mardi 17 septembre 2019
  • FANTASTIC 2019 PICNIC CHATEAU GREFFIERE - 1.jpg
  • Pub_CSI_Mâcon_infos_270x410px.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg
  • GRAND DEBALLAGE MACON 2019-1.jpg

Communiqué de Richard Paluk pour Bien Vivre à Charnay 2020 (BVC2020)

 

Les Charnaysiens s’y attendaient, mais le verdict est tombé lors du Conseil Municipal du 26 Mars : les impôts augmenteront bien de 3% en 2018 !

Une communication maitrisée depuis Décembre 2017

Sachant qu’une telle décision aurait un impact négatif, la municipalité s’est organisée pour préparer les esprits depuis la réunion publique du 13 Décembre, les vœux à la population du 12 Janvier, puis les vœux aux entreprises, avec le support du bulletin municipal.

Tout a déjà été écrit dans le précédent article de BVC2020 « Douche froide pour les Charnaysiens en Janvier », mais simplement pour rappeler les explications données :

-          Les finances sont mauvaises, mais ce n’est pas notre faute !

-          Les économies ne suffisent plus, il faut augmenter les impôts

Il n’y a eu donc aucune surprise, mais les Charnaysiens avaient le droit d’espérer mieux !

 

Lors du Conseil Municipal

Conscient de la gravité des décisions qui allaient être votées, le public était nombreux, et les interventions des élus ont été pertinentes.

Sans reprendre en détail tout le déroulement, les personnes présentes a été marquées par deux moments singuliers :

-          Quand Monsieur le Maire nous a rassurés sur son état de santé, répondant aux questions d’un élu de l’opposition

-          Quand dans un élan de sincérité qu’il faut savoir reconnaitre, Monsieur le Maire a déclaré « qu’à part réduire les dépenses, et augmenter les impôts, il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire d’autre ».

Les Charnaysiens souhaiteraient que Monsieur le Maire et son équipe arrêtent de répondre aux élus de l’opposition en reprenant la rhétorique de campagne des municipales, et fassent preuve enfin d’un peu plus d’imagination !

 

Une autre politique

Comme déjà expliqué, les économies et les impôts sont déjà utilisés dans d’autres collectivités, et les exemples d’échecs sont nombreux.

On ne peut pas poursuivre indéfiniment les coupes budgétaires dans les services, car la qualité des prestations aux Charnaysiens disparaitra, et les limites de sécurité seront atteintes. Prenons l’exemple de la réduction d’éclairage public voulue sur des axes peu fréquentés et à des heures creuses de la nuit : attention à ne pas causer des accidents !

Augmenter les impôts va impacter le pouvoir d’achat des Charnaysiens, et donner une mauvaise image pour notre commune.

Avoir de l’imagination, c’est mener une autre politique dans la durée ; une municipalité doit pouvoir inciter des investissements locaux qui donnent d’une part des emplois, et d’autre part, des rentrées fiscales.

Les Charnaysiens ont compris une nouvelle fois qu’ils devront encore patienter car, comme Monsieur le Maire l’a déclaré : « il ne sait pas comment faire ». N’est-il pas préférable de prendre des initiatives, quitte à prendre des risques, au lieu de rester immobile en se réfugiant derrière d’éternelles excuses ?

Résultat : 2 – 0

Le constat est amer pour les Charnaysiens : déjà 2 hausses des impôts décidées par la municipalité depuis 2014, et toujours 0 projet pour le développement de notre commune. A chacun d’y réfléchir et de tirer les conclusions pour l’avenir. Les membres de BVC2020 restent bien entendu à la disposition des Charnaysiens pour en débattre.


 


EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.