jeudi 25 avril 2019

Cocaine.jpg

 

Deux hommes comparaissaient ce vendredi après-midi devant le tribunal de grande instance pour détention, cession, transport et usage de produits stupéfiants (cocaïne et cannabis) en Saône-et-Loire et dans l’Ain. Interpellés le 13 décembre, ces messieurs avaient demandé un renvoi pour préparer leur défense.

C’est pour rembourser une caution lui permettant de sortir de prison en Bulgarie que O.K., 22 ans, deux mentions au casier judiciaire pour vol, recel, refus d’obtempérer, contrôlé à bord d’une voiture dans laquelle sont dissimulés des fusils à pompe alors qu’il se rendait en Turquie pour se marier, père dans quelques semaines, a accepté le « poste » de dealer dans le quartier de La Chanaye à Mâcon. Il faut dire que la somme à rembourser n’est pas une peccadille : 24 000€.

Pas consommateur, repenti (il dit vouloir de ne plus jamais retoucher à ce business), travailleur (il a exercé plusieurs années déjà en tant qu’apprenti boulanger), l’on se demandait bien quelle mouche avait pu le piquer pour sombrer dans un tel business.

 

Pour l’autre prévenu, l’histoire est bien différente. C’est un consommateur patenté, qui goûte cette chose depuis l’âge de 14 ans - 12 ans même ! précise son avocate - pour tenter d’oublier une enfance malheureuse passée avec un père et un grand frère violents.

 

C’est par des écoutes téléphoniques d’une droguée habitant Fuissé et se fournissant auprès de Paco (surnom donné aux dealers travaillant sur le même poste), que les gendarmes vont remonter précisément jusqu’à lui, O.K., et que seize clients sont identifiés et entendus.

Le deal s’est déroulé entre le mois de juillet et le mois et décembre 2017. Un de ses acheteurs est A.V., 27 ans, père de deux enfants, qui a vécu 9 ans avec sa femme avant que celle-ci, excédée par sa toxicomanie, ne le quitte.

A.V. conteste avoir vendu de la drogue. « J’ai essayé mais je n’y suis jamais arrivé. Vous savez, consommer, c’est déjà très difficile. Vendre, ça l’est aussi, je n’ai pas réussi. » Certes. Pour autant, l’homme a 8 mentions au casier pour outrage, menaces de mort envers un agent de la force publique, refus d’obtempérer, violence sur un professionnel de santé etc. Tout cela pèse déjà bien lourd.

Pour la procureure, il ne fait pas de doute que la peine doit être à la hauteur. Elle requiert quinze mois d’emprisonnement avec mandat de dépôt. Pour O.K., dont l’implication dans le trafic est plus importante, ce sera 30 mois fermes avec mandat de dépôt.

 

Précisons que le montant des deals est estimé à 66 000€ pour 742g de coke (56 000€) et 2kg de cannabis (10 000€).

 

Les avocats, Maître N’Diaye pour le toxicomane, maître Braillon pour le dealer, plaideront respectivement la maladie pour l’un ; les imprécisions dans le dossier, les doutes sur les montants et l’amateurisme flagrant d’« un grossiste qui se fait payer par virement sur son compte bancaire » pour l’autre, ainsi que la volonté de se retirer du milieu et ses qualités de travailleur (un boulanger qui se lève à 2h du matin pour accomplir sa tâche). Ceci afin de tenter d’atténuer les peines.

 

Peine perdue. Le tribunal se rapproche des réquisitions du ministère public et condamne A.V. à 15 mois fermes et maintien en détention ; O.K. à 30 mois dont 6 avec sursis assortis d’une sursis mise à l’épreuve de 2 ans, obligation de travailler, obligation de soins et maintien en détention.

 

Rodolphe Bretin

 

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.