mardi 17 septembre 2019
  • FANTASTIC 2019 PICNIC CHATEAU GREFFIERE - 1.jpg
  • Pub_CSI_Mâcon_infos_270x410px.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg
  • GRAND DEBALLAGE MACON 2019-1.jpg

Communiqué de presse

Le 1er Mai, les membres des groupes d’action de la France Insoumise du Mâconnais Val de Saône vous appellent à rejoindre le rassemblement festif de la CGT place de l’esplanade à Mâcon, pour une riposte sociale !

Les attaques contre le peuple se multiplient à un rythme effréné. Depuis le 5 mai 2017 tous les secteurs d’activité ont subi « la foudre jupitérienne » et la casse du service public : la SNCF, l’hôpital public, les fermetures de classes programmées en milieu rural, les EHPAD etc. Par ailleurs dans le privé, Macron et son gouvernement durcissent les conditions de travail, laissent faire les parachutes dorés au détriment de l’emploi (exemple : Peugeot).

 

Le renforcement du contrôle des chômeurs et chômeuses sous couvert de fraude sociale (276 millions) est sans commune mesure en comparaison avec la fraude et l’optimisation fiscale (140 Milliards). En parallèle des cadeaux (7 milliards) faits « aux cent premiers de cordée » (ISF, Flat tax - c’est-à-dire « taxe forfaitaire » ou « impôt à taux unique » -, etc…), Macron a fait le choix de l’augmentation de la CSG pour les retraité-e-s, la baisse des APL pour les classes populaires, le gel des revenus pour bon nombre de personnes handicapées, la suppression des contrats aidés etc.

 

La nouvelle loi Asile-immigration met en péril l’effectivité du droit d’asile et prévoit des dispositions qui complexifient les démarches pour les demandeur-e-s d’asile et fait honte au pays des droits de l’Homme.

 

Les militant-e-s qui luttent contre ces réformes continuent de faire l’objet d’une répression féroce de la part de la police et des institutions judiciaires. Cela démontre la dérive de plus en plus autoritaire de l’État.

 

Unissons-nous, citoyen-ne-s, syndiqué-e-s, salarié-e-s, retraité-e-s, étudiant-e-s, chômeurs et chômeuses, précaires, bref… LE PEUPLE.

 

Ce 1er mai, aux côtés de la CGT, sur l’esplanade Lamartine, manifestons notre riposte à cet État jupitérien aux ordres du Medef qui détruit les services publics, l’environnement, le droit du travail …

Et ripostons, également, le 5 mai en faisant la « fête à Macron » place Saint-Pierre à Mâcon : apéritif citoyen, chamboule-tout, animations, venez témoigner de votre vécu. Organisons la solidarité pour toutes et tous dans nos lieux de vie et de lutte, au travail et dans la rue !

« Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin ».

 

https://www.facebook.com/insoumisdumaconnaisclunisois/?ref=aymt_homepage_panel

adresse courriel : france.insoumise.macon@laposte.net

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.