mercredi 15 août 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • UN ETE SPORT ET LOISIRS PISCINE MBA.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

PRUDHOMMES MACON 2018 - 3.jpg

Corinne Vermeila repris la présidence du conseil le 16 novembre 2017 à la suite du départ de Sandrine Tainturier. Sa présidence a été assez courte puisqu'elle passe la main pour 2018 à Michèle Couturier.

Les 23 nouveaux membres du conseil ont été présentés.

Cette séance de rentrée a été l'occasion de dresser le bilan de l'année 2017. Première remarque : les nouveaux décrets Macron ont imposé un document écrit complexe pour saisir les prud'hommes, peut-être une des explications à la baisse des affaires l'année dernière.

Pour 2017

176 nouvelles affaires (contre 247 en 2016) ; 230 affaires étaient en cours en fin d'année, 268 ont été rendues, 20 conciliations totales ont été obtenues, 11 affaires étaient en départage. La durée moyenne des affaires est de 12,7 mois.

Madame la procureure Karine Malara a souhaité aux nouveaux membres d'exercer leur fonction avec beaucoup d'engagements et aussi beaucoup de plaisir. Au niveau national, 200 000 affaires sont traitées. Les conseillers sont au nombre de 14 500. Elle est revenue sur le statut des conseillers avec la réforme : le fait d'être juge nécessitera une déontologie et un statut irréprochable. "Les litiges du travail sont de plus en plus complexes et denses, vous devrez être en plus des techniciens du droit" a-t-elle dit aux conseillers.

"La baisse significative des affaires est peut-être structurelle à la suite de la mise en place de la loi Macron, mais il faudra observer la tendance de fonds" a-t-elle observé.

Elle a terminé son intervention sur les méthodes de travail et les pistes d'amélioration, notamment la dématérialisation des documents qui permettra une meilleure circulation.

Monsieur le bâtonnier du barreau de Mâcon s'est dit conscient des réformes imposées : "on s'éloigne de la procédure orale pour s'approcher de la procédure écrite", soulignant le défid'intégrer les 23 nouveaux conseillers. "Ne vous inquiétez pas de la diminution des procédures, le propre des avocats est de porter le fer, et nous saurons aborder les dossiers sous un angle nouveau."

L'échange des rubans a été fait entre Michèle Couturier et Corinne Vermeil.

"Cette audience solennelle revêt un caractère particulier", a-t-elle dit, "avec les 23 nouveaux conseillers, 14 pour le collège salariés et 9 pour le collège employeurs.

Nous aurons tous des obligations déontologiques et disciplinaires : impartialité, indépendance, discrétion, réserve et secret des délibérations."

Les conseillers ne sont plus élus mais désignés par les organisations syndicales et patronales. Chaque conseiller devra suivre une formation de 5 jours : 3 jours en e-formation et 2 jours en ateliers collectifs. 8 jours de formation par anseront aussi dispensés par les organisations syndicales et patronales.

La présidente a évoqué le nouveau mode de paiement de leur vacation, qui serait payée sous forme de paie, ce qui pose la question de leur statut.

L'ouverture de l'année 2018 a été proclamée.

Danièle Vadot

photos

1 : Madame la greffière, Madame Malara, Madame Vermeil, Madame Couturier

2, 3, 4 : les nouveaux conseillers prud'homaux

5 : échange de présidence entre Madame Vermeil et Madame Couturier

 

PRUDHOMMES MACON 2018 - 1.jpg

PRUDHOMMES MACON 2018 - 5.jpg

PRUDHOMMES MACON 2018 - 4.jpgPRUDHOMMES MACON 2018 - 2.jpg

REYSSOUZE : Le plan d'eau a brillé de mille feux

feu-d-artifice-reyssouze-2018- - 21.jpg
Ce mardi soir, la commune de Reyssouze a tiré son feu d'artifice.

FUISSÉ : Véritable bibliothèque du vin, l'œnothèque Georges Burrier permet de découvrir le vin au fil des millésimes

oenotheque-fuisse - 4.jpg
Depuis 14 ans, l'œnothèque Georges Burrier à Fuissé fait découvrir les grands vins de Bourgogne du Sud, du Mâconnais et du Beaujolais issus des domaines viticoles (43 ha) de la famille Burrier.

SAÔNE-ET-LOIRE : La sécheresse se renforce

Un nouvel arrêté préfectoral pour limiter la consommation d'eau vient d'être pris.

TELE : "Bienvenue à Marly-Gomont" en tête des audiences

"Bienvenue à Marly-Gomont" est l'histoire d'un médecin noir s'installant dans une village français dans les années 70. Le film parle de ses difficultés à se faire accepter et être reconnu en tant que médecin.

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

SAONE-ET-LOIRE : Téléchargez Voie Verte 71 et laissez-vous guider

VOIE_VERTE_MACON_CHALON_JUIN_UNE.jpg
Publi-information - Amateurs de vélo, sillonnez les Voies Vertes de Saône-et-Loire en toute liberté et laissez-vous surprendre par ses paysages, ses villages au petit patrimoine typique, ses châteaux, ses artisans d’art… et bien plus encore !

VITICULTURE - Dephy tour 2018 : Des engrais vraiment verts, c'est possible

ENGRAIS BIO 71.jpg
En essai sur un ha, le domaine expérimental à Rully a réussi -70 % de phytosanitaires malgré la pression maladie de l’année. En parallèle, Bio Bourgogne a présenté un OAD pour réduire les doses de cuivre.

VINZELLES-LOCHÉ : Les vignerons font de la pédagogie

VINZELLES LOCHE VIGNERONS.jpg
A l'invitation du maire Yves Andreux, une centaine d'habitats est venue en juillet échanger sur les pratiques viticoles, en présenc de Jacques Tourny, maire délégué de Loché et conseiller départemental de Saône-et-Loire, et Jérôme Chevalier, président de l'UPVM.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le département en double alerte orange météorologique

Double_vigilance_meteo_070818.png
Le département de Saône et Loire est placé en vigilance orange orage, situation qui s’ajoute à la vigilance orange canicule restant en cours.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : L’Office de Tourisme à la rencontre des touristes et des habitants

Office_Tourisme_Maconnais_communication_060818 (2).JPG
L’idée est de diffuser l’information touristique en dehors des bureaux situés Place St Pierre.