C’est ce qui ressort d’une note statistique de la Direction régionale de l’Insee qui étudie les variations entre 2010 et 2015.

Le phénomène d’étalement urbain à la périphérie des grandes villes se poursuit. Il se traduit par une évolution démographique plus favorable des communautés d’agglomération que de leurs villes-centres. Ainsi, alors que Mâcon perd des habitants, la communauté d’agglomération (MBA) en gagne.

Plus précisément, la population mâconnaise passe de 34 040 à 33 236 habitants sur la période 2010-2015 (soit une baisse de 804 habitants – 0,5 %).

Á l’inverse, l’ensemble des 39 communes de « Mâconnais Beaujolais Agglomération » (MBA) compte, en 2015, 76 451 habitants soit une hausse de 971 personnes en cinq ans (+ 0,3 %).