dimanche 7 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

En présence de la moitié de son équipe municipale, Monsieur le Maire et ses adjoints ont présenté leur bilan de mi-mandat. Ce fut un exposé très clair mais hélas, une fois de plus, un exercice de communication ! Pour faciliter la compréhension des enjeux, BVC2020 complète cette présentation.

Nous ne pouvons qu’apprécier la présentation des aspects pratiques de vie, avec ses récents succès (tel que le marché nocturne) ou futurs (championnat national de pétanque), ou encore les efforts déployés en faveur de la petite enfance.

Le volet financier soulève plus de commentaires. Certes, les chiffres présentés donnaient plus ou moins la photographie de l’instant présent, mais les Charnaysiens auraient souhaité voir une projection sur l’avenir, car sans cela, tout l’exercice donne l’impression de préparer les esprits à une hausse massive des impôts, et à une paralysie des investissements.

  • Comment préparons-nous la baisse successive des dotations de l'Etat ?
  • Comment allons-nous absorber l'exonération de la taxe d'habitation ?

Ces sous-entendus sont dangereux pour les finances de notre commune, Monsieur le Maire. Un investissement bien préparé permet de créer de la valeur ajoutée, alors qu’augmenter la pression fiscale provoquera un effet boule de neige sur les taux d’imposition. Il faut donc utiliser des leviers financiers autres que ceux que vous préconisez, non exploité actuellement dans notre commune, qui éviteraient les coupes budgétaires sombres dans les services, et le résultat négatif de notre épargne nette.

Sur le plan de la vie communale, il faut reparler des associations. Leur contribution financière aux économies demandées est considérable ! De 2015 à 2016, les subventions ont diminué de 50 000€, soit plus de 20% du budget qui leur est attribué. L’évolution a été la même entre 2014 et 2015. Un tel effort financier doit être accompagné d’une relation de confiance avec les associations, car leur rôle est très important dans le dynamisme de Charnay !

Citons par exemple une meilleure prise en charge des demandes de déplacement de matériel.

A ce titre, nous devons également parler du « Comité des têtes blanches », une association qui se bat pour apporter un peu de convivialité à nos ainés et qui, à plusieurs reprises, vous a alerté sur la diminution des bénévoles. Des solutions existent, tel que confier cette mission à un CCAS, mais aucune réponse n’a été donnée aux questions posées lors du dernier conseil municipal.

Il est parfois possible de prendre la décision du courage alors que tous vos instincts se rebellent contre elle. « Michael G. CONEY »

BVC2020, ses membres mais aussi une grande partie des Charnaysiens souhaitent que la présentation faite en réunion publique soit suivie de décisions stratégiques et d’actions qui contribueront à créer de la « Richesse » pour notre commune.

 

RP FD pour BIEN VIVRE A CHARNAY 2020

 

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.