mercredi 19 décembre 2018
  • CHRISTMAS_IN_NEWYORK_MBA_-_1.jpg
  • MARCHE NOEL 2018 CLUNY.jpg
  • MAISON CHAROLAIS.jpg
  • CONTES ET LUMIERES 2018.jpg

Bernard Chevallier a envoyé une lettre au maire de Charnay en début de mois pour demander l'ouverture du débat. macon-infos vous en propose la lecture.

 

Monsieur le Maire,

 

Vous êtes à mi-mandat et, ainsi que vous l'aviez indiqué, vous ne serez pas candidat à votre succession.

C'est donc pour vous l'occasion de proposer des décisions courageuses, celles que bien des élus n'osent pas prendre, car elles mettraient en cause leur réélection.

 

Comme maire de Charnay et Vice président de la Communauté d'agglomération vous avez pu vous rendre compte de la réalité de la situation locale. Mâcon et Charnay, avant d'être deux communes, sont un ensemble d'habitants ayant une communauté de destin. C'est aux élus qu'il convient d'organiser cette perspective en mutualisant les moyens qui leur sont confiés en dehors de tout ego politicien.

Créer les conditions du développement économique, industriel et commercial, organiser le transport, rendre cohérente l'offre d'habitat, améliorer les services et soutenir un réseau associatif serein, tout en réduisant la pression fiscale : voilà la mission des élus du territoire qui doivent pour cela mutualiser leurs moyens en fusionnant les communes dont tous les points précédents sont communs.

L'exemple des communes associées à Mâcon comme Sennecé, Saint-Jean-le-Priche ou Loché montre bien qu'ensemble l'avenir est plus prospère, tout en sauvegardant le souhait des citoyens de maintenir leurs racines.

 

Ce n'est évidemment pas au moment des élections municipales qu'il faut évoquer une fusion, car aucun candidat porteur de cette idée ne serait élu. L'idée a besoin d'un débat serein, toujours absent au moment d'une campagne électorale.

Il faut que les habitants de Mâcon et Charnay admettent que les maires de ces deux communes seront toujours concurrents, quels qu'ils soient ; ou alors l'un sera soumis à l'autre, ce qui n'est pas mieux. Cette concurrence coûte cher et ce sont les citoyens des deux communes qui payent.

Oser étudier une fusion dans l'intérêt des citoyens pourrait, monsieur le Maire, ouvrir des perspectives plus respectueuses de l'avenir des citoyens, et serait plus profitable qu'un Nième combat d'ambitions politiques.

Si les maires de Mâcon et Charnay osaient cette approche, la face du Mâconnais en serait changée.

 

Bernard Chevallier

 

CONSEIL REGIONAL : L'opposition demande l'annulation de la hausse des tarifs du TER et la baisse du prix des cartes grises

CR OPPOSITION.jpg
Le président du groupe de la droite et du centre, François Sauvadet, n'y est pas allé de main morte ce mardi en conférence de presse d'avant session...

GILETS JAUNES - Intervention du chef de l'Etat : Pour les Socialistes de Saône-et-Loire, le compte n’y est pas !

Les socialistes de Saône-et-Loire, réunis ce lundi 10 décembre en Conseil fédéral à Chalon-sur-Saône, ont adopté à l’unanimité la résolution suivante...

EXPRESSION POLITIQUE : Quelles réponses donner aux gilets jaunes ? Et si l’on prenait exemple sur les élus ruraux...

Communiqué de presse de l’Union des Maires des Communes Rurales de Saône-et-Loire

POLITIQUE - Marie-Noëlle Liennemann à Mâcon : Ils veulent recomposer la gauche !

Conf_Causes_communes_061218 (2) (Copier).JPG
Marie-Noëlle Lienneman, Sénatrice ex Parti Socialiste (PS), et Bastien Faudot, Porte-parole du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), étaient à Mâcon ce mercredi soir pour présenter leur projet de parti politique qui fédérerait l’actuel MRC et le mouvement « Après ».

EXPRESSION CITOYENNE : Les Foulards rouge demandent "le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles"

Le mouvement des foulards rouge est né en réaction au mouvement des Gilets jaunes. Ils s'expriment par communiqué transmis à macon-infos.

POLITIQUE : Marie-Noëlle Lienemann à Mâcon ce mercredi soir

MNLienneman_CausesCommunes.jpg
ACTUALISÉ : Le congrès fondateur est annoncé en Saône-et-Loire

CONSO - Garantie légale: "L’effectivité du droit français est en danger" selon un collectif d'associations

Les ministres des 28 Etats membres se prononceront ce jeudi 6 décembre sur le sort qui sera réservé à la garantie légale de conformité.

EXPRESSION POLITIQUE : "Les menus de substitution doivent être rétablis au plus vite"

Le député de Saône et Loire Raphaël Gauvin réagit aux propos de Gilles Platret, maire de Chalon, sur les menus de substitution et la décision de la Cour d'appel. A lire aussi, la réaction de Vincent Chauvet, MoDem 71.