mardi 24 avril 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

Bernard Chevallier a envoyé une lettre au maire de Charnay en début de mois pour demander l'ouverture du débat. macon-infos vous en propose la lecture.

 

Monsieur le Maire,

 

Vous êtes à mi-mandat et, ainsi que vous l'aviez indiqué, vous ne serez pas candidat à votre succession.

C'est donc pour vous l'occasion de proposer des décisions courageuses, celles que bien des élus n'osent pas prendre, car elles mettraient en cause leur réélection.

 

Comme maire de Charnay et Vice président de la Communauté d'agglomération vous avez pu vous rendre compte de la réalité de la situation locale. Mâcon et Charnay, avant d'être deux communes, sont un ensemble d'habitants ayant une communauté de destin. C'est aux élus qu'il convient d'organiser cette perspective en mutualisant les moyens qui leur sont confiés en dehors de tout ego politicien.

Créer les conditions du développement économique, industriel et commercial, organiser le transport, rendre cohérente l'offre d'habitat, améliorer les services et soutenir un réseau associatif serein, tout en réduisant la pression fiscale : voilà la mission des élus du territoire qui doivent pour cela mutualiser leurs moyens en fusionnant les communes dont tous les points précédents sont communs.

L'exemple des communes associées à Mâcon comme Sennecé, Saint-Jean-le-Priche ou Loché montre bien qu'ensemble l'avenir est plus prospère, tout en sauvegardant le souhait des citoyens de maintenir leurs racines.

 

Ce n'est évidemment pas au moment des élections municipales qu'il faut évoquer une fusion, car aucun candidat porteur de cette idée ne serait élu. L'idée a besoin d'un débat serein, toujours absent au moment d'une campagne électorale.

Il faut que les habitants de Mâcon et Charnay admettent que les maires de ces deux communes seront toujours concurrents, quels qu'ils soient ; ou alors l'un sera soumis à l'autre, ce qui n'est pas mieux. Cette concurrence coûte cher et ce sont les citoyens des deux communes qui payent.

Oser étudier une fusion dans l'intérêt des citoyens pourrait, monsieur le Maire, ouvrir des perspectives plus respectueuses de l'avenir des citoyens, et serait plus profitable qu'un Nième combat d'ambitions politiques.

Si les maires de Mâcon et Charnay osaient cette approche, la face du Mâconnais en serait changée.

 

Bernard Chevallier

 

POLITIQUE : L’opposition municipale socialiste de Mâcon propose un PLU unique au niveau de l’agglomération

Untitled10.jpg
Lors d’une conférence de presse, Stéphane Guiguet et Catherine N’Diaye, élus PS au conseil municipal de Mâcon, ont délivré leur vision sur le futur plan local d’urbanisme de la ville.

POLITIQUE LOCALE : L'ancien Premier adjoint de la Ville de Mâcon aimerait un débat sur la fusion de Mâcon et Charnay

Bernard Chevallier a envoyé une lettre au maire de Charnay en début de mois pour demander l'ouverture du débat. macon-infos vous en propose la lecture.

POLITIQUE : Le Collectif "Alternatives Sociales et Citoyennes" maintient en vie le mouvement de gauche à Mâcon

collectif alternatives sociales et citoyennes Mâcon (4).JPG
Nouveau départ symbolique du collectif citoyen CASC, sur le parvis de la gare SNCF de Mâcon Ville, lors d’une réunion de bilan.

EXPRESSION POLITIQUE : "Une de plus en moins !"

Adrien Beaudet se lâche après la démission de Martine Goyat du conseil municipal de Charnay...

POLITIQUE : Julien Odoul intègre le bureau national du Front National

FN BFC.jpg
Le président du groupe Front National à la Région interviendra dans ce bureau restreint, dont les membres ont été directement choisis par Marine Le Pen.

POLITIQUE : La communauté Franco-Turque défend l'opération anti-terroriste "Rameau d'olivier"

Un communiqué a été signé par 352 associations franco-turque, dont l'association culturelle turque de Mâcon.

MIGRANTS : Un déni d’humanité

Une cinquantaine de personnes se sont réunies ce matin pour le Cercle du silence mensuel de Mâcon sur l'Esplanade Lamartine. Auparavant les membres du collectif Monnier avaient distribués sur le marché un tract dont mâcon infos vous livre le contenu.

POLITIQUE : "France is back" lance le député Benjamin Dirx (LREM) lors de ses premiers voeux

DEPUTE BENJAMIN DIRX - 6.jpg
Élu en juin dernier Député de la première circonscription de Saône-et-Loire, Benjamin Dirx a présenté ses vœux jeudi soir à l’Hôtel Senecé, siège de l’Académie de Mâcon.