jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

L’A.M.i. Association nationale de défense des Malades Invalides et handicapés - est solidaire des personnels des EHPAD ainsi que les directeurs d'établissements et salariés des services à domicile, et se félicite du succès de la journée d'action du 31 janvier 2018 à l’initiative de 7 syndicats et soutenu par les associations de retraités, des familles et des professionnels de la santé.

La dégradation des conditions de travail dénoncée par les salariés du secteur a les mêmes causes que celle constatée dans le secteur hospitalier et médico-social, particulièrement dans les M.A.S. (Maison d’Accueil Spécialisée). La baisse des dotations et des subventions de fonctionnement a atteint sa limite. Donner de l’air aux EHPAD passe impérativement par des financements supplémentaires pérennes pour les personnels comme pour le matériel.

Cette mobilisation inédite au moment où le gouvernement annonce la suppression de 120 000 fonctionnaires montre clairement ses intentions d’amoindrir la Fonction Publique au profit du secteur privé afin de satisfaire l'appétit de grands groupes adossés à des financiers qui ne pensent qu’à leur taux de profit.

L'A.M.i depuis ses origines a toujours revendiqué le respect de la dignité des personnes en établissements ou à domicile avec les moyens financiers et humains nécessaires. C’est ainsi que les salariés-ées pourront remplir leurs missions dans de bonnes conditions. L'A.M.i sera toujours auprès de celles et ceux qui se battent pour plus de justice sociale et pour la dignité de la personne humaine quel que soit son âge et l’origine de son handicap ou de sa maladie.

 

Le Conseil National de l’A.M.I Le 2 février 2018

 

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.