mercredi 24 janvier 2018

CIRQUE THEATRE MACON222 - 1.jpg . STVINCENT TOURNANTE STVERAN.jpg   atelier_decouverte_en_danse_MBA_20182.jpg  BONNE ANNEE 2018 MACON.jpg

Communiqué

Deux mois après l’arrivée retentissante d’un opérateur télécom dans le secteur bancaire et près d’un an depuis l’inauguration du mandat de mobilité censé raviver la concurrence, l’UFC-Que Choisir dévoile son enquête exclusive sur les tarifs bancaires 2018. Alors que pour la sixième année consécutive les frais ont progressé à un rythme supérieur à celui de l’inflation – le coût moyen d’un compte bancaire atteint 211 euros, en hausse de 2,2 % sur l’année – l’association invite les consommateurs, qui reçoivent actuellement leur récapitulatif de frais 2017, à jouer pleinement leur rôle d’arbitre du marché. Pour les aider à y voir plus clair sur ce secteur nébuleux, l’UFC-Que Choisir met en libre accès pour dix jours son comparateur bancaire indépendant.

 

 

Frais bancaires : 9 % d’augmentation depuis 2013

 

Atteignant 211 euros au 1er janvier 2018, en hausse de 2,2 % sur l’année, le coût moyen d’un compte bancaire a progressé depuis 2013 trois fois plus rapidement que l’inflation (9 % contre 3 %). Cette année notre étude des brochures tarifaires de 22 établissements bancaires représentatifs1 montre que ce phénomène concerne aussi bien les consommateurs équipés de packages, dont le prix de l’offre classique a bondi de 2,5 % en 2018, que les prestations facturées au détail. Pour ces dernières, les hausses de tarifs sont encore plus significatives puisque le coût des cartes internationales à débit immédiat a progressé de 2 % alors que celui des services réalisés en agence a littéralement flambé (17 % pour l’initialisation d’un virement, 11 % pour la remise d’un chéquier). A ce rythme et au regard du coup d’accélérateur porté sur les fermetures d’agences, les banques traditionnelles ressembleront bientôt à leurs concurrentes en ligne, les tarifs en plus !

 

 

 

 

Changer de banque : jusqu’à 400 euros d’économies possibles pour les habitués du découvert

 

Parmi l’ensemble des profils analysés par notre étude, les écarts de tarifs entre les banques sont considérables. Ils varient de 1 à 6 pour le profil haut de gamme / senior, de 1 à 17 pour un actif / utilisation standard du compte et de 1 à 10 pour un usage intensif, notamment en cas de dépassement du découvert autorisé. En moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d’économies, un actif 168 euros et un familier du dépassement de découvert pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace.

 

Alors que plus de la moitié des consommateurs, tous revenus confondus, dépassent au moins une fois dans l’année leur autorisation de découvert2, les plus coutumiers de cette pratique pourraient économiser jusqu’à 400 euros en optant pour une banque en ligne. En effet, les commissions d’intervention ainsi que les agios, qui représentent pour eux les deux tiers du coût du compte bancaire, y sont plus de 6 fois moins chers que chez les établissements de réseau. Pour les consommateurs qui souhaitent disposer d’une agence physique ou qui ne remplissent pas les conditions exigées par certaines banques en ligne pour ouvrir un compte, faire jouer la concurrence peut également rapporter jusqu’à 200 euros de gains de pouvoir d’achat.

 

 

Dépassement du découvert autorisé, les bons réflexes pour réaliser de concrètes économies

 

Plusieurs solutions permettent aux consommateurs fréquemment en dépassement de découvert autorisé de réaliser de substantielles économies. Dans un premier temps, négocier le montant de cette facilité de caisse constitue la méthode la plus rapide et efficace. Elle permet, avec l’accord de sa banque, d’économiser, en moyenne, 17 % du montant de ces frais, soit environ 70 euros par an. Dans un second temps, les consommateurs peuvent également solliciter une remise totale ou partielle de leurs frais bancaires notamment lorsque leur situation financière s’est dégradée durant l’année. A ce titre, les établissements bancaires se sont engagés à examiner dans les meilleurs délais et de façon personnalisée ces sollicitations.

 

Enfin, les consommateurs qui subissent de façon répétée des irrégularités de fonctionnement sur leur compte peuvent bénéficier de l’« offre spécifique ». Peu mise en avant par les établissements bancaires, seulement 10 % des consommateurs visés par ce dispositif en bénéficient3, cette dernière est facturée à un prix maximum de 36 euros par an et prévoit un plafonnement réduit des commissions d’interventions (4 euros par opération dans la limite de 20 euros par mois). Moins chères que certaines néo-banques qui ciblent les publics fragiles, cette solution offre une gamme de services plus riche qui inclut notamment la disposition de deux chèques de banque tous les mois.

 

Convaincue que ces nouveaux excès tarifaires sont rendus possibles par les entraves mises par les établissements à la mobilité bancaire, l’UFC-Que Choisir, soucieuse de garantir aux consommateurs une information pertinente et une réelle concurrence sur le secteur bancaire :

  • Encourage les consommateurs à consulter leur récapitulatif annuel de frais bancaires 2017 pour connaître le montant des frais qu’ils ont réellement payés l’an dernier ;

  • Invite les consommateurs à utiliser son comparateur bancaire indépendant, en accès libre pendant 10 jours, afin de prendre conscience des gains de pouvoir d’achat qu’ils peuvent réaliser ;

  • Demande aux pouvoirs publics :

        • La gratuité du transfert des comptes d’épargne réglementés (CEL, PEL) et le plafonnement des frais de transferts des PEA ;

        • L’interdiction de l’obligation de domiciliation des revenus dans le cadre du crédit immobilier ;

        • D’avancer sans délai vers un système de portabilité du compte bancaire.

     

 

1 Etude des brochures tarifaires des établissements bancaires jugés « particulièrement représentatifs de la diversité des offres et de la concentration du marché » par le CCSF notamment parce qu’ils disposent de 53 % de parts de marché sur le secteur.

2 Etude Panorabanque, Les Français et le découvert bancaire, 2017.

 Ça vient d'arriver !

SAONE-ET-LOIRE : La Chambre de Commerce et Industrie met le paquet sur la formation professionnelle

formations CCI 71.jpg
Plus de 300 places sont disponibles dans 20 formations en alternance post-bac pour cette année à la CCI 71.

MÂCON : Des collégiens mâconnais et allemands exposent à l’espace Carnot

affiches franco-allemandes (22).JPG
C’est une exposition d’affiches, inédite et éphémère, réalisée suite aux échanges scolaires entre Mâcon et la ville allemande Neustadt que les élus locaux ont inauguré lundi soir, en présence des élèves, des parents et des professeurs.

EXPRESSION CITOYENNE - Center parcs du Rousset : SCA dénonce "des déclassements de terrains arbitraires"

En 2014, la DREAL Bourgogne et la Préfecture 71 ont arbitrairement fait déclasser les terrains convoités par Pierre et Vacances en vue de l’implantation du Center Parcs du Rousset.

JUDO : Tous les résultats du inter-régional à Mâcon

RESULTATS TOURNOI JUDO MACON (3).jpg
macon-infos vous livre les résultats du tournoi du Judo Mâcon Club qui s’est déroulé ce week-end au Cosec St Exupéry.

VOLLEY-BALL (N2) : Quelle frustration pour les Mâconnais !

volley Mâcon-Marseille (205).JPG
L’équipe masculine de Volley Club Mâconnais a concédé une nouvelle défaite à domicile contre « Marseille Volley 13 », suite à une rencontre sportive très équilibrée.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : « Le numérique pour tous » : la Région, territoire d’expérimentation

NUMERIQUE POUR TOUS BFC.jpg
Plus de 100 participants impliqués dans la « médiation et l’inclusion numériques » (fablabs, tiers-lieux, collectivités, syndicats mixtes, associations, réseaux d’accompagnement, services déconcentrés de l’État…) se sont réunis à la Maison Régionale de l’Innovation à l’initiative de l’Agence du numérique, de la Préfecture de Région et du Conseil Régional.

MÂCON ET SA RÉGION : Le club d’entreprises du Mâconnais cherche un second souffle

DSC_1031.JPG
Fort d’environ 25 ans d’existence, ce club connaît actuellement une érosion de ses effectifs. Le Bureau réfléchit à des solutions pour remobiliser les « troupes ».

MÂCON ET SA RÉGION : 2018, une année pour faire renaître le mouvement Attac dans la région (Photos et vidéos)

attac AG (14).JPG
Des solutions pour relancer le mouvement altermondialiste et contre les dérives de la grande finance en Saône-et-Loire ont été approuvées lors de l’assemblée générale du collectif Attac de Mâcon.

MÂCON : Les syndicats dénoncent l'épuisement du personnel des EHPAD

personnel EHPAD Mâcon (7).JPG
Ce samedi, aux abords du marché de l'esplanade Lamartine, les représentantes syndicales CGT ont fait part à la population de la situation difficile des aide-soignant(e)s des résidences de séniors de l’hôpital de Mâcon.

MACONNAIS : Encore une année riche en projets pour l’unité locale de la Croix Rouge

AG_Croix_Rouge_Mâcon_19012018_0001.jpg
Ce vendredi 19 janvier 2018, les adhérents de la Croix Rouge Française du Mâconnais et Tournugeois se sont réunis pour leur assemblée générale informative.

TRIBUNAL DE MACON : Dealer à La Chanaye pour rembourser une dette qui va lui coûter encore plus cher

Cocaine.jpg
Deux hommes comparaissaient ce vendredi après-midi devant le tribunal de grande instance pour détention, cession, transport et usage de produits stupéfiants (cocaïne et cannabis) en Saône-et-Loire et dans l’Ain. Interpellés le 13 décembre, ces messieurs avaient demandé un renvoi pour préparer leur défense.

TRIBUNAL DE MACON - Violence conjugale : « Ma femme est parfaite »… pourtant il l’a frappée !

VIOLENCES CONJUGALES MACON DEC2017.jpg
Le 16 janvier, la police de Mâcon est appelée au secours d’une femme et ses deux enfants réfugiés chez un fleuriste.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : 214 millions d'euros d'aides régionales

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente ce vendredi. Les élus régionaux ont examiné 94 rapports pour un montant global de 214 millions d’euros. Au cœur des priorités : la culture et la fraternité, l’emploi et la formation, mais aussi l’environnement.

LOGEMENT SOCIAL : Bilan et perpectives à MÂCONhabitat à l'occasion des voeux au personnel

VOEUX MACON HABITAT (6).JPG
La traditionnelle cérémonie des vœux a été l’occasion de faire le bilan et de dresser les perspectives mais aussi de mettre à l’honneur certains personnels.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : De bons voeux et des médailles

VOEUX 2018 MBA - 14.jpg
La cérémonie des voeux du président Jean-Patrick Courtois s’est déroulée ce jeudi soir à la salle des fêtes de Sancé. 8 personnes ont reçu la médaille du travail honorant leur ancienneté ; un départ à la retraite a été salué.

SAONE-ET-LOIRE : Vitaris annonce le déploiement de sa marque Libr’Alerte sur le département

Pouvoir contribuer à maintenir à domicile des personnes âgées ou handicapées, leur apporter une écoute et une assistance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 - voilà le pari relevé par Vitaris, entreprise de Saône et Loire depuis 30 ans déjà.

TRIBUNAL DE COMMERCE DE MACON : La souffrance du chef d'entreprise largement évoquée en audience de rentrée

TRIBUNAL COMMERCE MACON 20182.jpg
En terme de santé économique, les chiffres 2017 ont parlé ce matin au cours de l'audience solennelle de rentrée, qui fut marquée par une large évocation de la souffrance du chef d'entreprise en difficulté. Les chiffres de l'activités du tribunal et les extraits de l'intervention de Christine Savarzeix.

SAÔNE-ET-LOIRE : 2018, l’année des grands chantiers pour le syndicat départemental de l'énergie

voeux SYDESL 71 (27).JPG
Fabien Genet, Président du SYDESL 71, a fait part de projets ambitieux pour l’année à venir lors des vœux aux collaborateurs et partenaires.