TENNIS ITF LUNDI (1).JPG

Seulement sept matchs ce lundi : cinq simples, où on a assisté à trois défaites de françaises, et deux doubles.

Il ne faisait pas chaud aujourd'hui sur les courts couverts du tennis club de Mâcon. Et les règles de ce tournoi veulent que les joueuses ne jouent ni en jogging ni en leggings allant jusqu'à la cheville. Le leggings doit s'arrêter au genou, ce qui a provoqué quelques discussions entre le juge arbitre Franck Sabatier et les joueuses, mais les règles sont les règles, les joueuses ont découvert leurs mollets. D'autres joueuses jouent en short et en haut style débardeur, la notion de froid ne doit pas être la même pour tout le monde. Les spectateurs n'étaient pas nombreux non plus, le froid les a sans doute retenus chez eux.

Les résultats du jour :

Victoire de Daniela Vismane (sortie des qualifications) sur la française Théo Gravouil 6/1-6/3.

La française Mathilde Armitano, disposant d'une wild card, s'incline aussi face à l'anglaise Alicia Barnett 6/3-6/1.

L'autre française Margaux Orange jouait aussi une joueuse anglaise Maia Lumsden, mais c'est Maia Lumsden qui sera la plus forte - score 6/3-6/3.

La Turque Pemra Ozgen et la croate Ana Vrljic passent aussi le premier tour.

Deux doubles se jouaient également ce lundi. La bourguignonne Julie Gervais et Malaurie Noël, vainqueur de l'édition 2017, s'étaient associées pour ce double et elles ont affronté les deux jeunes joueuses de 16 et 17 ans Karine Marion Job et Cloé Cirotte. La jeune équipe l'a emporté en deux sets. « C'était un match de reprise » dit Julie Gervais qui ajoute que « nous n'avons pas l'habitude de jouer ensemble avec Malaurie ». Le double anglais Alicia Barnett et Anna Popescu a remporté aussi ce premier tour.

 

Ce mardi, la journée sera chargée avec neuf simples du premier tour et doubles doubles.

Julie Gervais joue pour la quatrième fois dans le tournoi ITF mâconnais. Elle est revenue pour Mâcon Infos sur sa passion et son ambition dans le domaine du tennis.

En 2015, Julie Gervais a gagné le championnat de France après d'autres tournois et ces succès lui ont donné l'envie de se consacrer à ce sport. Pour réaliser son projet, elle a quitté son poste de professeur de tennis mais il a fallu trouver les moyens financiers.

Elle estime qu'il lui faut un budget annuel de 15 000 euros, il faut préciser qu'elle n'a pas de coach. Pour ceci, elle enchaîne les tournois, deux ou trois par mois, des tournois ITF mais aussi des CNGT (un circuit de tournois où les joueuses classées sont prises en charge au niveau hébergement et touchent des prix). Elle joue également en équipe à Villeneuve d'Ascq en nationale 1. Julie a également lancé en 2016 un appel au financement participatif qui lui a permis d'obtenir 5 000 euros. Autre bonne nouvelle, deux nouveaux sponsors se sont investis dans son projet et elle vient de signer un partenariat important avec la marque Artengo pour son équipement, raquettes, chaussures, vêtements.

Après une blessure à la clavicule, elle reprend les tournois. Son ambition serait de gagner les points lui permettant d'être classée dans les 300/400èmes mondiales. Après Mâcon, elle s'est engagée sur Amiens, le Havre et les qualifications de Croissy Beaubourg.

En attendant son futur parcours, demain elle affrontera à Mâcon une joueuse portant le même patronyme qu'elle Fiona Gervais.

Ce mardi, matchs à partir de 10h30. Programme ci-dessous.

Danièle Vadot

Photo d’accueil : Julie Gervais et Malaurie Noël (à gauche du filet) opposées à Chloé Cirotte et Karine Marion Job.

 

 

TOURNOI ITF LUNDI (3).jpg