lundi 19 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

CONSEIL MUNICIPAL CHARNAY 20181.jpg

Le rapport d'orientation budgétaire 2018 était à l'ordre du jour du conseil municipal ce lundi soir. Le recours à l'emprunt a également été évoqué.


Le rapport d'orientation budgétaire

Le maire Jean-Louis Andrès a donné quelques explications sur les orientations prises par la commission finances avant de donner la parole à Serge Gaulias pour la présentation des chiffres.

On fait un diagnostic et on fait une prospective, a-t-il dit, nous avons mis en place un certain nombre d'actions pour faire des économies, nous devons agir sur plusieurs domaines : la fiscalité, la maitrise des charges du personnel, la rationalisation des charges de fonctionnement, la hiérarchisation des investissements.

C'est l'hypothèse d'augmenter de 3% la fiscalité et le recours à un emprunt de 200 000 euros qui a été privilégiée pour pouvoir conserver un volant d'investissements.

 

Serge Gaulias a présenté les chiffres en évoquant les 3 éléments qu'ils ont dû retenir pour monter ce budget avec l'objectif d'améliorer la capacité d'autofinancement de la commune : les recettes fortement diminuées (diminution des subventions et des dotations) ; les augmentations qui sont imposées aux communes ; la rigueur budgétaire qui impose d'inscrire toutes les charges notamment des erreurs qui n'avaient pas été prises en charge.

Il a tout d'abord présenté les chiffres 2017 et leur évolution par rapport à 2016. Fonctionnement : +4% pour les recettes (6 741 555€) et +3% pour les dépenses (5 935 054€). En investissements, le montant important de la taxe d'aménagement (490K€) a permis de constater une augmentation de 520 K€ par rapport à 2016 ; les dépenses ont augmenté de 488K€.

La commune est engagée jusqu'en 2017 sur un niveau de remboursement du capital de la dette très élevé, qui rend difficile un retour à une épargne nette positive.

 

Pour 2018, en fonctionnement, les charges sont chiffrées à 6 201 K€ soit + 4% de plus qu'en 2017, les recettes à 6 428 K€ soit -5% sur le même rapport.

Dans les charges, les charges de personnel représentent 55%, les charges à caractère général 25%, les autres charges de gestion courante 15%.

Pour les recettes, 4 hypothèses avaient été faites, avec ou sans emprunt, avec ou sans hausse de la fiscalité. Et c'est donc avec un emprunt de 200K€ et une hausse de 3% des taux de fiscalité que les chiffres ont été présentés.

Cette option permettra de réaliser 50% du plan prévisionnel d'investissements : 391K€ seront les investissements obligatoires pour la commune : voirie, entretien bâtiments, espaces verts. Les autres investissements porteront sur : la réalisation d'un giratoire, les études pour le pôle santé, la rénovation de la maison Genetier, la dynamisation de la place Mommessin et l'aménagement des déplacements doux.

Un volet d'investissements qui reste faible pour ne pas dégrader le ratio d'endettement mais qui ne permettra pas d'améliorer la capacité d'autofinancement en 2018.

 

Christian Hamonic a demandé la parole pour souligner la perte du pouvoir d'achat subie avec l'augmentation de la CSG, de l'EDF, de l'eau, des impôts locaux. Il souhaite élargir la réflexion en étudiant les charges qui pourraient être supprimées, ne pas rester à périmètre constant, et de réfléchir aux apports de la MBA.

Jean-Louis Andrès a dit partager son avis sur l'augmentation des charges pour les citoyens, mais au niveau communal, « que peut-on supprimer » a-t-il demandé : la petite enfance, les espaces verts, l'entretien des routes ? Aujourd'hui les administrés demandent toujours plus. La MBA participe aux investissements de la commune, elle apporte plus qu'elle ne coûte. L'augmentation de 3% des impôts ne sont pas pour réaliser des dépenses somptuaires mais pour le bien-être des habitants.

Sur l'inscription d'une charge de 131K€ inscrite sur le budget 2018 pour le déficit du budget de l'annexe Berthilliers qui doit être dissout au premier trimestre 2018, Laurent Voisin a demandé la parole : « un espace d'activités n'est pas fait pour être rentable », dit-il, « c'est une zone d'activités, c'est du dynamisme et du travail pour les habitants. « Vous avez choisi de financer les réseaux » a répondu Jean-Louis Andrès, « c'est ce qui a entraîné le déficit, ce n'était pas la bonne solution. »

 

Les autres points à l'ordre du jour :

Augmentation de la redevance pour la convention avec la SPA pour les animaux errants, paiement des mises en fourrière, actualisation du paiement des astreintes des agents communaux.

Sur les rythmes scolaires, un vote à main levée a donné les résultats suivant : 16 pour le retour à 4 jours, 11 pour rester à 4 jours et demi et 2 abstentions. Familles et conseils d'écoles ont aussi souhaité revenir à la semaine de 4 jours.

Les derniers points ont porté sur l'attribution de compensation de MBA pour l'exercice 2017 et la refonte des statuts de la MBA, pour ces derniers points le groupe bein vivre à Charnay votera successivement contre et s'abstiendra.

Danièle Vadot

 

PERIPLE : Deux Crêchois en route pour la Vélodyssée, de Morlaix à Hendaye !

CHRISTINE ALAIN _ PERIPLE VELO.jpg
Christine et Alain partent lundi matin de Mâcon, en train, pour rejoindre le Finistère et sillonner, à vélo, la côte atlantique

MÂCON - ÉTÉ FRAPPÉ : Ted Sanders a enflammé l'Esplanade Lamartine

TedSanders.jpg
Plus de 2 000 personnes ont investi l'Esplanade ce samedi soir pour venir écouter le concert de Ted Sanders, chanteur mythique des Vagabonds, et de Maureen, chanteuse au répertoire des années 70.

PÉRIPLE : Péronne-Clairvaux-les-Lacs… en mobylette !

MOBYLETTE periple jura 6.JPG
Parcourir 200 km (aller-retour) avec des deux roues d’époque… C’est le pari fun (ou fou ?) de trois amis. Ce dimanche matin à 7 h, ils sont partis de Péronne en direction du Jura, pour une escapade qui leur laissera de sacrés souvenirs…

HÔPITAL DE MÂCON - Grève aux urgences : Toujours au combat, car "rien n'a changé" !

URGENCES EN GREVE 15AOUT2.jpg
Les personnels en grève nous ont adressé un communiqué pour faire le point de la situation et informer les usagers. Pour l'heure, les revendications sont très loin d'être satisfaites expriment-ils, et les engagements de la direction pas encore respectés. Détails.

JULLIÉ : La Fontaine, Arts & Vins, futur spot culturel et convivial dans le Haut-Beaujolais !

DSC03564.jpg
Suite à un appel à projets lancé par la commune de Jullié, Sylvie et Franck Boyat ont été choisis pour gérer et co-animer les anciens gîtes de la Fontaine. Ouverture prévue en octobre prochain.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Louis-Damien Bouchacourt, un vigneron qui prend le temps

LOUIS DAMIEN BOUCHACOURT _ CRU CHENAS_04.jpg
Louis-Damien Bouchacourt est producteur de vins nature en Chénas et Beaujolais Villages. Portrait d’un vigneron à l’écoute de son terroir.

SANCÉ : Beau succès de la fête au château Lapalus

Lapalus19.jpg
Pleins feux sur la soirée qui a réuni plus de 500 personnes ce 14 août.

CLIN D'OEIL : Quand le Tour de France donne l'idée d'un séjour à Mâcon à des Allemands

MACON VISITE HISTOIRE DEGUSTATION - 4.jpg
C'est précisément ce qui s'est passé pour Lilianne et Thomas.

MÂCON – Été frappé : le concert Made in Mâcon annulé

MACON concert annule 2.jpg
À cause de l’orage et des fortes pluies qui ont touché Mâcon en début de soirée

MÂCON - Eté Frappé : Dernière Guinguette de l'été avec Nostalgia !

GUINGUETTE _ ETE FRAPPE1.jpg
Valse, tango, madison et disco au programme de cette dernière Guinguette de l'été au centre Paul Bert cet après-midi, emmenée par le groupe Nostalgia.

CLIN D’ŒIL : Les aéroglisseurs font étape au port de Fleurville à Pont-de-Vaux

AEROGLISSEUR raid 9.jpg
Pour son 30ème anniversaire, le raid des aéroglisseurs a fait étape dans l'Ain, en rive gauche de la Saône.