samedi 26 mai 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

RIVASI MJC HERITAN21.jpg

La députée Michèle Rivasi donnait une conférence jeudi soir à la MJC Héritan sur ce qu'elle dénonce dans son livre : le racket des laboratoires pharmaceutiques. La conférence a rencontré un gros succès.

 

« Le racket des laboratoires pharmaceutiques - et comment en sortir » est un livre coécrit par Michèle Rivasi, Serge Rader et Marie-Odile Bertella-Geffroy. Le thème interpelle et passionne le grand public, venu en masse (plus de 150 personnes) écouter Michèle Rivasi, invitée par la MJC Héritan. A ses côtés, deux « témoins » locaux : Stéphanie Meysson, pharmacienne à Mâcon, et Philippe Murat, médecin à Tournus.

 

Femme politique, conseillère municipale de Valence, députée européenne, membre d'Europe Ecologie Les Verts, cofondatrice de la Criirad (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité), cofondatrice de l'Ovale (Observatoire de vigilance et d'alerte écologique), Michèle Rivasi maîtrise le sujet et en parle sans langue de bois.

« Dans les années 1960-1980, l'industrie pharmaceutique a apporté énormément de valeur ajoutée », reconnaît l'élue. Découverte de nouveaux médicaments, de molécules de synthèse, d'antibiotiques… les innovations étaient nombreuses et bénéfiques. Ces temps sont bel et bien révolus. Les soins ne sont plus le souci majeur des laboratoires, désormais guidés par la rentabilité et le profit. « Les intérêts économiques prennent le pas sur les intérêts sanitaires », déplore la spécialiste des questions de santé environnementales au Parlement européen. Et celle-ci d'évoquer les fameux « me too », des médicaments annoncés comme plus performants alors que ce ne sont en réalité que des copies d'anciens auxquels on a ajouté quelques adjuvants neutres, donné une nouvelle appellation, augmenté le prix. Pourquoi de telles pratiques ? Pour éviter que lesdits produits tombent dans le domaine public et puissent être fabriqués en tant que génériques, moins chers pour les patients et la Sécurité sociale mais sans bénéfices pour les laboratoires.

 

Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), sur les 700 nouveaux médicaments mis sur le marché entre 2001 et 2011, seulement 28 présentent un intérêt réel. D'autres sont jugés « occasionnellement » utiles ou carrément inefficaces. Les scandales sanitaires qui se succèdent, Mediator, Distilbène, Depakine, récemment Levothyrox, montrent la nocivité de certains.

Plus que les industries pétrochimique, agroalimentaire, de l'armement, du luxe, « l'industrie pharmaceutique est une pieuvre immensément riche. Elle a tellement d'argent qu'elle achète tout le monde », déclare Michèle Rivasi qui dénonce les liaisons dangereuses entre sphère publique et sphère privée, quand les ministres, notamment ceux de la Santé, sont issus de firmes pharmaceutiques et y retournent bien à l'abri « pour services rendus ». « Je vous l'assure, il y a une épidémie de conflits d'intérêts. Le système de santé français est complètement gangrené », assène la députée, chiffres en main.

 

L'industrie pharmaceutique finance 98 % de la formation des médecins, 90 % des publications médicales. Le différentiel entre prix de revient et prix de vente des médicaments explose. En France, les tarifs sont fixés par le CEPS (Comité économique des produits de la santé) et les laboratoires dans une opacité totale. Un patient français doit débourser 30 % de plus que ses voisins européens pour obtenir un générique. En trente ans, le coût de la médicamentation s'est envolé de 5 à 37 milliards d'euros.

 

Pour mettre un terme à toutes ces dérives, une réforme en profondeur de la politique du médicament s'impose. La députée propose des solutions. Avant tout, Michèle Rivasi demande à la Haute Autorité sur la transparence et la vie publique un contrôle strict sur les fonctionnaires et leurs conflits d'intérêts. Et aussi la création d'un comité d'experts indépendants pour évaluer les médicaments, la réorientation de la recherche vers les besoins réels thérapeutiques et non vers le profit exclusif, la licence obligatoire des laboratoires pharmaceutiques pour la fabrication des médicaments onéreux, le renforcement des cellules de pharmacovigilance, le versement de 0,1 centime par boîte de médicaments à un organisme d'études cliniques…

 

Calculs à l'appui, « il est possible de faire 10 milliards d'euros d'économies par an sans brader la qualité des soins et l'accès égal de tous aux traitements. Seule une réappropriation citoyenne de ce bien commun qu'est la santé permettra de susciter une véritable volonté politique de transformer le système ». Il y a urgence car il y a péril en la demeure.

R.A.

 

RIVASI MJC HERITAN3.jpg

RIVASI MJC HERITAN1.jpg

RIVASI MJC HERITAN4.jpg

RIVASI MJC HERITAN2.jpg

RIVASI MJC HERITAN7.jpg

RIVASI MJC HERITAN6.jpg

RIVASI MJC HERITAN5.jpg

Emmanuel Barbe à Mâcon : « Sauver jusqu'à 300 à 400 vies par an sur les routes de France grâce à la nouvelle loi »

EMMANUEL BARBE A MACON SECURITE ROURIERE2.jpg
Le délégué interministériel à la Sécurité routière était présent ce matin à Mâcon, en préfecture, pour porter la parole de l'Etat et faire oeuvre de pédagogie en matière de Sécurité routière. Il va dans tous les départements, 40 entre mars et juin. Un travail de conviction.

Saône-et-Loire : Les fraudes au travail, de plus en plus sophistiquées

inspection travail  (3).JPG
Les inspecteurs du travail constatent que les entreprises qui ne respectent pas la législation changent de stratégie : la dissimulation des heures de travail remplace le travail au noir.

MÂCON : Des enfants sensibilisés aux handicaps

SENSIBILISATION CLSH (3).jpg
Un après-midi à thème était proposé aux 6-10 ans du point enfants des Blanchettes, afin de les sensibiliser au handicap.

MÂCON : L’Association culturelle et touristique du Mâconnais (ACTM) est en plein essor !

AG ATCM 1.JPG
L'assemblée générale de l'ACTM s'est tenue ce jeudi après-midi dans les locaux de l'Académie de Mâcon.

MÂCON : La « marée populaire » promet de déferler dans les rues ce samedi

PREPA MAREE SOCIALE.jpg
Á Mâcon, comme partout en France, les forces sociales, syndicales, associatives et politiques se mobilisent pour construire et réussir ensemble un grand rendez-vous citoyen.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

MÂCON : 10 nouveaux baby-sitters assermentés par le PIJ

REMISE DIPLOME BS PIJ 2018.JPG
Stéphanie Grivot, animatrice du Point Information Jeunesse (PIJ), leur a remis ce mercredi après-midi les attestations de formation ainsi que les diplômes PSC1 (secourisme).

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate.

SAONE-ET-LOIRE : Journée de colère à Mâcon pour les fonctionnaires, la CFDT en 1ere ligne

manifestation fonction publique Mâcon mai 2018 (46).JPG
Plusieurs organisations syndicales des agents des services publics étaient dans la rue à Mâcon cet après-midi pour protester contre le projet de réforme de la fonction publique.

NECROLOGIE : Ranya est décédée

AMI RANYA.jpg
L'AMi 71 propose une collecte pour venir en aide à sa petite fille de 6 ans

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.

LUGNY : Les collégiens de « La Source » récompensés à un concours régional

LUGNY COLLEGE CONCOURS REGIONAL (2).jpg
Le concours régional annuel des mini-entreprises de Bourgogne s’est tenu ce 16 mai à Chalon-sur-Saône. Comme traditionnellement depuis 2013, le collège privé « La Source » de Lugny présentait son équipe de mini-entrepreneurs.

CHARNAY : Une soirée partenaires du Rallye des Vins de Mâcon à la cave coopérative

soiree-partenaires-rallye-des-vins-macon-2018- - 1.jpg
Vendredi soir, la cave coopérative de Charnay-lès-Mâcon a accueilli les organisateurs et partenaires du prochain Rallye des Vins de Mâcon qui se tiendra du 15 au 17 Juin 2018.

LYCÉE DUMAINE : Lors du projet féderateur annuel, les élèves approchent l'art sous toutes ses formes

projetfederateur-2018-lycee-dumaine-macon - 1.jpg
Le lycée Alexandre Dumaine a organisé pour la cinquième année de suite un projet fédérateur qui tourne cette année autour de la thématique « L’année des Arts ».

CHARNAY : Sandrine Martinet-Aurières, championne paralympique de judo, a rendu visite aux écoliers

MARTINET AURIERES CHAMPGRENON CHARNAY.jpg
Le Conseil communal des enfants de Charnay-les-Mâcon a sollicité la venue de Sandrine Martinet-Aurières, médaillée d’or aux jeux paralympiques d’été 2016 à Rio de Janeiro dans la catégorie des moins de 52 kg, face à l’Allemande Ramona Brussig, afin de sensibiliser les élèves sur le handicap et le sport.

LOGEMENT À MÂCON : L'Atelier 186 et la Faïencerie sur les rails

SEMA MACON PLAZA IMMO03.jpg
Monsieur le Maire Jean-Patrick Courtois et son adjoint à l'urbanisme Gérard Colon ont symboliquement posé la première pierre de deux projets de rénovation dans la ZAC Monnier, concession de la SEMA 71.