mardi 19 juin 2018
  • BANQUE_POP_MACON_ENOVAGENCE_JUIN2.jpg
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • SEQUANE_SENIOR_MACON_JUIN.jpg
  • INAUG AGRIEZMANN MACON.jpg

ag-asso-soufflot-macon._0008.jpg

Avec une cinquantaine de membres au compteur, l’association « Sauvegarde de Soufflot et du patrimoine mâconnais », dont la plupart sont venus à l’assemblée générale qui s’est tenue dans une des salles municipales du Pavillon, a démontré, s’il en était besoin, toute sa vitalité.

 

Hormis le, très attendu, rapport moral, a eu lieu un exposé de Daniel Barthélemy, président du G.A.M. (Groupement archéologique mâconnais) qui a parlé des fouilles récentes sur Mâcon.

 

Le président Roland Tavel, dans son préambule, a déploré, non sans humour et un tantinet sarcastique, le quasi-ostracisme dont fait preuve la municipalité de Mâcon envers l’association, au point de ne pas lui envoyer une invitation aux vœux du maire aux associations.

 

Comme d’habitude, La Charité a été la vedette de cette assemblée, mais pas seulement : il fut aussi question de la Visitation (rien de neuf, pour faire court !), de la maison d’arrêt (l’association lance un appel pour rencontrer soit d’anciens détenus, soit du personnel pénitentiaire), de l’Hôtel-Dieu, des portes disparues. Une équipe a continué d’arpenter les rues pour photographier les portes remarquables, des cours intérieures, traboules, et détails architecturaux en vue d’une exposition photographique.

 

 

L’accessibilité de La Charité en question

 

Pour en revenir à La Charité, Roland Tavel a rappelé que l’autorisation de travaux date du 3 mars et que le dossier est consultable au service de l’urbanisme de la ville. C’est gratuit et on a deux mois pour le faire. Que faut-il retenir de ce projet ? D’abord que ce bâtiment est privé, et par conséquent les Mâconnaises et Mâconnais ne pourront pas avoir accès à ce joyau vu que la cour, dans l’état actuel du programme, ne sera pas traversante. Et malgré que l’apothicairerie sera bien remontée en place (mais pas le laboratoire qui se voit intégré à un appartement) et le lavoir conservé à la demande du DRAC, qui va pouvoir voir ça ?

 

À part, peut-être, lors des journées J.E.P. (Journée européenne du patrimoine) ? D’autres questions se sont posées également quant au devenir de la chapelle Soufflot proprement dit (non visitable depuis 2002) Lieu culturel ? Cultuel ? Revenir au vieux projet d’un musée dit de la « Chasuble épiscopale » d’il y a 20 ans ? (sourires entendus de l’assistance). Une question, posée par un auditeur, a concerné l’accès aux tribunes de la chapelle qui se fait actuellement par l’escalier principal. Du fait de la privatisation des lieux, il y a un risque de fermeture pure et simple, alors que la chapelle reviendra à la Ville de Mâcon pour l’euro symbolique et que, de ce fait, les Mâconnais en seront copropriétaires !

 

L’A.G. s’est poursuivie par l’exposé des comptes. Les deux rapports ont été approuvés à l’unanimité avec applaudissements.

 

Des fouilles riches et prometteuses, par Daniel Barthélemy

 

Archéologie en Mâconnais : « La plus belle découverte sera la prochaine ! » Ainsi parlait Daniel Barthélemy, « l'homme qui marche sur un palimpseste » (parchemin dont l’écriture d’origine a été effacée au profit d’une autre - NDLR- revoir notre article du dimanche 13 mars 2016, de Florence Saint-Arroman).

 

Un retour magistral, s’il en fut, sur les évènements archéologiques récents à Mâcon que nous pourrions intituler 'de 2011, à nos jours'. En effet, bien des choses se sont passées entre les découvertes des sarcophages de la rue Gambetta, aux fouilles (encore à venir, prochainement) de l’ilot des Minimes.

 

Daniel Barthélemy : … « Mâcon avec ses quelques vingt-et-un siècles d'existence conserve dans son sous-sol de nombreuses traces de son passé. Les travaux d'aménagement dans la ville sont à chaque fois l'occasion d'exhumer des parcelles de cette longue histoire. Ces six dernières années, diverses opérations d'archéologie préventive ont mis en valeur des fragments de l'histoire antique et médiévale de la cité. Les acteurs de cette recherche ont été le Groupement Archéologique du Mâconnais (GAM), l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (Inrap) et l'opérateur privé Archeodunum. L'ensemble des travaux entrepris l'a été sous le contrôle du ministère de la Culture, Service Régional de l'Archéologie.

 

« En 2012, le projet de construction d'un immeuble rue du Concours a amené les réalisations d'un diagnostic puis d'une fouille sur un petit secteur de la nécropole gallo-romaine de Matisco. Une quinzaine de dépôts funéraires ont été retrouvés dont de magnifiques vases en verre ayant servi d'urne pour recevoir les ossements brûlés des défunts. En cette fin du Ier siècle et début du IIe siècle de notre ère, l'incinération était la pratique funéraire majoritaire.

« En 2015, un diagnostic au pied de la tour des archives départementales a mis au jour, entre autres, des fragments d'amphores, de céramiques et de torchis, témoins de la fin de la période gauloise, A cette époque, Mâcon était un bourg fortifié, un oppidum, de la cité des Éduens et tirait sa prospérité du commerce avec le monde romain.

 

« En 2016, deux diagnostics ont amené de nouvelles trouvailles. Le premier mené à l'emplacement du futur parking de l'ilot des Minimes a dévoilé un peu du passé médiéval de Mâcon, entre le Xe siècle et le XVe siècle quand ce secteur était occupé par la place de la Porcherie dédiée à des activités commerciales. En 2018, une fouille permettra d'en savoir encore plus. Le second diagnostic rue Victor Hugo, à l'emplacement de l'ancien cinéma "Le Royal" a confirmé l'extension de l'agglomération mâconnaise dans cet espace dès les deux premières décennies après la conquête de la Gaule, dans les années 50/30 avant notre ère. Une fouille de ce site qui a été faite en septembre 2017 complètera nos informations dès que les résultats en seront publiés.

 

« Enfin, en 2018, nous sommes revenus sur une fouille de 2011 à l'occasion de laquelle des sarcophages de la fin de l'Antiquité avaient été mis au jour rue Gambetta. La fouille d'une de ces sépultures avait livré les ossements d'une jeune femme. La tombe avait été pillée, bouleversant les restes humains, mais deux objets furent négligés par les malandrins : un peigne en os et bois de cervidé, et un pendentif en ambre. De nouvelles investigations ont montré que cet objet en ambre est caractéristique des parures féminines des Germains orientaux qui se répartissaient entre l'est de l'Allemagne et l'ouest de la Pologne actuelle. La présence de cet objet dans une tombe du début du Ve siècle à Mâcon est probablement le résultat d'échanges commerciaux, mais des esprits imaginatifs peuvent chercher des hypothèses plus romanesques... ».

 

Ce fut un exposé très apprécié de l’assistance et applaudi. Un buffet bio a permis de poursuivre les échanges.

 

Soufflot, une association à suivre, passionnément, pour qui aime, défendre et protéger, la belle histoire de Mâcon.

 

Gilles Lalaque

 

Pour en savoir (bien) plus : http://www.archeologie-macon.com/


ag-asso-soufflot-macon._0002---Copie.jpg

Roland Tavel

ag-asso-soufflot-macon.jpg

Daniel Barthélemy

ag-asso-soufflot-macon._0022.jpg

Les urnes en verre

ag-asso-soufflot-macon._0031.jpg

Le quartier dit de la place de la porcherie

ag-asso-soufflot-macon._0038.jpg

ag-asso-soufflot-macon._0001.jpg

ag-asso-soufflot-macon._0010.jpg

ag-asso-soufflot-macon._0021.jpg

ag-asso-soufflot-macon._0034.jpg

ag-asso-soufflot-macon._0033.jpg

VOIE VERTE - Entre Mâcon et Chalon, découvrez un itinéraire mythique : la grande boucle de Bourgogne du Sud !

VOIE VERTE MACON CHALON JUIN UNE.jpg
Publi-information - Amateurs de vélo, sillonnez les Voies Vertes de Saône-et-Loire en toute liberté et laissez-vous surprendre par ses paysages, ses villages au petit patrimoine typique, ses châteaux, ses artisans d’art… et bien plus encore !

CHARNAY : Une soirée pour célébrer les 40 ans des échanges scolaires avec Brackenheim (Allemagne)

40 ANS ECHANGES SCOLAIRES CHARNAY (8).JPG
Au fil du temps, des échanges entre les villes de Charnay et Brackenheim ont créé de véritables liens d'amitié dont la concrétisation fut le jumelage entre ces deux villes, il y a 40 ans, anniversaire qui sera célébré officiellement l'année prochaine.

BACCALAUREAT 2018 : A Mâcon, des sentiments partagés après les épreuves du matin

BAC PHILO 2018 JUIN221.jpg
Les réactions à la sortie des lycées Lamartine et René Cassin après les 1eres épreuves

CHARNAY : Plein succès pour le festival « Luciol in the sky »

FESTIVAL LUCIOL IN THE SKY 2018 (28).jpg
Il s’est déroulé vendredi et samedi soirs au domaine de Champgrenon.

MÂCON : Dans la rue pour défendre les Centres d’Information et d’Orientation

stand CIO en danger Mâcon (1).JPG
Des psychologues qui travaillent dans les Centres d'Information et d'Orientation (CIO) de Mâcon étaient sur l’esplanade Lamartine ce samedi pour faire signer une pétition contre leur supposée fermeture par le Gouvernement.

COLLÈGE BRÉART : Une classe de 4ème a exposé ses travaux sur le handicap visuel

EXPO BREART HANDICAP (4).jpg
Cette exposition a eu lieu ce mardi sur le travail d’une année, réalisé par les élèves de la classe de 4ème de Mohamed Bouabane, professeur de lettre moderne.

MÂCON : Le Lions Club a remis deux chèques à des associations suite aux « Enchères du Cœur »

REMISE CHEQUES ENCHERES DU COEUR (10).jpg
Denis Péraudin du Club Mâcon Alfonse de, et Pierre Bost, Président du Lions Club Mâcon Doyen, ont remis mercredi soir au Novotel deux chèques suite aux « Enchères du Cœur » qui ont eu lieu en novembre dernier.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLO : Bientôt de nouvelles cartes rechargeables pour les bus

Trema (3).JPG
Un stand Tréma était ce samedi sur l’esplanade Lamartine de Mâcon pour permettre aux usagers d’obtenir les cartes rechargeables Trémobile qui remplaceront les tickets en papier et les abonnements actuels.

MÂCON : Ce vendredi, faites "un geste noble", donnez du sang

don sang Mâcon 2018 (5).JPG
Dans le contexte de la journée mondiale des donneurs de sang, de nombreuses associations et bénévoles se sont mobilisés pour une collecte, organisée aujourd’hui, jusqu’à 18h, dans la salle de réunion du Conseil Municipal de Mâcon.

ECONOMIE : La MBA a promu l'attractivité du territoire au salon des entrepreneurs à Lyon

MBA SALON ENTREPRENEURS 2018.jpg
L'Agglomération Mâconnais-Beaujolais était présente au salon des entrepreneurs de Lyon ces 13 et 14 juin pour tenter de séduire les entrepreneurs.

SAÔNE-ET-LOIRE : 72 nouveaux naturalisés français ont été accueillis à la préfecture

naturalises-francais-macon-2018- - 2.jpg
Jeudi matin, au salon Erignac à la Préfecture, a eu lieu la cérémonie de naturalisation à laquelle 72 nouveaux Français originaires des cinq arrondissements du département ont été conviés.

MACON : Les retraités dans la rue pour la revalorisation des pensions et contre l'augmentation de la CSG

manifestation retraités.jpg
Plusieurs syndicats de retraités de Saône-et-Loire ont appelé à manifester dans les rues du centre-ville ce jeudi pour rappeler aux Mâconnais leurs revendications et faire entendre leur mécontentement de la future réforme des pensions.

VARENNES-LES-MÂCON : Les travaux entraîneront une nouvelle coupure de la circulation ce vendredi

AUTOROUTE VIADUC VARENNES (1).jpg
Le projet d’élargissement de l’axe Mâcon-Prissé à 2X2 voies est de transformer l’actuelle N79 de 2X1 voies en une infrastructure autoroutière dans la continuité de l’A406.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une rentrée scolaire 2018 avec plus d’élèves et moins de personnel remplaçant

DSDEN 71 (2).JPG
Le directeur académique de l’Education Nationale dans le département Fabien Ben a présenté dans une conférence de presse la structure de classes et de personnel pour les maternelles et les écoles élémentaires en Saône-et-Loire pour la rentrée.

MÂCON : Deux créateurs mâconnais de bijoux contemporains remportent le prix régional des Ateliers d'Art de France

AAF2018_BFC2-Zest-Mâcon.jpg
Ce mardi, Delphine Noelke et Vincent Chartier, créateurs de bijoux contemporains installés sous le nom de "Zest" à Saint-Jean-le-Priche, ont été désignés lauréats régionaux du Concours Ateliers d’Art de France.