mercredi 24 janvier 2018

Communiqué de l'UMCR 71

L’après-Congrès des Maires 2017…

l’Administration de l'Etat va-t-elle appliquer

ce que le Président de la République a annoncé ?

 

Les Maires ruraux prennent acte des déclarations du Président de la République, qui a reconnu devant les Maires de France des erreurs de méthodes à l’occasion de la première étape de la Conférence Nationale des Territoires (CNT). En plein été, la suppression de crédits (DETR) et la réduction du nombre de contrats aidés quelques jours à peine avant la rentrée… avaient marqué les esprits très négativement.

 

Le discours du 23 novembre se révèle novateur en ce sens qu'il impose à l’Etat de changer de méthode, comme il demande aux élus de tous les territoires de se mobiliser pour accompagner le changement nécessaire au pays. Le Président de la République manifeste une volonté d’écoute et réitère un renouveau quant à la méthode pratiquée afin de travailler en plus grande confiance, concertation et souplesse avec les collectivités. En effet, le développement des territoires ruraux à travers l’action des communes passe par le respect et l'encouragement de la capacité à agir des élus. Moyens financiers équivalents entre ruraux et urbains, simplification des normes, possibilité d'expérimentation, desserrement des contraintes, considération et confiance envers les élus… sont attendus.

 

Nous demandons à ce que les termes des conventions liant les collectivités et l'Etat soient écrits à deux mains, et non le résultat d’une approche imposée par l’Administration. Nous retenons aussi que le Président fait sienne l'idée que tout le monde ne soit pas identiquement formaté, en termes de lois, de normes et de règlements. C’est l’annonce d’un coup d’arrêt à la prolifération normative coûteuse et parfois inadaptée ; ce serait, si cela se confirme, un changement d'esprit par rapport à la funeste Loi Notre, caricature d’une loi inapplicable en nombreux points et dogmatique, faisant fi de la diversité caractéristique des territoires. Dogmatisme parfaitement illustré par le transfert obligatoire de la compétence Eau et Assainissement. Nous considérons que tout transfert obligatoire de compétence au détriment de la commune sera définitivement préjudiciable à la relation de confiance que les élus ruraux appellent de leurs vœux.

 

La question est désormais de savoir comment les Administrations vont appliquer les orientations présidentielles. La relation entre les Maires et les Préfets ne peut être de l'ordre de la subordination. Au plan national, il ne serait pas acceptable que certaines sphères de l’Etat continuent à dérouler leurs idées technocratiques par-delà les alternances politiques. Ne faudrait-il pas d’ailleurs mieux former les hauts fonctionnaires ? Dans cet ordre d’idées, l’U.M.C.R. 71 proposera au préfet que les stagiaires E.N.A, qui sont régulièrement accueillis en Préfecture, puissent passer 15 jours dans les communes rurales pour observer le terrain et le fonctionnement sobre de ces collectivités.

 

 

L'U.M.C.R. 71 réaffirme sa conviction de la nécessité d'un climat de dialogue et de confiance, que seuls le respect de la parole donnée et les actes seront en mesure de garantir.

 

Jean-François et le bureau de l'UMCR 71

EXPRESSION CITOYENNE - Center parcs du Rousset : SCA dénonce "des déclassements de terrains arbitraires"

En 2014, la DREAL Bourgogne et la Préfecture 71 ont arbitrairement fait déclasser les terrains convoités par Pierre et Vacances en vue de l’implantation du Center Parcs du Rousset.

POLITIQUE : Pour Nadine Morano, "y'a un seul problème en France... c'est l'islamisme radical"

MORANO LR CHALON.jpg
Les propos de l'euro-députée ont détoné, comme à son habitude.

SAONE-ET-LOIRE : Le développement durable a fait débat à l'assemblée départementale

DD AU CD.jpg
Violaine Gillet pour le PS a interpellé la majorité sur les enjeux et a offert un pins au Président Accary. Il lui a répondu avec des exemples concrets.

POLITIQUE - Anthony Vadot : "On maintient le même rythme d’investissements que les années précédentes"

VADOT CD71.jpg
Le vice-président du conseil départemental en charge des finances présente les grandes lignes du budget 2018 de la Saône-et-Loire. Il répond à l’opposition socialiste.

EXPRESSION POLITIQUE : "Jérusalem, Force doit rester au droit !"

Une manifestation pro-palestinienne aura lieu samedi à Mâcon

POLITIQUE : Laurent Wauquier élu président des Républicains

LW LR2 - 1.jpg
Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été élu haut la main dès le 1er tour avec près de 75% des voix. Les réactions de Marie Mercier et du MoDem 71.

POLITIQUE - Conseil régional : «Dufay – Sauvadet – Montel», il fallait bien que ça pète un jour…

CR BFC DUFAY SAUVADET MONTEL.jpg
Retour en 10 actes sur un épilogue fracassant, avec un reportage photos exclusif.

CONSEIL REGIONAL : Quand Sophie Montel (ex-FN) fait exploser les débats

bourgogne-franche-comte-quand-sophie-montel-fait-exploser-les-debats-au-conseil-regional-NOV.jpg
On dit que les voyages forment la jeunesse. Ils peuvent aussi conduire à la formation d’un tsunami. Car c’est bien un tsunami qui s’est soulevé dans l’hémicycle de la communauté d’agglomération de Montbéliard, où le Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté tenait, ce vendredi, une session décentralisée.

POLITIQUE : Maël de Calan en réunion publique jeudi soir à Châtenoy le Royal

MAELDECALANEN71.jpg
Il est candidat à la présidence du parti Les Républicains.

POLITIQUE : Le Front de Gauche de Mâcon dénonce "des manquements sur les dossiers du chauffage urbain et de l'aménagement du centre-ville"

front-de-gauche-macon-chauffage-urbain-amenagement-centre-ville.jpg
« Je n'ai pas la solution à tous les problèmes, mais sur beaucoup de points, il n'y a même pas de discussion au sein du conseil municipal » a dénoncé Eve Comtet-Sorabella, conseillère municipale Front de Gauche au cours d'une conférence de presse.

POILITIQUE : Le député Benjamin Dirx défend la politique gouvernementale auprès des maires

LETTRE AUX ELUS BENJAMIN DIRX - 1.jpg
C'est par lettre adressée au maires et aux présidents d'intercommunalité que le député s'est adressé ce jeudi 2 novembre. macon-infos publie l'intégralité de ce courrier. Benjamin Dirx évoque les ordonnances renforçant le dialogue social dans les entreprises, la loi de finances 2018 etc.