mardi 17 septembre 2019
  • FANTASTIC 2019 PICNIC CHATEAU GREFFIERE - 1.jpg
  • Pub_CSI_Mâcon_infos_270x410px.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg
  • GRAND DEBALLAGE MACON 2019-1.jpg

Hausse de la CSG, baisse des APL et casse du logement social, casse du code du travail, dispositif Parcours sup pour trier les étudiant.e.s, baisse des budgets publics et du nombre de fonctionnaires, nouvelles privatisations, et maintenant casse programmée de la SNCF et du statut de cheminot…

La politique menée par Macron, non seulement met à mal les grandes conquêtes sociales et s’oppose aux valeurs de la République, mais empêche également un avenir de progrès pour toutes et tous.

 

Tout est pensé au nom de la sacro-sainte compétitivité, au nom des actionnaires qui n’investissent qu’au terme de promesses de profits de plus en plus juteux. Peu importe les dégâts sociaux et écologiques. Seul compte l’argent que l’on fait avec l’argent.

Tout ceci est une impasse. Au nom de la compétitivité, alors que dans le monde 60 % des travailleurs ne disposent même pas de contrat de travail, jusqu’où iront les ultra libéraux pour dénoncer les soi-disants privilèges des travailleurs protégés par des conventions collectives  ou des statuts ? Ils grignotent peu à peu les protections jusqu’à vous expliquer, un jour, que le CDI est un avantage inacceptable !

 

Les communistes proposent au contraire un renforcement des garanties collectives des salarié-e-s, l’éradication du chômage et un droit permanent la formation. Ils proposent une vraie réforme de la SNCF pour réorienter les sommes colossales consacrées aux routes et autoroutes mortifères et  réduire les émissions carbone notamment liées aux transports routiers.

Ils appellent les salarié-e-s à faire du 22 mars une journée puissante qui appelle à un renouveau des conquêtes sociales. Tous et toutes à la manif le 22 mars à 14h30 devant la cité administrative à Mâcon

 

Fédération PCF  S&L

 

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.