jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Hausse de la CSG, baisse des APL et casse du logement social, casse du code du travail, dispositif Parcours sup pour trier les étudiant.e.s, baisse des budgets publics et du nombre de fonctionnaires, nouvelles privatisations, et maintenant casse programmée de la SNCF et du statut de cheminot…

La politique menée par Macron, non seulement met à mal les grandes conquêtes sociales et s’oppose aux valeurs de la République, mais empêche également un avenir de progrès pour toutes et tous.

 

Tout est pensé au nom de la sacro-sainte compétitivité, au nom des actionnaires qui n’investissent qu’au terme de promesses de profits de plus en plus juteux. Peu importe les dégâts sociaux et écologiques. Seul compte l’argent que l’on fait avec l’argent.

Tout ceci est une impasse. Au nom de la compétitivité, alors que dans le monde 60 % des travailleurs ne disposent même pas de contrat de travail, jusqu’où iront les ultra libéraux pour dénoncer les soi-disants privilèges des travailleurs protégés par des conventions collectives  ou des statuts ? Ils grignotent peu à peu les protections jusqu’à vous expliquer, un jour, que le CDI est un avantage inacceptable !

 

Les communistes proposent au contraire un renforcement des garanties collectives des salarié-e-s, l’éradication du chômage et un droit permanent la formation. Ils proposent une vraie réforme de la SNCF pour réorienter les sommes colossales consacrées aux routes et autoroutes mortifères et  réduire les émissions carbone notamment liées aux transports routiers.

Ils appellent les salarié-e-s à faire du 22 mars une journée puissante qui appelle à un renouveau des conquêtes sociales. Tous et toutes à la manif le 22 mars à 14h30 devant la cité administrative à Mâcon

 

Fédération PCF  S&L

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.