jeudi 26 avril 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

Communiqué de l'UMCR 71

L’après-Congrès des Maires 2017…

l’Administration de l'Etat va-t-elle appliquer

ce que le Président de la République a annoncé ?

 

Les Maires ruraux prennent acte des déclarations du Président de la République, qui a reconnu devant les Maires de France des erreurs de méthodes à l’occasion de la première étape de la Conférence Nationale des Territoires (CNT). En plein été, la suppression de crédits (DETR) et la réduction du nombre de contrats aidés quelques jours à peine avant la rentrée… avaient marqué les esprits très négativement.

 

Le discours du 23 novembre se révèle novateur en ce sens qu'il impose à l’Etat de changer de méthode, comme il demande aux élus de tous les territoires de se mobiliser pour accompagner le changement nécessaire au pays. Le Président de la République manifeste une volonté d’écoute et réitère un renouveau quant à la méthode pratiquée afin de travailler en plus grande confiance, concertation et souplesse avec les collectivités. En effet, le développement des territoires ruraux à travers l’action des communes passe par le respect et l'encouragement de la capacité à agir des élus. Moyens financiers équivalents entre ruraux et urbains, simplification des normes, possibilité d'expérimentation, desserrement des contraintes, considération et confiance envers les élus… sont attendus.

 

Nous demandons à ce que les termes des conventions liant les collectivités et l'Etat soient écrits à deux mains, et non le résultat d’une approche imposée par l’Administration. Nous retenons aussi que le Président fait sienne l'idée que tout le monde ne soit pas identiquement formaté, en termes de lois, de normes et de règlements. C’est l’annonce d’un coup d’arrêt à la prolifération normative coûteuse et parfois inadaptée ; ce serait, si cela se confirme, un changement d'esprit par rapport à la funeste Loi Notre, caricature d’une loi inapplicable en nombreux points et dogmatique, faisant fi de la diversité caractéristique des territoires. Dogmatisme parfaitement illustré par le transfert obligatoire de la compétence Eau et Assainissement. Nous considérons que tout transfert obligatoire de compétence au détriment de la commune sera définitivement préjudiciable à la relation de confiance que les élus ruraux appellent de leurs vœux.

 

La question est désormais de savoir comment les Administrations vont appliquer les orientations présidentielles. La relation entre les Maires et les Préfets ne peut être de l'ordre de la subordination. Au plan national, il ne serait pas acceptable que certaines sphères de l’Etat continuent à dérouler leurs idées technocratiques par-delà les alternances politiques. Ne faudrait-il pas d’ailleurs mieux former les hauts fonctionnaires ? Dans cet ordre d’idées, l’U.M.C.R. 71 proposera au préfet que les stagiaires E.N.A, qui sont régulièrement accueillis en Préfecture, puissent passer 15 jours dans les communes rurales pour observer le terrain et le fonctionnement sobre de ces collectivités.

 

 

L'U.M.C.R. 71 réaffirme sa conviction de la nécessité d'un climat de dialogue et de confiance, que seuls le respect de la parole donnée et les actes seront en mesure de garantir.

 

Jean-François et le bureau de l'UMCR 71

POLITIQUE : L’opposition municipale socialiste de Mâcon propose un PLU unique au niveau de l’agglomération

Untitled10.jpg
Lors d’une conférence de presse, Stéphane Guiguet et Catherine N’Diaye, élus PS au conseil municipal de Mâcon, ont délivré leur vision sur le futur plan local d’urbanisme de la ville.

POLITIQUE LOCALE : L'ancien Premier adjoint de la Ville de Mâcon aimerait un débat sur la fusion de Mâcon et Charnay

Bernard Chevallier a envoyé une lettre au maire de Charnay en début de mois pour demander l'ouverture du débat. macon-infos vous en propose la lecture.

POLITIQUE : Le Collectif "Alternatives Sociales et Citoyennes" maintient en vie le mouvement de gauche à Mâcon

collectif alternatives sociales et citoyennes Mâcon (4).JPG
Nouveau départ symbolique du collectif citoyen CASC, sur le parvis de la gare SNCF de Mâcon Ville, lors d’une réunion de bilan.

EXPRESSION POLITIQUE : "Une de plus en moins !"

Adrien Beaudet se lâche après la démission de Martine Goyat du conseil municipal de Charnay...

POLITIQUE : Julien Odoul intègre le bureau national du Front National

FN BFC.jpg
Le président du groupe Front National à la Région interviendra dans ce bureau restreint, dont les membres ont été directement choisis par Marine Le Pen.

POLITIQUE : La communauté Franco-Turque défend l'opération anti-terroriste "Rameau d'olivier"

Un communiqué a été signé par 352 associations franco-turque, dont l'association culturelle turque de Mâcon.

MIGRANTS : Un déni d’humanité

Une cinquantaine de personnes se sont réunies ce matin pour le Cercle du silence mensuel de Mâcon sur l'Esplanade Lamartine. Auparavant les membres du collectif Monnier avaient distribués sur le marché un tract dont mâcon infos vous livre le contenu.

POLITIQUE : "France is back" lance le député Benjamin Dirx (LREM) lors de ses premiers voeux

DEPUTE BENJAMIN DIRX - 6.jpg
Élu en juin dernier Député de la première circonscription de Saône-et-Loire, Benjamin Dirx a présenté ses vœux jeudi soir à l’Hôtel Senecé, siège de l’Académie de Mâcon.