mercredi 18 septembre 2019
  • TRANSDEV TREMA JTP2019.jpg
  • SALON ESSENTIEL CHARNAY 2019.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg

1.jpg

 groupe-de-guache-71-EHPAD.jpg

Communiqué


La qualité de l’accueil des personnes âgées en établissement et les conditions de travail des personnels qui y travaillent est un sujet essentiel et préoccupant.

Depuis quelques mois, nous sommes fréquemment interpellés par des témoignages de familles de personnes âgées et par des personnels qui confirment les inquiétudes que nous avons au moment où les conseils d’administration votent leur budget dans les EHPAD de notre département. L’évolution quasi inexistante des moyens proposée en Assemblée Départementale par le Président Accary et sa majorité ne fera qu’aggraver la situation.

Difficultés ici pour boucler les budgets, difficultés là pour les familles à payer le coiffeur ou le linge personnel qui ne sont plus pris en charge. Les heures d’animation diminuent, les douches s’espacent …. Les personnels sont en souffrance. En nombre insuffisant, leur temps de présence auprès des personnes âgées est de plus en plus compté.

Déjà pour cette année 2017, la majorité départementale avait contraint les établissements sociaux à une cure d’austérité en baissant drastiquement leurs dotations. Afin de compenser le désengagement du département, les directeurs d’établissement avaient été autorisés, voire incités à pratiquer une double tarification. L’une minorée pour les bénéficiaires de l’aide sociale pris en charge par les finances départementales et l’autre plus élevée pour la grande majorité des résidants. Ce qui veut dire, dans ce cas, que des personnes âgées « payantes », même avec de faibles revenus mais non admissibles à l’aide sociale, doivent payer d’avantage pour compenser le désengagement du Département.

La responsabilité de l’Etat est également engagée avec un budget dédié aux soins notoirement insuffisant.

Certes le programme d’amélioration des bâtiments et de créations de places se poursuit, tel qu’insufflé depuis une dizaine d’années. Mais en aucun cas cela ne peut remplacer l’humain !

Devant une situation qui s’aggrave, les élus du Groupe Gauche 71 ont proposé lors de la dernière assemblée départementale de mettre un million d’€ supplémentaires pour le fonctionnement des établissements puisque les finances départementales bénéficient d’une conjoncture plus favorable. Cette proposition a malheureusement été rejetée par le Président Accary et sa majorité. Un tel choix politique, renouvelé pour la 2ème année consécutive, s’inscrit en contradiction avec les missions premières du département en termes de solidarités humaines. 

Pour le groupe Gauche 71

Evelyne COUILLEROT, présidente

Violaine GILLET, vice-Présidente

Et les membres du groupe gauche 71 de la commission solidarités

 

 

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.