jeudi 16 août 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • UN ETE SPORT ET LOISIRS PISCINE MBA.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

Communiqué

 

On n'a de cesse de s'alarmer sur le sort tragique des réfugiés qui, au péril de leur vie, traversent la Méditerranée, les Alpes ou sont victimes des filières mafieuses qui prospèrent sur la détresse. Pourtant, la France et l'Europe n'ont pas de politique d’accueil humaniste. Le futur projet de loi asile-immigration va renforcer la scandaleuse politique répressive, liberticide et de renvoi. Cette politique est pourtant inefficace et aura de graves conséquences sur le plan humain. Elle n'empêchera pas les 20 millions de réfugiés climatiques prévus pour les 20 prochaines années.

 

Localement, le rejet ou le traitement brutal des personnes et l'absence de conditions d’hébergement dignes pour des personnes qui fuient la faim, la pauvreté et la guerre s'est illustré à plusieurs reprises : refus du Maire de Chalon-sur-Saône d’accepter l’installation par l’Etat de demandeurs d’asile dans cette ville,  évacuation par la force de 45 réfugiés installés sur le parking Monnier à Mâcon, centre de passage avant expulsion à Appoigny dans l'Yonne, conditions de vie indécentes de jeunes réfugiés en Côte d'Or, refus de la municipalité de Saint-Honoré-Les Bains, Nièvre, d’accueillir les réfugiés, etc.

 

Les nombreuses associations humanitaires,  de défense des droits, engagées auprès des migrants, la solidarité remarquable des citoyens et la mobilisation de quelques maires comme Damien Carême à Grande Synthe, Eric Piolle à Grenoble, ou plus près comme le maire de Poiseux dans la Nièvre, témoignent que la fraternité a encore un sens dans notre République. Mais ces initiatives ne peuvent se substituer à une véritable politique migratoire d’accueil dans la dignité.

 

L'attitude irresponsable du gouvernement est en rupture avec la tradition d’accueil de la France, valeur partagée par une majorité de citoyennes et de citoyens. Un  récent sondage d'Amnesty International montre que 82 % des français sont favorables à l’accueil des réfugiés. Pourtant  le gouvernement souhaite plutôt renforcer sa politique insupportable de de refus et de tri entre migrants.

 

EELV Bourgogne exige le respect des droits fondamentaux des personnes migrantes,   l’application de  l’inconditionnalité de l’accueil et  des conditions matérielles (hébergement, alimentation, soin, éducation…) pour accueillir les réfugiés dans la dignité.

 

Les écologistes saluent le travail intense et quotidien que mènent les collectifs,  associations et  citoyens envers les réfugiés et continuent le combat auprès de tous pour nos valeurs fondamentales de solidarité et de fraternité.

 

Claire MALLARD, co-secrétaire EELV Bourgogne

Mourad LAOUES, porte-parole EELV Bourgogne

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

CONSEIL REGIONAL BFC : 99,7 millions d'€ d'aides engagés par la commission permanente

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 6 juillet. Les élus régionaux ont examiné 111 rapports. Au cœur des priorités : l’emploi et la formation, la culture et la fraternité, mais aussi l’environnement.

ACADEMIE DE DIJON : 79,6% des candidats ont été reçus au bac au 1er tour

BAC 2018 LYCEE LAMARTINE MACON - 8.jpg
La réussite des Bourguignons est en hausse par rapport à l'année dernière.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.