rénovation danse conservatoire Mâcon (27).JPG

Les professeurs et les élèves qui étudient la danse au conservatoire de Mâcon ont désormais des conditions de travail idéales grâce aux travaux de modernisations des locaux situés à l’intérieur du théâtre.

Il s’agit principalement des deux studios de pratique, des vestiaires, des sanitaires et de l’aménagement de l’accès aux personnes à mobilité réduite qui ont été tous remises aux normes. Le coût des travaux a été de 360 000 euros, investis par l’intercommunalité du Mâconnais Beaujolais (collectivité de rattachement du conservatoire), avec l’aide de l’Etat pour 60 200 euros et 17 700 euros du Conseil départemental.

L’inauguration de ces travaux a été faire en présence des élus de Mâconnais Beaujolais Agglomération, de l’équipe du Conservatoire Edgar Varèse, des financeurs et des responsables qui ont conçu et réalisé les travaux.

« Nous avons la chance d’avoir ce bâtiment et un personnel hautement qualifié pour les 850 élèves. Nous avons déjà investi près de 2 millions d’euros dans les travaux de rénovation pour le bâtiment central du conservatoire, et nous allons continuer. Car le développement culturel et sportif sont importants pour l’attractivité économique de notre territoire » a expliqué Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et président de la MBA.

« Ce bâtiment a été fait avec des technologies de l’époque qui ne correspondent plus aux normes. Les travaux de rénovation étaient donc nécessaires et j’espère que, prochainement, nous pourrons refaire l’ensemble des fenêtres du bâtiment, car il s’agit ainsi de faire des économies d’énergie considérables et d’obtenir un confort phonique supérieur », a complété le président.

Pour Hervé Reynaud, vice-président du Conseil départemental en charge de la culture et vice-président MBA, « les effectifs du conservatoire ont considérablement augmenté en danse, plus de 40% sur deux ans, ce qui est une augmentation tout à fait importante et qui justifie également ces travaux. »

« On avait de vrais problèmes thermiques. Dans la foulée, le traitement acoustique s’imposait pour les studios et l’accessibilité pour personnes à mobilité réduite que nous n’avions pas. Il y avait un problème d’installations qui est désormais reglé. Nous avons remis des pianos à queue, une installation vidéo et de sonorisation HiFi. Maintenant, nous avons des conditions idéales » a déclaré à son tour Eric Geneste, directeur du Conservatoire de musique et de danse.

Celui-ci a dévoilé que ce sont aujourd'hui 250 danseurs qui se partagent entre la danse contemporaine et la danse classique, avec en périphérie le hip hop et toutes les classes d’éveil. Des diplômes professionnalisant pour la danse contemporaine sont également en préparation.

Cristian Todea

 

rénovation danse conservatoire Mâcon (8).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (5).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (38).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (13).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (50).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (47).JPG

Jean-Patrick Courtois, Hervé Reynaud et Eric Geneste

rénovation danse conservatoire Mâcon (55).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (3).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (4).JPG

rénovation danse conservatoire Mâcon (2).JPG