut-être manqué de rebond, qu’il y a eu un peu de pertes de balles, et aussi un peu de maladresse. On y a cru jusqu’à la mi-temps, on y croyait encore à la fin du troisième ¼ temps. Malheureusement, la belle machine s’est enrayée sur les dernières minutes et le buzzer breton a buzzé sur le score de 69-55. Landerneau ira en finale de ces playoffs de Ligue 2 féminine, face à Angers. Et le vainqueur aura le droit d’évoluer en Ligue (un autre monde, comme dirait Dominique Martin, l’excellentissime chroniqueur de l’ESPM, et fan de Téléphone) la saison prochaine. Je leur souhaite bonne chance pour la suite.

Mais ce n’est pas grave. Ces playoffs n’étaient que du bonus et que du bonheur. Chapeau les filles !! De vraies guerrières ! Comme je le disais, quelle magnifique saison exceptionnelle. Le Cbbs, champion de France NF1 au mois de mai, qui a bataillé dur avec la Fédé, pour obtenir le droit d’évoluer en Ligue 2, et qui se retrouve en ½ finale des playoffs de cette même Ligue 2.

Quel joli pied de nez à l’histoire. Que d’émotions lors des rencontres à domicile. Quel plaisir de voir ce Cosec, dont les gradins sont de plus en plus roses de spectateurs. Quel plaisir de vivre cette ambiance de feu et de folie, les soirs de match. Quel plaisir d’entendre ce fidèle public entonner des “Ici, ici c’est Charnay” dès que les filles ont besoin de ce soutien. Le Cosec est devenu au fil des matchs un véritable chaudron, prêt à exploser comme une bombe humaine, et ce n’est pas juste une illusion. D’ailleurs, maintenant, on dit en parlant de cette salle : « Qui y vient, souvent revient ».

Merci aux anciennes joueuses qui étaient déjà là, merci également aux nouvelles qui sont arrivées en début de saison de nous avoir fait vivre tous ces merveilleux moments inoubliables. Je n’oublie pas Matthieu, l’indispensable coach qui a fait de cette équipe, une machine à gagner et qui fait peur aux autres clubs. Et je pense que ce n’est pas fini. Il va vraiment falloir compter avec ce club et cette équipe-phare dans le paysage sportif mâconnais et des alentours. Merci aux dirigeants qui travaillent comme des dingues toute l’année pour ce club.

Merci aux différentes commissions du Cbbs que je ne citerai pas, de peur d’en oublier, et qui œuvrent sans compter pour ce club cher à leurs cœurs. Merci aux partenaires fidèles et, et que l’on espère encore plus nombreux la saison prochaine, pour continuer à vivre cette belle aventure de Ligue 2. Merci à tous ces bénévoles qui font vivre le Cbbs au fil des weekends. Merci encore au public chaud et fidèle. Merci à macon-infos de me laisser délirer dans “le match vu du speaker”.

Matthieu, Mélanie, Johanna, Laure, Irma, Chloé ont déjà signé pour la saison prochaine. Sixtine Macquet et Romane Jeanneaux du Centre Fédéral vont rejoindre le banc du Cbbs. D’autres recrues sont prévues dans les prochaines semaines. 2018-2019 se prépare déjà depuis quelques mois, et vous pourrez suivre les news du Cbbs sur Mâcon Infos. Malgré tout, la saison n’est pas tout à fait terminée pour le Cbbs.

Les tournois jeunes se profilent en juin, des équipes se battent encore pour différents championnats. En attendant, je vous souhaite de passer de bonnes vacances (eh oui déjà) et vous donne rendez-vous pour la prochaine saison de Ligue 2 féminine qui débutera au mois d’octobre.

 

Duel des scoreuses : Kariata 10 pour le Cbbs / Pauline Lithard 15 pts pour Landerneau

 

Rémy MATHURIAU