samedi 22 septembre 2018
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • SEQUANES SENIOR MACON HABITAT AOUT.jpg

IMG_8066.JPG

La Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Saône-et-Loire organisait à Mâcon un premier séminaire sur l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen portant sur la protection des données le 24 mai prochain.

Une cinquantaine de patrons et responsables de sociétés locales ont assisté à la présentation faite par Robert Guyon, expert auprès de la CCI de la région Bourgogne-Franche Comté.

Le conférencier a attiré l’attention sur les obligations imposées aux entreprises par le nouveau règlement : faire un recensement des fichiers qui contiennent des données personnelles des clients, salariés ou collaborateurs ; désigner un responsable à la protection des données au sein de la société ; sécuriser les données, surtout quand elles sont mises à disposition de sous-traitants et de tiers.

La grande nouveauté du règlement concerne l’obligation des entreprises d’obtenir le consentement explicite du titulaire pour chaque type d’utilisation des données à caractère personnel. Lors d’un vol ou d'une perte de données au caractère personnel, il faudra l'annoncer la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) dans un délai de 72h. Le règlement interdit aussi de transférer les données hors de l’UE sauf sous condition de garanties.

« Les obligations du règlement sont vues par les patrons comme une charge supplémentaire. Il y a quand même une gradation de ces obligations. Pour les PME, ce sera compliqué surtout quand elles gèrent des données dites sensibles. Mais pour la majorité des sociétés, il s’agit de données qui ne sont pas super critiques. Nous espérons en même temps l’assouplissement de ces obligations à travers la Loi informatique et libertés qui existe en France depuis 1978 et qui doit évoluer. Le problème est que dans l’état actuel des choses nous n’avons pas suffisamment de recul sur l’application du règlement », a déclaré Robert Guyon.

Il a rappelé que ce nouveau règlement européen a été adopté au regard du manque d’intérêt, surtout dans les pays anglo-saxons, pour la sécurité informatique des données et le manque de sens de responsabilité des dirigeants d’entreprises dans le domaine, surtout leur incapacité à évaluer, traiter et identifier les données collectées par leurs sociétés.

Le nouveau règlement a été adopté il y a deux ans. Néanmoins, l’autorité française de contrôle, la Commission nationale de l'informatique et des libertés n’est pas encore prête et s’est donnée une année et demi pour embaucher et former les futurs inspecteurs. Ce qui donne, théoriquement encore du temps aux entreprises de se préparer. En effet, les sanctions administratives pourront aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% de chiffres d’affaires pour le transfert frauduleux des données hors l’UE par exemple. L’absence de notification d’une violation de sécurité, l’absence ou la brèche de protection pour les fichiers de données, dès la conception, engendreront, à leur tour, 10 millions d’euros d’amende ou 2% du chiffre d’affaires mondial de l’année précédente. Des sanctions pénales sont également prévues (jusqu’à 5 ans de prison).

Les patrons des entreprises mâconnaises présents au séminaire de la CCI avouaient découvrir pour la première fois la complexité des obligations prévues dans le règlement européen.

Véronique, gérante d’une entreprise de ventes par correspondance de compléments alimentaires: « Notre relation avec les clients se fait sur Internet, donc il faut les protéger. Mais il est vrai que ce règlement est nouveau pour moi ».

Gilles, gérant d’une société de services à la personne : « Nous avons des clients personnes physiques. Nous devons analyser ce que ce règlement ajoute au cadre contractuel actuel que nous avons avec les clients. J’avoue, nous ne sommes pas préparés en ce moment. L’information est trop complexe. Elle est arrivée assez tardivement quand même. Nous n'avons lu que des articles généralistes. Ce séminaire est le premier à traiter la question d’une manière spécifique ».

David, à la tête d’une société dans le domaine du tourisme : « Ce sont des choses que nous ne gérons pas très bien. Puis, on sent qu’il y a des flottements sur des éléments de base de ce règlement. Les données sur notre clientèle ne sont pas si sensibles que ça. Nous ne sommes donc pas concernés par des mesures de protection trop importantes. Nous avons néanmoins déjà établi un responsable sur ce sujet et restons vigilants ».

Nicole, responsable dans les ressources humaines « Le défi principal pour nous sera de collecter l’autorisation des personnes pour conserver leurs données, ce qui n’était pas la règle jusqu’à présent. Le 25 mai, nous ne serons peut-être pas prêts mais en cours de préparation ».

Cristian Todea

 



IMG_8062.JPG

Robert Guyon, responsable juridique CCI Bourgogne Franche Comté

IMG_8067.JPG

IMG_8072.JPG

IMG_8084.JPG

CHARNAY-LES-MÂCON : Capital culturel européen a 30 ans !

IMG_1243.JPG
Fière de ses 30 années de rayonnement sur Charnay, Capital Culturel Européen, entreprise d'organisation de séjours scolaires et linguistiques, réunissait samedi collaborateurs, prestataires, organisateurs et familles d'accueil afin de fêter dignement cet anniversaire.

ECONOMIE : Spartacus3D installe une usine à Mâcon

SPARTACUS3D MACON.jpg
A l’étroit dans ses locaux actuels à La Clayette, Spartacus3D, l’un des leaders français dans la fabrication additive métallique, prépare à Mâcon une nouvelle organisation industrielle pour répondre en particulier au développement de l’activité de production série.

ECONOMIE : Le Bon coin s'implante à Mâcon, 50 emplois à l'horizon 2020

LEBONCOIN MACON - 1.jpg
C'est au cours d'une conférence de presseque le maire de Mâcon et président de la MBA Jean-Patrick Courtois, en présence d'élus et des dirigeants du Bon Coin,a annoncé en cette fin d'après-midi la bonne nouvelle : le Bon Coin a choisi la ville de Mâcon pour sa nouvelle implantation.

TOURISME : L'Office de Mâcon se transforme en "direction marketing de la destination"

OFFICE TOURISME MACON SUD BOURGOGNE23 - 1.jpg
Réunis en assemblée générale à Hurigny récemment, les adhérents et la direction de l'office du tourime communautaire ont évoqué cette évolution à travers la présentaiton du schéma de développement touristique par le cabinet MaHoc.

ECONOMIE : C'est signé entre la Ville de Mâcon et les groupes Kalysse, Pashumar et LDC

SIGNATURE LDC MAIRIE MACON.jpg
Une signature qui représente 180 emplois à l'horizon du début de l'année 2019.

ECONOMIE : SIEM (Mâcon) s'agrandit pour former les caristes avec la réalité virtuelle

SIEM MACON CARISTE FORMATION201.jpg
C'est une plate-forme de formation 2.0 qui va voir le jour en 2019 chez SIEM, entreprise spécialisée dans la vente et la location d'engins de manutention.

VIN MÂCON : Nadine et Marine Ferrand multiplient par cinq la surface de leur caveau

DOMAINE NADINE FERRAND VIN MACON1.jpg
C'est dans un caveau flambant neuf, à Charnay, que ces dames accueillaient leurs invités ce vendredi soir.

ECONOMIE : Le Centre-Val de Loire, 1ère Région à déployer une billettique numérique scolaire sur son territoire avec Ubitransport (Mâcon)

A compter de la rentrée 2018, la Région Centre-Val de Loire va déployer la billettique scolaire 2School d’Ubitransport sur le réseau de transport Rémi.

LA ROCHE-VINEUSE : Avec la micronisation et la granulométrie, Lab-Service se porte bien

LAB SERVICE LAROCHEVINEUSE1.jpg
Le chiffre d'affaires de Lab Service s'élève à 4 780 000 euros.

VITICULTURE : En matière d'épamprage comme de taille, la robotique arrive dans les vignes...

ROBOT VITICULTURE AGRI.FR.jpg
Le robot viticole mâconnais de taillage et d'épamprage vient d’être primé au salon suisse Agrovina. Passage en revue…

VITICULTURE : Première vinification sans sulfite en blanc à la Cave de Lugny

CAVE LUGNY VIGNIFICATION SULFITE.jpg
La Cave de Lugny a choisi la vinification sans sulfite pour son Mâcon-Péronne, lieu-dit "En Chassigny". Une première dans le Mâconnais pour un vin blanc d’une coopérative.

ECONOMIE : Ubitransport (Mâcon) lauréate du Top 100 Europe Red Herring

Leader des systèmes de transport numériques pour le transport public, Ubitransport, basée à la cité de l'entreprise, fait désormais partie des 100 startups les plus attrayantes d’Europe en tant que lauréate de Red Herring Top 100 Europe.

VITICULTURE - Michel Barraud : "Les Vignerons des Terres Secrètes sont nés du mouvement coopératif"

MICHEL_BARRAUD_TERRES_SECRETES.jpg
Á quelques jours du 90ème anniversaire de cette cave, Michel Barraud, président de son Conseil d’administration, nous a accordé un entretien.

JARDINAGE : Botanic, la jardinerie préférée des Français, et pour cause !

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT1.jpg
Slogan de l'enseigne, cette préférence à des fondements historiques que Rémi Brigand, directeur du magasin de Mâcon, a évoqué pour macon-infos. L'écologie, on la traduit dans les faits depuis longtemps à Botanic, la preuve.

ECONOMIE - Viticulture : L’appellation Mâcon « se porte bien »

AG_2018_UPVM-Macon.jpg
Jeudi 12 avril à Mâcon, l’Union des producteurs des vins Mâcon (UPVM) tenait son assemblée générale. Cet organisme défend et gère (ODG) l’appellation régionale et ses 27 noms de commune.

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE : Un nouveau président et une directrice "VRP" pour La Relance

LA RELANCE MACON AGMARS20181.jpg
L'association d'insertion professionnelle La Relance a tenu son assemblée générale vendredi matin dans ses locaux de la rue Jean Mermoz à Mâcon.

ÉCONOMIE : Le club d’entreprises du Mâconnais en visite chez Lamberet dans l’Ain

lamberet0.jpg
Ce club d’entrepreneurs a récemment visité l’usine Lamberet, située à St Cyr-sur-Menthon. Une occasion pour macon infos de présenter l’actualité heureuse de cette entreprise.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour des "entreprises en transition écologique et énergétique"

L’ADEME Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec la région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance lance cinq dispositifs régionaux en 2018 à destination? « des entreprises en transition écologique et énergétique ».

PHOTOS ET VIDEO : Opération de remplacement de poteaux électriques dans les vignes par hélicoptère à St-Gengoux-de-Scissé

SMEE LEVAGE HELICOPTERE STGENGOUX - 20.jpg
Enedis (ex-ErDF) a sollicité la Société mâconnaise d'entreprise électrique (SMEE) basée à Mâcon pour réaliser des opérations de maintenance aux lieux-dit Boyé et Bonzon, entre St-Gengoux et Bissy-la-Mâconnaise.

INNOVATION : Le Mâconnais Yannick Hesch invente la planche à découper origamique

PLACHE DECOUPER ORIBOARD HESCH MACON.jpg
ACTUALISÉ : Yannick Hesch vient d'être primé à Lyon.

ECONOMIE : Ubitransport (Mâcon) arrive à La Réunion et équipe la première billettique du réseau Estival

UBITRANSPORT MACON LAREUNION1.jpg
Depuis le 15 janvier 2018, le réseau de transport urbain de l’Est de la Réunion passe au sans contact avec la billettique d’Ubitransport. L’ensemble des titres de transport sont édités sur la nouvelle carte ESTI’PASS.