lundi 22 octobre 2018

telephone-au-volant.jpg

Alors que le gouvernement vient d’annoncer des mesures drastiques contre l’utilisation du téléphone au volant, une étude révèle l’ampleur et la nature de l’utilisation des smartphones par les conducteurs français.

 

 

Communiqué de presse

La généralisation des smartphones a entraîné une explosion de l'usage du téléphone sur la route. Tenu à la main, en roulant ou dans les bouchons... Il est omniprésent, chez les conducteurs français. Selon les résultats du baromètre* « Usages du Smartphone au Volant » publiés ce jour par la Fondation MAIF et l’IFSTTAR (Institut Français des Sciences & Technologies, des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux), 43% des conducteurs utiliserait son téléphone en conduisant. Même s’ils sont nombreux à en faire usage, les conducteurs ont tout de même conscience de la dangerosité que représente le mobile.

L’usage du téléphone se banalise au volant

Le smartphone nous suit partout y compris au volant. Véritable compagnon de voyage, il tend à remplacer la plupart des accessoires & options à bord : GPS, lecteur de musique, accès internet... plus de la moitié des conducteurs de moins de 34 ans utilisent leur téléphone au volant, et les utilisateurs fréquents sont 2 à 3 fois plus nombreux que les occasionnels en fonction des tranches d’âge.
En dehors des conversations (39% des conducteurs reçoivent et passent des appels), les autres usages augmentent : 30% écrivent ou lisent des SMS et messageries instantanées, 13% lisent ou répondent à leurs emails et près de 30% utilisent leur smartphone en GPS (contre 22% en 2016). Les réseaux sociaux, faisant dorénavant partie intégrante de notre quotidien, sont également de plus en plus présents au volant : 9% des conducteurs les consultent ou publient des posts en roulant et parmi eux, les 18-25 ans sont près de 20% à les utiliser occasionnellement ou fréquemment. 17% des conducteurs reçoivent des messages comportant texte et image ou vidéo, 8% en envoient.
Si le téléphone utilisé au volant est d’abord jugé utile par l'ensemble des conducteurs, son côté envahissant et stressant est également pointé. Le côté distrayant n’apparaît qu’en dernière position.

Des utilisateurs conscients des risques et des usages favorisant la sécurité qui progressent

Même s’ils sont nombreux à l’utiliser, les conducteurs semblent plutôt conscients de la dangerosité de l’usage du téléphone au volant : la réception et l’envoi de messages écrits restent notamment associés à une très forte prise de risque.
Les conducteurs sont de plus en plus nombreux à ne plus tenir leur téléphone en mains pendant les conversations : ils sont 67% à avoir déjà utilisé un système mains-libres ou la commande vocale contre 60% en 2016.
Cependant, encore près de la moitié (47%) des conducteurs qui reçoivent des messages les lisent en tenant le téléphone à la main, au moins de temps en temps. 59% des conducteurs qui envoient des messages, les écrivent en tenant le téléphone à la main, au moins de temps en temps.
Marie-Pierre Bruyas, chercheur à l’IFSTTAR, explique : « Les usages du smartphone au volant sont de plus en plus complexes et multiplient les sollicitations auxquelles les conducteurs ne peuvent pas toujours résister. Réalisées manuellement, ces opérations monopolisent l’attention du conducteur, détournent son regard de la route et interfèrent avec la tenue du volant. Ce qui augmente très fortement le risque d’accident. Dans ce contexte, on ne peut que regretter la sous-utilisation des mains-libres, des interactions vocales et la méconnaissance qu’ont les conducteurs des applications permettant une conduite plus sécuritaire telles que le « Mode conduite ».
Marc Rigolot, Directeur Général de la Fondation MAIF poursuit : « Nous observons deux évolutions majeures : les systèmes permettant de contrôler le smartphone via le véhicule et les comportements digitaux des personnes changent nos habitudes de conduite. Il faut les mesurer pour adapter la prévention des risques d'accidents ».

 

Ceux qui roulent le plus sont encore plus accros aux smartphones : L’étude montre que plus les kilomètres augmentent (au-delà de 35000kms parcourus / an), plus les conducteurs utilisent leur smartphone : les professionnels sont près de 60% à s’en servir quotidiennement mais 79% à effectuer leurs conversations & messages en mains-libres.
Mieux équipés que les particuliers, ils utilisent davantage leurs kits Bluetooth ou les commandes vocales de leur téléphone : les messages sont plus souvent écoutés et dictés que lus et écrits. La pratique des emails se développe nettement selon le profil du conducteur : souvent pour des motifs professionnels, elle reste l’apanage de ceux qui roulent le plus.


* Etude réalisée du 16 juin au 13 juillet 2017 par l’IFSTTAR grâce au financement de la Fondation MAIF sur un échantillon représentatif de la population française de 2671 personnes.

Photo d’accueil : © www.phonandroid.com

TRIBUNAL DE MÂCON : A 54 ans, rangé, une vieille dette de stup le rattrape

DROGUE TRIBUNAL MACON.jpg
Cet après-midi, Eric, 54 ans, comparaissait devant le tribunal de Mâcon pour acquisition, détention, cession de produits stupéfiants, le tout en récidive. Egalement usage illicite.

ST-LEGER-SOUS-LA-BUSSIÈRE : Le silo de la menuiserie Laffay brûle

FEU TRAMAYES MENUISERIE LAFFAY - 4.jpg
Ce mardi après midi, peu après 17h, le silo de sciure de bois de la menuiserie Laffay a pris feu.

MÂCON ET SA RÉGION : La nuit de la glisse sur les routes ?...

Deux accidents de la route sont survenus cette nuit bien arrosée.

TRIBUNAL DE MÂCON : À quatre pour une expédition punitive, dont une mineure !

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Il ne s’agissait pas d’une histoire de drogue mais d’un banal règlement de compte ce 20 août sur le bord de Saône, à hauteur de Varennes-les-Mâcon.

MÂCON : Un véhicule finit en Saône en fin de matinée

google earth capture.jpg
Le conducteur a été sauvé par deux policiers qui ont plongé.

SAONE-ET-LOIRE : Deux morts, dont un adolescent, sur la RCEA, à hauteur de Charolles

Une violente collision entre un bus et une voiture ce mercredi matin tôt, à hauteur de Charolles, a fait deux morts : une femme et un adolescent. ACTUALISÉ : La préfecture communique sur ce drame de la route en Saône-et-Loire.

AUTOROUTE A6 : Un poids-lourd en feu à hauteur de La Chapelle-de-Guinchay

FEU POIDSLOURD LACHAPELLEGUINCHAY A6 - 6.jpg
ACTUALISÉ : 8 km de bouchons étaient annoncés dans les deux sens. L'accès à l'autoroute par Mâcon-Sud a été fermé. A VOIR AUSSI : Notre vidéo

PONT-DE-VAUX : Un blessé grave dans une violente collision au niveau du pont de Fleurville

ACCIDENT PONTDEVAUX - 25.jpg
Dimanche en fin d'après midi, les sapeurs-pompiers sont intervenus au pont de Fleurville où une collision venait d'avoir lieu. ACTUALISÉ MARDI Á 11H : Le pronostic vital du chauffard n’est pas engagé.

TRIBUNAL DE MACON : L'impossible amour entre une ancienne prostituée et son compagnon

VIOLENCE CONJUGALE MACON.jpg
La brève histoire d’un couple, pourrie par la consommation d’alcool et la violence, s’est achevée ce vendredi au tribunal de Mâcon lors d’une comparution immédiate.

MÂCON : A qui appartiennent ces restes de bœuf ?!...

Incivilites_boeuf_Macon_240818 (2).JPG
Suite à l'appel d'un riverain ce jeudi vers 16h, la Police municipale de Mâcon s'est déplacée Chemin de la Lye à La Chanaye, afin de constater un dépôt de bœuf dépecé, et jeté dans le fossé en bordure de route, près d'habitations.

FINLANDE : Contrôle d'alcoolémie positif pour le pilote de ligne !

Alors qu'il devait prendre les commandes du vol Helsinki-Rome, un pilote de la compagnie Finnair a été contrôlé avec 1,5 g d'alcool par litre de sang.

INDONÉSIE : Un nouveau tremblement de terre frappe l'île de Lombok

Deux semaines après un séisme qui a fait au moins 480 morts, l'île indonésienne de Lombok est de nouveau touchée par un séisme de magnitude 6,9.

SAÔNE-ET-LOIRE - RCEA : Deux blessés dans une collision entre un poids-lourd et une voiture

CLERMAIN RCEA AOUT2018.jpg
L'accident s'est produit à hauteur de Clermain ce début d'après-midi. La poids lourd a fini sa course en contre-bas.